Tout comme plusieurs citoyens de l’arrondissement, il est possible que vous ayez ressenti au cours des dernières semaines des tremblements dans le sol, des petites secousses. N’ayez crainte, il ne s’agissait pas de tremblement de terre mais plutôt d’opérations de dynamitage menées au parc Frédéric-Back.

Ces dynamitages s’inscrivent dans l’opération de stabilisation des falaises au parc Frédéric-Back. La falaise secteur Champdoré, au nord-ouest du parc, nécessitait un dynamitage de faible impact. Le reste des travaux consistait principalement à écailler les zones fragilisées, c’est-à-dire à faire tomber les blocs de roche non sécuritaires.

Maintenant terminés, les travaux de dynamitage ont eu lieu du 11 mars au 12 avril, entre 7 h et 17 h, à raison de cinq sessions maximales par jour.

Travail de communication trop limité?

Les bruits et les vibrations causés par ces travaux ont inquiété certains résidants. La Ville s’est assurée que des mesures de protection soient mises en place.

Gabrielle Fontaine-Giroux, relationniste au Service de l’expérience citoyenne et des communications de la Ville de Montréal, nous assure aussi que des actions de communication ont également été déployées afin de veiller à ce que les résidants du secteur soient bien informés.

« Un avis avait préalablement été envoyé aux 200 résidents concernés, au nord du parc Frédéric-Back, pour les avertir du contexte et des visites sur leurs terrains, nous informe Mme Fontaine Giroux. Un deuxième avis a également été envoyé dans un périmètre beaucoup plus large, ciblant toutes les résidences à proximité du parc, pour les aviser du début des travaux aux premiers jours du mois de mars», poursuit-elle.

Le parc Frédéric-Back se trouve dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Or, les secousses se faisaient ressentir bien au nord du parc, dans Ahuntsic. Des citoyens demeurant près du Provigo à l’angle Henri-Bourassa et Rancourt ont témoigné avoir ressenti les tremblements associés aux dynamitages. Ces citoyens n’étaient pas au courant des travaux, d’où leur inquiétude.

Des dangers pour la faune et la flore?

Avant d’entamer les travaux, Mme Fontaine-Giroux nous assure que la Ville a pris en considération la faune et la flore du parc. Ni l’une ni l’autre ne serait compromise.

« Une grande partie des arbres à proximité des falaises a été préservée, nous dit-elle.  Pour les animaux qui fréquentent le site, la présence de multiples clôtures de chantier et la fréquence de circulation des engins les dissuadent de s’approcher des falaises. »

Pour ce qui est de l’avenir de la faune et de la flore du parc Frédéric-Back, la Ville a fait appel à la société d’expert-conseil Golder, spécialiste en environnement, pour mener une étude afin de déterminer le potentiel floristique et faunistique des falaises, ainsi que leur potentiel de nidification.

« En complément, nous informe Mme Fontaine-Giroux, la Ville débute une étude sur la nidification des oiseaux migrateurs dans le secteur. »

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Collision avec blessé angle Henri-Bourassa et Papineau

Un homme de 29 ans a été transporté en centre hospitalier à…

Pour finir l’année en beauté…rions un peu! (3)

COVID-19 : Points de presse, 25 mars – 1339 cas confirmés – Soutien pour les sans revenu/«La plus grande bataille de notre vie!»

Les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault, fidèles à leurs habitudes,…

COVID-19 : Points de presse, 26 mars – 1629 cas confirmés – «Allez faire du bénévolat!»

Alors que les cas de COVID-19 ont franchi la barre des 500…