Henri Julien_Wikipedia

Une longue avenue d’Ahuntsic, notamment, et un parc portent son nom, signe qu’il a marqué son époque. Pourtant, peu de gens le connaissent. Qui était Henri Julien, et pourquoi est-il honoré aujourd’hui?

Henri Julien, auto-portrait (Crédit: Wikimedia)

Octave-Henri Julien naît le 14 mai 1852 à Québec, dans une famille d’imprimeurs. Notamment, son père occupe le poste de contremaître auprès de George-Paschal Desbarats, l’imprimeur officiel de la reine. Durant sa jeunesse, Henri Julien côtoie les nombreux artisans sans installés dans le faubourg Saint-Roch. En 1869, après avoir terminé ses études, il est embauché comme apprenti graveur par l’imprimerie Leggo and Company, à Montréal. Il réalise également des caricatures pour diverses publications, comme Le Canard, Le Violon et Le Farceur.

En 1874 et 1875, il présente ses dessins de l’Ouest canadien dans le Canadian Illustrated News et dans l’Opinion publique, après avoir accompagné la Police à cheval du Nord-Ouest. À partir de 1886, Henri Julien occupe le poste d’artiste en chef du Montreal Daily Star, où il se démarque par ses nombreux portraits des députés et des ministres
de la Chambre des communes.

Entre 1897 et 1900, il publie certaines de ses caricatures politiques les plus célèbres : By-Town Coons, qui représentent Wilfrid Laurier et ses collaborateurs comme des ministrels au visage noirci. Il illustre également des faits historiques, notamment la rébellion de 1837, à laquelle il consacre une série de 110 dessins effectués entre 1887 et 1888. Henri Julien aime aussi représenter la vie champêtre des Canadiens-français, ce qui le fera connaître dans de nombreux pays, notamment les États-Unis et la France.

En 1891, il illustre le conte de La Chasse-Galerie écrit par Honoré Beaugrand, qui est publié dans La Patrie. Henri Julien décède le 17 septembre 1908 à Montréal. Cet artiste original et talentueux aura occupé son poste au Montréal Daily Star pendant 22 ans, en plus de réaliser de nombreux dessins et peintures.

(Article publié dans le magazine papier de septembre 2014 – avec la collaboration de Christiane Dupont pour les mise à jour en juillet 2017).

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Des vélos pour les nouveaux arrivants à Ahuntsic-Cartierville

L’organisme Ahuncycle lance un projet dédié aux nouveaux arrivants d’Ahuntsic-Cartierville. Bienvélo est…

Les brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 13 mai

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de nouvelles à…
Plantes Tour de fleur

Où vont les plantes décoratives en hiver

Après avoir embelli les espaces publics, les fleurs et autres plantes décoratives…

Un nouveau cercle de parole pour rompre l’isolement des réfugiées

  En janvier dernier, un projet du Centre de psychologie Gouin et…