Plusieurs secteurs ont été placés en isolement préventif à la prison de Bordeaux, qui peine à contenir une éclosion qui s’est déclenchée dans l’établissement de détention de Cartierville il y a un peu plus d’un mois.

Le JDV a obtenu copie d’une note interne à l’intention des personnes incarcérées diffusée mercredi, alors que deux nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés dans l’établissement.

« Afin de tenter de limiter l’éclosion dans la population carcérale, les secteurs d’hébergement identifiés comme étant à risque à la suite de l’enquête épidémiologique ont été placés en confinement. Des tests de dépistage seront offerts à toutes les personnes incarcérées de ces secteurs d’hébergement afin d’identifier rapidement d’éventuels nouveaux cas », peut-on lire dans le document affiché le 27 janvier.

Selon nos informations, des personnes incarcérées dans au moins trois secteurs différents ont été placées en confinement hier.

Une source dans l’établissement rapporte que des détenus du secteur G ont été mis en confinement, une information qui a été confirmée par Radio-Canada jeudi, mais qu’il y aurait aussi des personnes qui auraient été mises en quarantaine dans les secteurs B et D.

« Pour des raisons de confidentialité, nous ne préciserons pas les secteurs concernés », indique la porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Marie-Josée Montminy, en réponse à une demande d’information formulée jeudi matin par le JDV.

Le MSP confirme qu’« un dépistage massif est en cours », mais réfère toute demande à ce sujet à la Direction régionale de la santé publique de Montréal qui n’avait pas répondu à notre demande au moment de publier.

Selon les informations diffusées par Radio-Canada, environ 150 détenus du secteur G auraient déjà été testés.

L’appréhension est vive derrière les murs où une éclosion majeure au printemps dernier avait contaminé une centaine de personnes incarcérées et fait un mort.

Le contrôle des éclosions en milieu carcéral est particulièrement difficile, comme en témoigne une éclosion à la prison de Saint-Jérôme qui affecte aujourd’hui plus de 80 détenus, alors qu’on y dénombrait seulement une douzaine de cas la semaine dernière.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des centaines de familles d’Ahuntsic-Cartierville ont pu profiter de l’aide d’urgence d’hiver!

Organisée par Solidarité Ahuntsic en collaboration avec plusieurs organismes, la distribution de…

Les Brèves

Serge Bouchard: il ne veut pas oublier le bonheur, car, dit-il, le monde est beau

Journaldesvoisins.com a appris le décès récent de la compagne de Serge Bouchard,…

Covid-19: Bientôt de nouveaux patrons dans nos CHSLD pour faire face à la 2e vague

Comme Québec le lui a demandé, le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal recrute présentement…