Pendant que la guerre fait rage sur le territoire ukrainien à la suite de l’invasion russe, une poignée de résidants d’Ahuntsic se mobilise pour assurer l’intégration éventuelle d’une famille ukrainienne sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

Il y a quelques années, le même groupe de citoyens avait parrainé une famille syrienne immigrée dans Ahuntsic-Cartierville, et cela grâce aux contributions faites par les citoyens sur son site Web, dondaccueil.ca

« La famille Alkabalan s’est avérée un modèle d’intégration réussie à sa société d’accueil : elle est devenue propriétaire, plusieurs de ses membres ont obtenu leur citoyenneté canadienne et tous travaillent ou étudient activement, en français » a écrit Céline Carrière, l’une des citoyennes membres du groupe, dans un communiqué. 

Comme en 2015, ce groupe de personnes du secteur Saint-André-Apôtre, dans l’ouest d’Ahuntsic, se mobilise pour une famille qui pourrait éventuellement venir vivre à Montréal… et peut-être même pour plus d’une famille, selon les dons reçus. Par contre, cette fois, il ne s’agit pas de parrainage, mais bien uniquement d’une levée de fonds. 

Deux activités à venir

L’incertitude quant à la situation en Ukraine fait en sorte que le groupe de citoyens ne sait pas encore combien de familles viendront potentiellement s’installer dans l’arrondissement. À l’heure actuelle, seules les femmes et les enfants ont le droit de quitter le pays, mais les femmes sont réticentes à le faire pour ne pas avoir à abandonner les hommes de leur famille. 

À lire aussi: Des résidants d’Ahuntsic-Cartierville touchés de près par la guerre en Ukraine

Les résidants d’Ahuntsic responsables de la collecte ne s’occuperont pas de trouver eux-mêmes les migrants ukrainiens, précise Sylvie Beaulieu, une autre citoyenne faisant partie du projet. 

« Ce sont les Sœurs Oblates Franciscaines de Saint-Joseph qui vont prendre en charge tout l’argent. Elles ont géré le parrainage de plus d’une centaine de familles. Elles vont être approchées, soit par des familles ou par Immigration Canada… Elles sont habituées à faire ça, notamment avec les familles syriennes », explique-t-elle. 

Peu d’immigrants ukrainiens sont arrivés au Canada jusqu’à présent, mais le groupe de résidants veut que l’argent soit disponible selon les besoins qui viendront. 

Il y a donc trois façons de contribuer, dont deux activités qui seront organisées prochainement : 

  • Faire un don, selon les instructions fournies sur le site dondaccueil.ca
  • Assister à la Soirée Ukraine, une causerie à l’église St-Joseph de Bordeaux, le mercredi 30 mars
  • Donner au bazar à l’église St-André-Apôtre, le samedi 23 avril. 

« Avec l’argent, on va leur trouver un appartement… C’est un peu comme un kit de démarrage, par exemple pour faire une première épicerie ou pour avoir une première carte de métro », mentionne Sylvie Beaulieu. 

Tous les détails sont sur le site Web du comité de citoyens, qui se fait aussi appeler Debout avec l’Ukraine.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Vue aérienne des berges du mur Simon-Sicard à la hauteur de Berthiaume-du-Tremblay (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Hydro-Québec Ahuntsic Cartierville Montréal

Le projet de sentier sur les berges de la rivière des Prairies piétine

Le comité citoyen pour l’aménagement de la Promenade du Sault, qui pousse…

Oui, le printemps reviendra…et la canopée aussi!

Ahuntsic-Cartierville figure parmi les arrondissements montréalais ayant l’indice de canopée le plus…

Centre communautaire et culturel Bordeaux-Cartierville: les travaux avancent

La première pelletée de terre a eu lieu le 8 mars, et…

L’Hôpital Fleury sera agrandi l’an prochain

Un projet d’agrandissement de l’Hôpital Fleury progresse dans les officines gouvernementales. Des…