Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Décès d’un cycliste à la suite d’une collision

Publié le 21/09/2018
par Philippe Rachiele

Le feu orange s’allume souvent (comme sur la photo) lorsque les cyclistes traversent l’intersection alors qu’ils sont passés vers la fin du feu vert à l’intersection immédiatement avant l’autoroute Métropolitaine (Photos: jdv P. Rachiele)

Un cycliste de 67 ans est décédé après avoir été frappé par une camionnette conduite par un homme de 64 ans, angle Lajeunesse et Crémazie, le jeudi 13 septembre vers 5h45, avant le lever du soleil.

Selon l’agent Jean-Pierre Brabant du SPVM, l’alcool ne serait pas en cause dans cette collision. Selon certains témoignages, le conducteur de la camionnette aurait eu le feu vert. Le cycliste qui n’est pas un citoyen d’Ahuntsic-Cartierville ni même un Montréalais, se serait trouvé à gauche de l’intersection alors que la piste cyclable est à droite.  Par respect pour la famille, le nom du cycliste n’a pas été dévoilé par le SPVM.

« On est loin de la vision zéro », mentionne Frédéric Bataille, porte parole du groupe de transport actif Ahuncycle, attristé d’apprendre l’événement.

Monsieur Bataille insiste sur le fait qu’Ahuncycle répète depuis plusieurs années maintenant que les passages sous l’autoroute métropolitaine ne sont pas assez sécurisés. Ces passages sous la 40 sont fréquemment mentionnés comme étant les plus accidentogènes de Montréal, tant pour les piétons que pour les cyclistes.

Dans ce cas précis, Frédéric Bataille suggère d’allonger de deux secondes le feu vert du côté nord pour permettre à la grande majorité des cyclistes de traverser en une seule fois les boulevard Crémazie Est et Ouest, ce qui leur éviterait de faire l’erreur de passer sur un feu orange ou rouge, erreur qui pourrait leur coûter la vie.

De meilleurs aménagements

C’est un endroit qui mériterait de meilleurs aménagements, toujours selon Frédéric Bataille, ajoutant qu’il s’agit d’une traverse d’écoliers et que deux brigadiers sont postés à cet endroit.

« Un aménagement plus favorable aux traversées pourrait aider à réduire ces incidents », a ajouté le porte-parole d’Ahuncycle.

Il mentionne notamment que des avancées de trottoirs et une réduction de la limite de vitesse pourraient améliorer les choses.

M. Bataille rappelle que, plus un véhicule roule vite, plus il est dangereux. Conséquemment, il peut causer la mort lors d’un accident.

Vérifications

Un représentant du journaldesvoisins.com s’est rendu sur place pour y évaluer la dangerosité de l’endroit.

Après avoir traversé plusieurs fois l’intersection en prenant le trajet de la piste cyclable, le jdv a noté que les cyclistes qui arrivent du sud vers la fin du premier feu vert de l’intersection (coin sud) n’ont pas toujours le temps de traverser l’autre section sur le feu vert alors qu’il n’y a pourtant que quelques mètres entre les deux. (voir vidéo de 29 secondes ci-dessus).

L’événement s’étant produit tôt le matin tôt, avant le lever du soleil, mais alors qu’il faisait encore noir, le jdv a voulu vérifier la luminosité le soir. Vérification faite,  l’intersection  est exceptionnellement lumineuse le soir.  Les feux orange/rouge y sont-ils aussi visibles qu’aux autres intersections moins éclairées? (photo du haut)

Autre dangers

Lors de son passage, le représentant du jdv a pu noter que l’intersection du côté sud semble incomprise par plusieurs automobilistes qui tournent à droite.  En effet, au feu rouge, près de 20% des automobilistes s’immobilisent dans la voie pour cyclistes ou à la droite de celle-ci, alors que 80 % s’immobilisent à la gauche de la voie cyclable. Cela peut rendre l’intersection dangereuse pour les cyclistes qui vont en direction nord vers Ahuntsic. (voir photos ci-dessous)

Cycliste entre deux voitures qui tournent à droite.

Cette intersection n’est également pas de tout repos pour les piétons alors que certains automobilistes s’avancent en braquant les roues de leur véhicule vers les piétons en attendant d’avoir la priorité. (voir vidéo ci-dessous)

Source de conflits

L’un des brigadiers aurait confirmé au porte-parole d’Ahuncycle ce que ce dernier avait déjà supputé: la bande cyclable du côté sud, comme indiqué sur les photos ci-dessus, est source de conflits fréquents entre automobilistes et cyclistes, et même source d’accidents.

Les accidents et accrochages y seraient même si fréquents que le brigadier conserverait avec lui plusieurs exemplaires de constats à l’amiable.

« Il faudrait une barrière physique pour que les automobilistes qui veulent tourner à droite ne bloquent pas la bande cyclable, ou il faudrait un sas vélo à cet endroit», suggère Frédéric Bataille.

Un autre danger potentiel à cette intersection, selon M. Bataille : le feu rouge de gauche sur Crémazie en direction ouest qui serait moins brillant que la normale. En outre, ajoute-t-il, contrairement au côté sud, il n’y a pas de lumière au centre de l’intersection (comme un bras qui soutient une autre lumière).

C’est le deuxième événement grave à avoir eu lieu durant la même semaine dans Ahuntsic-Cartierville alors qu’une dame de 67 ans a été happée par une bétonnière à l’intersection Salaberry et O’Brien, le lundi 10 septembre.

La mairesse Valérie Plante a annoncé une consultation publique sur la sécurité des piétons et cyclistes pour le 24 septembre prochain afin d’améliorer la sécurité de ces usagers vulnérables.

Carte des piétons et cyclistes blessés autour de l’intersection Lajeunesse et Crémazie (Source : Direction de la santé publique)


Carte des occupants de véhicules à moteur blessés autour de l’intersection Lajeunesse et Crémazie (Source : Direction de la santé publique)