Source: page Instagram Momimfine

Le campement de l’influenceur belge Jonathan Kubben Quiñonez, alias «Momimfine», devant le siège social de Reitmans sur la rue Sauvé, est levé. Son piquetage aura porté fruits. Le conflit entre lui et la populaire marque de vêtements est réglé. Les deux parties en sont arrivées à une entente.

Reitmans l’a fait savoir le 5 juillet dernier par voie de communiqué :

« En plus de lui transférer la demande de marque de commerce pour « Mom I’m Fine » au Canada, nous avons également convenu de remettre une indemnité et décidé de faire un don à son association afin de soutenir la construction d’une école faite de plastique au Mexique. Nous souhaitons à Jonathan la meilleure des chances pour son association et ses projets ».

Source: page Instagram Momimfine

Cette entente répond à toutes les requêtes de M. Kubben.

Gratitude immense

L’influenceur, aux anges devant la conclusion de cette histoire, a partagé le lendemain une publication sur Instagram dans laquelle il exprime sa gratitude envers tous les gens qui l’ont soutenu dans sa lutte.

« Vous ne pouvez pas imaginer le bonheur que j’ai ressenti en voyant le soutien EXTRAORDINAIRE que vous m’avez manifesté! », a-t-il écrit à ses abonnés. (…) « Cela m’a donné la force de me battre pour ce en quoi je crois. Unis, nous pouvons réaliser de grandes choses, c’en est une nouvelle preuve », a-t-il ajouté.

Jonathan Kubben Quiñonez a quitté le Canada, émotif et épuisé.

Dans une vidéo qu’il a partagée, on le voit, les larmes aux yeux, alors qu’il nous dit avoir pris le premier vol vers la Belgique.

Il travaille présentement à son projet d’école faite de plastique au Mexique.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’ancien village du Sault appelé à prendre du galon

Ahuntsic-Cartierville peut s’enorgueillir d’avoir un village historique, situé complètement à l’est de…

Plus de «bonjour», moins de «hi»!

Grâce à la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain (CCMM), des commerçants…

La Pépinière, pour l’été: la semence n’a pas pris

En attendant la première pelletée de terre de la bibliothèque interarrondissements d’Ahuntsic-Cartierville…

Bibliothèque Ahuntsic: réouverture retardée aux Fêtes

Les bibliophiles d’Ahuntsic devront encore prendre leur mal en patience pour quelque…