C'est arrivé près de chez vous
Des nouvelles de l’arrondissement! Des parents d’Ahuntsic-Cartierville ont participé à une mobilisation sur la sécurité routière autour des écoles. (Illustration: Camille Vanderschelden)

Plusieurs parents d’au moins quatre écoles d’Ahuntsic-Cartierville ont manifesté ce matin (15 mars) pour exiger que le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD) accorde plus d’argent aux villes pour accroître la sécurité autour des écoles, lors d’une mobilisation qui a touché une cinquantaine d’écoles québécoises.

Des manifestations se sont ainsi déroulées devant les écoles Fernand-Seguin, Louis-Colin, La Visitation et François-de-Laval. C’est devant cette dernière école qu’ont participé le plus de parents, avec Nathalie Goulet, conseillère du district d’Ahuntsic, et le conseiller politique d’André A. Morin, député libéral de l’Acadie et critique des Transports dans l’opposition.

Des parents de l'école François-de-Laval manifestent avec Nathalie Goulet, conseillère du District Ahuntsic
Des parents de l’école François-de-Laval manifestent avec Nathalie Goulet, conseillère du district d’Ahuntsic. (Photo: courtoisie Nathalie Goulet)

Organisée par le mouvement Mettons fin à l’insécurité routière sur le trajet scolaire, la mobilisation se voulait une façon de rappeler aux élus québécois d’améliorer le financement pour l’aménagement d’infrastructures qui rendent les rues plus sécuritaires aux abords des écoles. Rappelons que le gouvernement Legault présentera son budget dans quelques jours.

Les organisateurs font circuler une résolution enjoignant les municipalités à changer la façon de gérer les routes, en mettant l’accent sur la sécurité des plus vulnérables, soit les piétons et les cyclistes, au bénéfice de tous les usagers de la route. Montréal l’a signée, ainsi que dix autres villes québécoises, et d’autres municipalités sont en voie de le faire.

Des parents manifestent devant l’école François-de-Laval. (Photo: courtoisie Nathalie Goulet)

Le style de vie et l’urbanisme de nos villes encouragent les parents à emmener leurs enfants en voiture à l’école pour les déposer à la porte. Certains d’entre eux le font car ils craignent pour la sécurité de leurs enfants, ce qui accentue le problème.

Plusieurs zones scolaires de l’arrondissement sont jugées à risque et l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville travaille à la sécurisation des abords des écoles sur son territoire. Toutefois, les statistiques confirment qu’il y a peu de victimes de la circulation dans ces zones. Malgré tout, cette question préoccupe parents et autorités scolaires.

Des manifestants devant l’école Fernand-Seguin. (Photo: Séverine Le Page)



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des Olympiades chez les tout-petits des garderies de Maman 2

Une fois par année, les garderies L’Abri et La Bonbonnière organisent une…

Brève – Pause Famille honore ses bénévoles

Dans le cadre de la semaine de l’action des bénévoles, Pause Famille…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 25 mars

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de sujets…

Des milliers de dollars pour un arrondissement moins sale

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville consacrera 378 000 $ pris à même ses réserves pour…