Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

L’apprentissage de la vie collective

Inauguration de la CIEC de Bordeaux-Cartierville

Publié le 12/07/2019
par Jules Couturier

Photo: Jules Couturier, jdv

Peut-être ferez-vous affaire avec les jeunes de la Coopérative d’initiation à l’entreprenariat collectif (CIEC) de Cartierville cet été? La CIEC a pour but de réunir des jeunes du secondaire pour leur apprendre à travailler ensemble selon un modèle coopératif. Au cours de l’été, ils offrent leur service à la communauté et ainsi vivent leurs premières expériences de travail.

Journaldesvoisins.com était à l’inauguration de leur sixième édition, le jeudi 4 juillet dernier à la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville.

La mairesse de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, la conseillère de ville de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou, et la députée fédérale de la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, étaient toutes trois également présentes pour l’occasion, histoire de féliciter les acteurs ayant mis sur pied ce projet et les jeunes y participant.

Qu’est-ce que la CIEC?

La CIEC est un projet éducatif et formateur qui sert d’introduction pour les jeunes au marché de l’emploi et à l’entreprenariat.

On y initie les jeunes au fonctionnement démocratique d’une entreprise, à l’organisation collective du travail, à la gestion de type coopératif et aux rouages du marché du travail.

Les jeunes élisent un conseil d’administration (CA) et se répartissent les tâches en différents comités de travail.

Au moment de se présenter devant les personnes présentes à l’inauguration, chacun nommait le comité dont il fait partie, qu’il s’agisse du comité finances, marketing ou ressources humaines.

« Nous sommes les entrepreneurs de la nouvelle génération. Nous sommes dévoués, dynamiques, passionnés et soudés », s’est exclamée la présidente du CA, Nelsia Osobo, 14 ans, lors de sa présentation.

Déménagement, lavage de vitre, jardinage, gardiennage, désherbage, entretien ménager sont autant de petits boulots qui sont confiés à ces jeunes.

Chaque demande de travail est étudiée par les jeunes qui évaluent s’ils acceptent ou non d’y donner suite. Ils établissent ensuite leurs conditions avec le client.

Photo: Jules Couturier, jdv

Objectif : développer ses compétences

Gabrielle Bureau est coordonnatrice et chargée de projet au CIEC de Cartierville. Son travail consiste à accompagner les jeunes, à les aider à découvrir et à développer leurs compétences et habiletés.

« Les jeunes souvent me surprennent, nous dit-elle. Ils savent ce qu’est un CA ou un ordre du jour. Ils font des choses que je n’aurais jamais pensé que quelqu’un de leur âge puisse faire ou que moi-même je n’aurais su faire à leur âge. »

La cohorte de cette année comprend 15 jeunes. Ils ont été sélectionnés par les coordonnateurs de manière à créer un groupe hétérogène.

En plus du travail, les jeunes du CIEC reçoivent beaucoup de formation. Cet été, ils ont déjà reçu une formation en service à la clientèle, une en santé et sécurité au travail, une autre en réanimation cardiorespiratoire et une en hygiène et salubrité.

« Ce sont des formations qui leur serviront à effectuer leurs contrats, mais qui seront aussi très utiles pour le reste de leur vie », s’enthousiasme Francois Poulin, directeur de la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville et leader du projet.

L’inauguration s’est poursuivie dans la bonne humeur, les jeunes et les adultes excités à la perspective de ce qui les attend au courant de l’été au sein de la coopérative.