Espace mobilier du Placottoir Louvain, situé sur le terrain du futur écoquartier Louvain Est. (Crédit : Olivier Paiement, JDV)

C’est sous une légère pluie qu’a eu lieu samedi après-midi l’inauguration du Placottoir Louvain. Cet espace est localisé devant le 9515, rue Saint-Hubert, au coin de la rue Louvain, sur le site de l’écoquartier Louvain Est. Il s’agit d’une première occasion pour les résidants de s’approprier le terrain de ce projet novateur.

À l’aide d’un financement de 12 500 $ de la part du Projet Impact Collectif (PIC) de Centraide, des tables à pique-nique, une pergola et des lumières ont ainsi été installées. Cet espace est appelé Placottoir pour rappeler qu’on vient s’y asseoir pour «placoter» entre voisins. Le projet s’est concrétisé pour souligner les cinq ans de l’École de la citoyenneté d’Ahuntsic.

L’organisme a aussi tenu à impliquer le voisinage dans l’aménagement de l’espace accessible à tous. En effet, des résidants des Habitations Saint-Sulpice, un complexe de HLM situés en face du site du futur écoquartier, ont participé à l’embellissement du Placottoir. Ces derniers ont peinturé des cabanes d’oiseaux et des panneaux qui ont été posés sur place.

« On voulait vraiment qu’ils [le voisinage] se sentent impliqués pour qu’ils s’approprient l’espace », a expliqué Brigitte Robert, chargée de projet à l’École de la citoyenneté.

À moins de travaux majeurs sur le bâtiment de la Ville de Montréal, situé à quelques dizaines de mètres, le mobilier urbain devrait normalement s’implanter dans le paysage de façon permanente dans les prochaines années. D’autres ajouts, comme des supports à vélo, pourraient même être faits au fil du temps.

Un espace à s’approprier

L’idée de l’écoquartier Louvain Est ne date pas d’hier. Le projet germe dans la tête de résidants depuis 2007 et devrait voir le jour d’ici 2033. Il était donc important pour les acteurs impliqués de montrer qu’il s’agit de quelque chose de concret.

Décorations peintes par les résidants des Habitations Saint-Sulpice. (Crédit : Olivier Paiement, JDV)

« Ça fait longtemps qu’on parle de l’écoquartier aux gens sans qu’ils voient quelque chose de tangible. Plusieurs nous répondaient : “Je le croirai quand je le verrai.” On pensait qu’une petite appropriation serait importante », relate Mme Robert.

Dans la prochaine année, des travaux de démolition et de décontamination devraient notamment avoir lieu sur le terrain. Le Placottoir servira donc aussi de baume aux désagréments qui pourraient être causés.

Mme Robert espère surtout que l’implication du voisinage sera forte : « Un peu comme à l’image de la Station Youville, on veut que les résidants fassent vivre le lieu. On ne veut pas dédoubler ce qui se fait à Youville, mais être complémentaire. »

Elle souhaite notamment la création d’un comité citoyen dans le futur.

Un automne important

Les prochaines semaines et mois seront décisifs pour l’avenir de l’écoquartier Louvain Est. La fiducie d’utilité sociale (FUS), cruciale au développement du projet, devrait normalement être approuvée cet automne, ce qui accélérerait l’enclenchement des étapes à venir.

Les questions liées au financement pourraient aussi aboutir. Les membres du Bureau de Projet Partagé (BPP), qui est responsable du dossier, espèrent avoir des éclaircissements de la part de certains acteurs tels que le Fonds de solidarité FTQ ou Desjardins. Les élections provinciales pourraient y avoir une incidence.

D’ailleurs, Haroun Bouazzi, de Québec Solidaire, était le seul candidat aux élections dans Maurice-Richard, circonscription dans laquelle se trouve le site, qui était sur place. Il a tenu à souligner pourquoi il lui était important d’être présent à l’inauguration du Placottoir :

« C’est un espace absolument exceptionnel. C’est un laboratoire de ce qui pourrait être fait ailleurs à Montréal et au Québec. La communauté est impliquée et il y a eu beaucoup de réflexion pour arriver à un beau projet écoresponsable où il y a un CPE, des logements sociaux et une volonté réelle de tisser des liens à l’intérieur du projet. »

La conseillère de la Ville dans le district de Saint-Sulpice, Julie Roy, et la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Emilie Thuillier, dont le soutien au projet est bien connu, étaient aussi sur place.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Exproprier pour réaliser la future Promenade des Berges?

Pour réaliser la future Promenade des Berges, entre les parcs de l’Île-de-la-Visitation…

Le coin communautaire – Semaine du 10 juin

Des nouvelles de Solidarité Ahuntsic Suivi sur Louvain Est Solidarité Ahuntsic, représenté…

Sécurisation des rues : une voie sans fin?

Rendre les rues d’Ahuntsic-Cartierville plus sûres semble être un chantier interminable. Il…

Tentative d’incendie d’un salon de coiffure boulevard de l’Acadie

Un début d’incendie s’est déclaré au salon de coiffure Bella situé près…