Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Cinquantième anniversaire d'Expo 67

Un drapeau au sommet de Grasset, et beaucoup de souvenirs…

Publié le 04/05/2017
par Évelyne Auger

Le drapeau d’Expo 67 a flotté au vent sur le toit du Collège André-Grasset, le jour du 50e anniversaire de l’Exposition universelle. (Photo: jdv Évelyne Auger)

Afin de de souligner le 50 e  anniversaire de l’Expo 67, le drapeau représentant l’événement et conservé depuis près de 30 ans par l’ex-conseiller municipal d’Ahuntsic, Pierre Lachapelle, a été hissé au sommet du collège André-Grasset pour la journée du 27 avril dernier.

«Je voulais montrer qu’il s’est fait des choses durant l’Expo 67, et dire « merci » aux gens qui ont conçu Expo 67», a déclaré Pierre Lachapelle à journaldesvoisins.com. M. Lachapelle était âgé de 12 ans au moment de l’Exposition universelle.

Durant près de trois mois, l’ex-conseiller municipal, également un ancien élève du collège André-Grasset, planifiait la levée du drapeau d’Expo 67 avec sa nièce qui a elle aussi fréquenté l’institution.

L’événement a finalement eu lieu jeudi dernier et a pu être observé du boulevard métropolitain par les milliers d’automobilistes qui y passent chaque jour.

Des souvenirs pour une étudiante

Ce 50e anniversaire n’est pas sans laisser de souvenirs à Lorraine Jourdain, étudiante et à peine majeure à l’époque. Résidante d’Ahuntsic au moment de l’Exposition universelle, plus précisément de la rue St-Urbain, Mme Jourdain travaillait dans un service municipal d’Expo 67 ayant pour but de divertir les enfants s’étant égarés sur le site en attendant que les parents viennent les récupérer.

«Je ne me rappelle pas d’enfants qui pleuraient énormément, c’est davantage les parents qui pleuraient lorsqu’ils venaient récupérer leur enfant», raconte-t-elle.

Son travail lui a également permis de rencontrer son amie Lucie Lachapelle, qui habitait non loin de chez elle à l’époque et avec qui elle est restée en contact depuis.

«Nous avons les mêmes souvenirs. Nous sommes restées en contact régulièrement jusqu’à nos mariages, puis nous nous sommes perdus de vue un peu. Nous avons organisé des retrouvailles en 1999, et depuis nous nous voyons une à deux fois par année et nous nous téléphonons», poursuit-elle.

Des règlements à respecter

En ce qui concerne la levée du drapeau sur le toit du Collège, un drapeau du Québec a également été installé dans l’entrée principale de l’établissement afin de respecter la législation selon laquelle il est interdit de hisser un autre drapeau que celui du Québec du haut des écoles québécoises.

Selon M. Lachapelle, le drapeau installé sur le toit de Grasset était conforme au drapeau d’origine. Il a été utilisé pour la première fois lors de ce déploiement.

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone


  • FLauzon

    Bonne initiative monsieur Lachapelle! Que de bons souvenir cette expo 67!

bannière opinion