Local commercial vacant sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest.(Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Début 2020, plusieurs consultations publiques, organisées par la Commission sur le développement économique, urbain et de l’habitation, se sont tenues à Montréal dans divers arrondissements pour permettre aux citoyens et aux commerçants de s’exprimer sur les enjeux de locaux vacants sur leur territoire. La consultation publique d’Ahuntsic-Cartierville avait attiré 21 participants. Un document présentant les faits saillants de cette consultation est disponible en ligne.

En entrevue téléphonique avec journaldesvoisins.com, Richard Ryan, conseiller de ville, Plateau-Mont-Royal, district du Mile-End, et président de ladite commission, affirme d’entrée de jeu que la situation des locaux vacants est complexe et différente d’une artère à l’autre, d’où la nécessité de mener des consultations distinctes dans chaque arrondissement.

Besoin d’un registre

Selon M. Ryan, ce qui rend cet enjeu complexe est notamment  le manque de données liées aux locaux vacants.

La commission  voudrait que la Ville mette en place un registre des locaux commerciaux où l’on trouverait différentes données relatives notamment à l’historique du local, sa superficie, son loyer, etc.

« À terme, quand ce serait fait, on pourrait obliger les propriétaires à afficher un certificat d’inoccupation dans la vitre. Cela pourrait faciliter le maillage entre commerçants et favoriser l’occupation », explique le président de la commission.

Favoriser les occupations temporaires

Richard Ryan croit aussi qu’il faut favoriser les occupations transitoires et temporaires  pour des Start-Up ou des organismes communautaires qui voudraient occuper le local pour seulement six mois par exemple. Le tout en attendant de trouver un preneur à long terme.

La présence d’un locataire temporaire montrerait que le local est actif, permettrait de le garder propre et éviterait qu’il soit la cible de graffiteurs.

Enregistrement du bail

La Commission voudrait aussi rendre obligatoire l’enregistrement du bail au registre foncier du Québec.

Richard Ryan dit vouloir proposer cette option pour ouvrir la porte à la notion d’encadrement de bail.

Il observe présentement un grand manque d’encadrement, ce qui explique que le nombre de locaux vacants augmente. Cette observation a également été faite par plusieurs lors des consultations publiques.

À Ahuntsic-Cartierville

À Ahuntsic-Cartierville, on estime à 7 % le taux d’inoccupation sur la Promenade Fleury, à 8 % sur Fleury Ouest et à 20 % dans la SDC District-Central.

Le taux de vacance moyen des commerces sur les artères de Montréal s’élevait à 15 % en juillet 2019.

L’arrondissement fait donc assez bonne figure. Richard Ryan, croit cependant qu’il ne faut pas le prendre pour acquis.

« La Promenade Fleury va bien en ce moment mais ce ne sera pas nécessairement le cas dans deux ou trois ans par exemple », avertit-il. On doit mettre de l’avant des pistes de solutions structurantes à long terme. »

La pression immobilière et la spéculation sont des raisons qui pourraient faire augmenter le taux de vacance.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brendan O'Neill
Brendan O'Neill
3 Années

La rue Lajeunesse dans youville a besoin d’aide. Pourquoi ce ne fait pas partie d’un SDC? Les locaux vide depuis des années, qui ne sont même pas à louer. Comme au coin Legendre, Lajeunesse, c’était pour l’horticulture de cannabis.. donc occupations clandestins.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Aménager une ruelle verte à Ahuntsic-Cartierville

Les ruelles vertes ont le vent en poupe chez les citoyens qui…

Un budget de 150 000 $ pour améliorer la vitalité des rues commerciales hors SDC

Trois regroupements ou associations de gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville bénéficieront de 50 000 $ chacun…

Livraison à domicile: découvrez les épiceries les moins chères à Ahuntsic-Cartierville

Pour économiser du temps, Tomasz, résident d’Ahuntsic-Cartierville, a recours à la livraison…

Le District Central reçoit l’événement Campus Fab City

Le Campus Fab City Montréal se déroule aujourd’hui et demain, les 15…