débat clic chitilian Thuillier 036

Ils étaient plus d’une centaine de citoyens qui ont fait salle comble au premier des deux débats locaux avec les candidats à la mairie de l’arrondissement et le seul avec  trois candidats au poste de conseiller de ville, ici pour le district de Bordeaux-Cartierville. La rencontre avait lieu au YMCA de Cartierville, mercredi 26 octobre.

Fadia Nassr (à g.), candidate au poste de conseillère de Bordeaux-Cartierville, et Émilie Thuillier, candidate au poste de maire de l’arrondissement, toutes deux pour Projet Montréal. (Photo: jdv P. Rachiele)

Organisé par le Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville, le débat réunissait donc Harout Chitilian (Équipe Coderre), Émilie Thuillier (Projet Montréal), Effie Giannou (Équipe Coderre), Fadia Nassr (Projet Montréal), et Shant Karabajak (Coalition Montréal).

Deux animateurs-modérateurs, soit Angélique Boulet, chargée de communications au CLIC et Bertrand Pouyet, chargé de projet RUI, avaient comme tâches principales d’agir comme maîtres de cérémoniue, discipliner la salle et de donner la parole aux divers intervenants.

Quatre ou cinq parents ont profité du service de garde qui était offert.

Teneur et questions

Chacun des candidats a d’abord été invité à se présenter. Après cette présentation, un débat a suivi quant aux enjeux locaux, soit la gentrification, le logement, les transports et le soutien à la lutte contre la pauvreté. Finalement, le public est intervenu en posant des questions alors que la responsable des communications du CLIC se déplaçait dans la salle avec le micro.

Harout Chitilian (à g.), candidat au poste de maire de l’arrondissement, et Effie Giannou, candidate au poste de conseillère de Bordeaux-Cartierville, tous deux d’Équipe Coderre. (Photo: jdv P. Rachiele

En réponse à une question, Harout Chitilian a tenu à préciser que, s’il était élu, il allait travailler de concert avec le maire de St-Laurent, actuellement Alan De Sousa, pour faire en sorte que la ligne orange du métro se rende à la gare Bois-Franc où allait venir le REM (Réseau électrique métropolitain), et ainsi devenir une gare intermodale.

De son côté, Émilie Thuillier a mentionné que, pour le plan de développement du transport collectif, il fallait considérer l’ensemble, incluant les écoles, l’hôpital et le REM, ce à quoi Harout Chitilian et Shant Karabajk ont acquiescé.

Dans son communiqué publié sur son site jeudi soir, le CLIC précise:

«De multiples propositions ont été amenées par chacun des partis soulignant à plusieurs reprises l’importance du travail concerté en matière de développement de logements sociaux, de transport actif et collectif ou encore de circulation. Par la suite, les citoyens ont pu à leur tour questionner les candidats afin de donner une voix à leurs besoins. »

Shant Karabajak, candidat au poste de conseiller du district de Bordeaux-Cartierville, pour Coalition Montréal (Photo: jdv P. Rachiele)

Les questions de la salle suggèrent que les citoyens présents étaient particulièrement préoccupés par l’intégration des immigrants et les relations interculturelles.

Le prochain

Le prochain débat aura lieu uniquement entre les deux candidats à la mairie de l’arrondissement, Émilie Thuillier (Projet Montréal) et Harout Chitilan (Équipe Coderre), au Café étudiant du Collège Ahuntsic, jeudi 2 novembre, à 14 heures.

À l’élection, les gens voteront pour les trois postes électifs suivants : le maire ou la mairesse de la ville, le maire ou la mairesse de l’arrondissement et le conseiller ou conseillère de la ville du district électoral de l’électeur.

Rappelons que le jour officiel des élections est le dimanche 5 novembre, mais que le vote est déjà commencé.

 Pour en savoir plus sur les élections à Montréal, les procédures, vos droits, et connaître les noms des candidats, consultez le site Web du directeur des Élections de Montréal 2017.

Avec la collaboration de Christiane Dupont

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pauline Carignan
Pauline Carignan
4 Années

Faire de Bois-Franc une station de métro et une gare intermodale constitue le plus gros engagement formulé par Harout Chitilian, candidat à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville, lors de ce débat électoral. Il reste à souhaiter que la mairie de Montréal endossera cette promesse, afin d’offrir aux citoyens de Bordeaux-Cartierville, ainsi qu’aux voyageurs de l’Ouest de l’Île, un système de transport en commun vraiment efficace et gage d’une économie prospère.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lettres ouvertes – Semaine du 19 novembre 2021

Lettre au sujet de la Promenade des berges J’ai lu avec intérêt…

Questionnaire électoral : Kassandre Chéry Théodat répond à nos questions

Les trois candidates à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville aux élections du 7 novembre…

La hausse des cas de COVID-19 se poursuit dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement, qui demeure encore et toujours parmi les plus touchés par la…

Faire ses impôts soi-même: avantages et inconvénients

Faire ses impôts en solo n’est pas avantageux pour tout le monde.…