On peut apercevoir sur le terrain Louvain Est, plusieurs tas de terres et des camions (Photo: courtoisie)

L’écoquartier Louvain Est n’est pas encore en chantier, mais certains résidants du secteur ont passé un été difficile en raison des bruits constants produits par des tracteurs depuis maintenant plusieurs mois. 

Un riverain a expliqué au JDV que des tas de terre étaient transportés, souvent avant sept heures du matin, par un entrepreneur qui travaillait sur les aqueducs de différentes rues d’Ahuntsic.

« L’arrondissement a conclu une entente avec l’entrepreneur afin qu’il puisse entreposer temporairement ses matériaux. Il doit, entre autres, caractériser les terres avant de pouvoir en disposer vers les sites de disposition », a confirmé Michèle Blais, chargée de communication pour l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Un tas de terre laissé sur le site Louvain Est (Photo : Éloi Fournier – JDV)

Comme il s’agissait de tracteurs appartenant à un entrepreneur privé, ceux-ci n’étaient pas dotés des alarmes de recul moins désagréables utilisées par les véhicules de la Ville de Montréal.

Des plaintes ont été faites au 311 et même à la police par des résidants du secteur. Le bruit aux petites heures du matin était un enjeu, mais la saleté a aussi beaucoup dérangé les riverains.

« On n’a jamais eu autant de poussière dans les condos autour. Il fallait souvent nettoyer les fenêtres au cours de l’été », a mentionné Denis Johnson, qui réside sur la rue de Port-Royal, tout près du site Louvain Est.

Des inquiétudes ont aussi été soulevées quant à la terre provenant des rues de l’arrondissement. Michèle Blais a toutefois confirmé au JDV que les tas de terre ne posaient pas de danger.

« Dans la majorité des cas, les terres ont été classées AB ou BC. À titre informatif, toutes les terres possèdent un certain niveau de contamination. AB et BC représentent des taux très faibles. C’est à partir de D que l’on peut dire que les terres sont contaminées. »

Pour l’avenir

Journaldesvoisins.com a eu la confirmation que les tas de terre allaient être retirés bientôt – en date du 4 novembre, il en restait un seul, semble-t-il. La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, a récemment promis dans un courriel destiné aux riverains que cette situation ne se reproduirait plus.

« Nous avons demandé aux services de l’arrondissement de ne pas renouveler ce type d’entente avec des entrepreneurs qui effectuent des travaux dans l’arrondissement. Le site Louvain n’a pas vocation à devenir un lieu de stockage de matériaux avec des va-et-vient de camions à longueur de journée », a-t-elle écrit.

Rappelons qu’un quartier complet sera construit sur le site Louvain Est, comportant de 800 à 1000 logements sociaux ainsi qu’une serre et plusieurs autres services de proximité. La construction des premières unités résidentielles se déroulera de 2023 à 2026.

Un tas de terre laissé sur le site Louvain Est (Photo : Éloi Fournier – JDV)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Allégations de conflits d’intérêts : Mélanie Joly exige une rétractation

Après avoir ignoré les demandes répétées d’entrevue avec le candidat local dans…
Poussette bloquée au passage piéton pour traverser la voie ferrée au coin Crémazie et Autoroute métropolitaine

Un passage de voie ferrée infranchissable pour les poussettes et les chaises roulantes

Les poussettes et chaises roulantes ne peuvent pas emprunter le passage piéton…

Les lauréats du budget participatif dévoilés

Lors du conseil d’arrondissement, lundi soir, les trois projets gagnants du second…

Fab City, un événement de grande envergure

Le fameux site Louvain Ouest accueillait le Campus Fab City, vendredi et…