prison dôme 25
(Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Plusieurs secteurs ont été placés en isolement préventif à la prison de Bordeaux, qui peine à contenir une éclosion qui s’est déclenchée dans l’établissement de détention de Cartierville il y a un peu plus d’un mois.

Le JDV a obtenu copie d’une note interne à l’intention des personnes incarcérées diffusée mercredi, alors que deux nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés dans l’établissement.

« Afin de tenter de limiter l’éclosion dans la population carcérale, les secteurs d’hébergement identifiés comme étant à risque à la suite de l’enquête épidémiologique ont été placés en confinement. Des tests de dépistage seront offerts à toutes les personnes incarcérées de ces secteurs d’hébergement afin d’identifier rapidement d’éventuels nouveaux cas », peut-on lire dans le document affiché le 27 janvier.

Selon nos informations, des personnes incarcérées dans au moins trois secteurs différents ont été placées en confinement hier.

Une source dans l’établissement rapporte que des détenus du secteur G ont été mis en confinement, une information qui a été confirmée par Radio-Canada jeudi, mais qu’il y aurait aussi des personnes qui auraient été mises en quarantaine dans les secteurs B et D.

« Pour des raisons de confidentialité, nous ne préciserons pas les secteurs concernés », indique la porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Marie-Josée Montminy, en réponse à une demande d’information formulée jeudi matin par le JDV.

Le MSP confirme qu’« un dépistage massif est en cours », mais réfère toute demande à ce sujet à la Direction régionale de la santé publique de Montréal qui n’avait pas répondu à notre demande au moment de publier.

Selon les informations diffusées par Radio-Canada, environ 150 détenus du secteur G auraient déjà été testés.

L’appréhension est vive derrière les murs où une éclosion majeure au printemps dernier avait contaminé une centaine de personnes incarcérées et fait un mort.

Le contrôle des éclosions en milieu carcéral est particulièrement difficile, comme en témoigne une éclosion à la prison de Saint-Jérôme qui affecte aujourd’hui plus de 80 détenus, alors qu’on y dénombrait seulement une douzaine de cas la semaine dernière.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Loger à bonne enseigne, en pleine crise du logement

Cet éditorial est paru dans la version imprimée du Journal des voisins,…
C'est arrivé près de chez vous - Faites un don et soutenez le Journal des voisins, votre média hyperlocal

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 11 mars

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de…
Budget participatif Projet Ligne verte Millen

Budget participatif, 12 projets concernent Ahuntsic-Cartierville

Les résidents de Montréal âgés de 12 ans et plus ont jusqu’au…

Centre de jour, aide médicale : des services essentiels, mais insuffisants

Face à l’augmentation du nombre de personnes en situation d’itinérance à Ahuntsic-Cartierville,…