urne vote neutre

Six candidats se sont annoncés dans la circonscription de l’Acadie. Ce château fort libéral ne semble pas du tout être moindrement ébranlé par le tumulte des campagnes électorales depuis 50 ans.

Roula Al-Nseir – Parti Vert du Québec

(Photo : courtoisie)

Mme Al-Nseir est originaire du Moyen-Orient. Mère de trois garçons, elle est diplômée en gestion administrative et a suivi plusieurs cours à l’université lui permettant d’acquérir des expériences diversifiées. Elle a travaillé en administration et dans le milieu de la justice. Elle est membre de l’Association lavalloise pour la déficience intellectuelle et le trouble du spectre de l’autisme (ALEDIA).

 

Stéphanie Gentile – Parti conservateur du Québec

(Photo : courtoisie)

Comptable chez Hypertec depuis trois ans, Mme Gentile est bachelière de l’Université McGill en administration. Elle détient aussi un certificat en comptabilité publique et elle est membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec.

Elle est également entraîneure de patinage artistique depuis 12 ans. Elle défend la liberté de choix des citoyens en matière d’éducation ou de soins de santé.

Véronique Lecours – Parti Québécois

(Photo : courtoisie)

Véronique Lecours est née à Saint-Antoine-sur-Richelieu. Elle est enseignante depuis 1997 et détient un poste actuellement dans une école primaire à Laval.

Déléguée syndicale, elle milite aussi pour la protection de l’environnement au sein du groupe citoyen Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville et soutient la Fondation Rivières.

Cette souverainiste convaincue fait de la campagne un moyen de porter le message de l’indépendance du Québec.

Elyse Lévesque – Québec solidaire

(Photo : courtoisie)

Cette enseignante à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) a aussi travaillé dans le milieu des médias.

Mme Lévesque possède une maîtrise en science politique et termine un baccalauréat en droit. Elle est aussi titulaire d’un baccalauréat en journalisme, d’un certificat en langue et culture arabes et d’un programme court de deuxième cycle en pédagogie.

Elle s’est distinguée récemment par la réalisation d’un documentaire et la mobilisation autour du classement et la sauvegarde du patrimoine du Quartier chinois à Montréal.

Elyse Lévesque a connu le secteur de la circonscription de l’Acadie quand, enfant, elle se rendait chez sa grand-mère qui y habitait. Elle apprécie le parc Nicolas-Viel et le courant de la rivière. Elle a fréquenté le cégep de Saint-Laurent et a travaillé comme éducatrice dans le coin.

André A. Morin – Parti libéral du Québec

(Photo : courtoisie)

Docteur en droit pénal diplômé de l’Université de Poitiers en France, André A. Morin a été enseignant successivement au Collège canadien de police à Ottawa, à l’Université d’Ottawa et à l’Université de Montréal.

Il a grandi à Bordeaux-Cartierville et il a été élève à l’école François-de-Laval, à La Dauversière et au Collège de Bois-de-Boulogne.

Avant de se lancer en politique, M. Morin a travaillé durant 32 ans dans la fonction publique fédérale, dont 16 ans comme procureur fédéral en chef au Québec et 15 mois à titre de directeur adjoint des poursuites pénales par intérim à Ottawa.

En début de campagne, il avait fait parler de lui en se disant peu préoccupé pour l’avenir du français au Québec. «C’est une langue bien vivante, qui va continuer de croître, ça ne m’inquiète pas», avait-il déclaré.

Plus tard, il avait nuancé ses propos sur Twitter. «La situation actuelle mérite une attention soutenue et je m’engage à poursuivre mes actions en ce sens si je suis élu dans l’Acadie», avait-il écrit.

Rosmeri Otoya Celis – Coalition Avenir Québec

(Photo : courtoisie)

Originaire du Pérou, Mme Otoya Celis exerce la profession de notaire depuis 12 ans. Son bureau actuel est à Ahuntsic-Cartierville, dans la circonscription de l’Acadie.

Notaire et conseillère juridique, elle est aussi représentante à l’Union internationale du notariat latin (UNIL) de la Chambre des notaires du Québec (CNQ).

C’est la première fois qu’elle se lance en politique. Elle a été présentée en mai avec 12 autres candidates et candidats par les ministres Chantal Rouleau et Benoit Charette.

Mme Otoya Celis met en avant les questions liées à l’immigration et à la condition des femmes.

La circonscription

(Carte : courtoisie, Élections Québec)

En 1972, la circonscription a été formée par deux bouts des comtés d’Ahuntsic – qui n’existe plus – et de Saint-Laurent. Ses délimitations ont changé en 1988 et en 2001. les changements géographiques n’ont jamais influé sur l’électorat de ce bastion libéral. 

En ce moment, l’ancienne journaliste Christine St-Pierre représente les électeurs de l’Acadie. En 2018, elle dépassait la candidate de la Coalition Avenir Québec, Sophie Chiasson, de près de 10 000 voix pour un total de 26 591 votants. Mme St-Pierre a décidé de mettre un terme à sa carrière politique cette année.

La circonscription est une destination d’immigrants et de réfugiés. Un peu plus de la moitié des résidants, 53 %, sont originaires d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, ainsi que du Liban et de la Syrie. Un nombre important de réfugiés de Syrie y a été accueilli à partir de 2016, ce qui a nécessité beaucoup d’efforts en matière de logement, d’emploi et d’aide d’urgence. Moins de 40 % des résidants utilisent le français comme langue d’usage à la maison et près de 35 % parlent une langue étrangère chez eux. Il y a un peu plus de 12 % d’anglophones y résident. Un peu moins 38 % des ménages gagnent moins de 40 000 $ par an.

En 2016, la prison pour femme dite Maison Tanguay a été vidée pour cause d’insalubrité et ses 260 détenues transférées à Laval. Depuis, le sort de cette prison inquiète.

À cheval entre Ahuntsic-Cartierville et Saint-Laurent, la circonscrition est délimitée par l’autoroute 15, l’avenue O’Brien et l’avenue Sainte-Croix à l’ouest, l’autoroute métropolitaine au sud, la rivière des Prairies au nord et le boulevard Saint-Laurent à l’est.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Plan vélo mollo dans Ahuntsic-Cartierville en 2022

La programmation cyclable 2022 a été dévoilée par la Ville de Montréal…

Des résidants d’Ahuntsic se préparent pour accueillir une famille ukrainienne

Pendant que la guerre fait rage sur le territoire ukrainien à la…

Retour des BIXI, pas pour tout le monde

Le service de vélo-partage BIXI a repris du service le 13 avril…

Réaménagement en vue pour la sortie De Salaberry de l’A-15 Sud

Les automobilistes transitant par la rue De Salaberry à partir de l’autoroute…