Photo: Samuel Lapierre, jdv

Noël est à nos portes. Cette année, des jeunes Ahuntsicois issus de milieu défavorisé pourront, pour l’occasion, se délecter de… la gare d’Ahuntsic! Surprenant dessert! C’est que Denise Duquette, résidante de l’arrondissement depuis 58 ans, et des Jardins Millen depuis six ans, a confectionné une gare en pain d’épice et autres sucreries et elle s’apprête à donner son œuvre à Céline Carrière, une bénévole très engagée dans Ahuntsic-Cartierville. Mme Carrière fera tirer au sort ce lot– qui, décidément, n’est pas ordinaire– à l’occasion d’une fête d’enfants au sein de la communauté.

C’est la cinquième année que Denise Duquette confectionne un impressionnant dessert en pain d’épice et autres friandises pour l’offrir à des jeunes qui s’en régalent avec le même plaisir, chaque année.

Le groupe d’adolescents «La Source» de la paroisse Saint-Benoît organise chaque année une fête de Noël pour des enfants du quartier. Ils font différentes activités avec les jeunes : bricolage, maquillage, jeux, film.  À la fin de l’activité, il y a un tirage de quelques cadeaux parmi les enfants présents.  La création de Mme Duquette est toujours le prix ultime à gagner!

Dans le passé, Mme Duquette a confectionné, tour à tour, un chariot du Père Noël, un village autochtone, une maison meublée à deux étages, et même le village d’Ahuntsic.

Toutes ces confections sont riches de détails et exigent de l’artiste beaucoup de temps et de minutie.

« De la patience, j’en ai! » s’exclame-t-elle.

Une passion qui dure

La passion de Denise Duquette pour la confection de sculptures en pain d’épices ne date pas d’hier.

La résidante des Jardins Millen, aujourd’hui âgée de plus de 80 ans, estime qu’elle doit créer ce genre de dessert depuis au moins 27 ans.

Mme Duquette a cinq petits enfants âgés entre 25 et 30 ans. Au fil des années, c’était la tradition pour sa famille, avant chaque Noël, de construire une maison en pain d’épice. Si, dans les premières années, elle utilisait des ingrédients préfabriqués, elle a compris, en lisant des revues, qu’elle pouvait elle-même faire sa pâte.

Aujourd’hui, dans ses œuvres, tout se mange. Elle assemble le tout avec du blanc d’œuf mélangé à du sucre en poudre pour un résultat très ferme. Elle termine toujours son œuvre en la saupoudrant de sucre en poudre qui fait office de neige.

Décidément, voilà qui met en appétit et qui plaira aux inconditionnels du Temps des Fêtes! Et que dire, du gagnant ? Ce prix, c’est du bonbon!

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le formulaire du permis de déneigement est sur le site de l’arrondissement

Les résidants de maisons privées (quatre logements et moins) qui prévoient déposer…

Les défis de Montréal-Trudeau : tolérance de la population et atteinte de la capacité maximale

La tolérance de la population ainsi que l’atteinte de la capacité maximale…

Le tramway et une chapelière à l’honneur dans Ahuntsic-Cartierville

Ne vous étonnez pas si vous voyez des panneaux avec de nouveaux…

Le coin communautaire – Semaine du 14 février 2020

Journée portes ouvertes au CFSE   Vous voulez développer de nouvelles compétences?…