Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Par une belle journée ensoleillée...

Inauguration du pavillon d’accueil du Parcours Gouin

Publié le 08/06/2017
par Isabelle Neveu

Vue du pavillon de l’extérieur, peu avant l’inauguration. (Photo: jdv P. Rachiele)

Après un an de travaux, le pavillon d’accueil du Parcours Gouin, situé sur le terrain du parc Basile-Routhier à proximité du pont Viau, est fin prêt à accueillir des visiteurs, et ce, juste à temps pour les célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Élus et équipe d’employés et du groupe architecte BBDL ayant participé à la construction. (Photo: jdv P. Rachiele)

C’est en présence du maire de Montréal, Denis Coderre, du maire d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier, et des élus de l’arrondissement que le bâtiment a été inauguré jeudi.

« Ce bâtiment est un projet de société exceptionnelle, qui va non seulement faire rêver les gens, mais également donner le ton sur la manière de bâtir nos édifices publics à l’avenir », a souligné Denis Coderre, rappelant que ce projet de construction durable est l’un des legs officiels des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

« Cela nous change des bottes en caoutchouc et des sacs de sable, a-t-il ajouté. Après les épreuves vécues le mois dernier, on comprend que c’est important de protéger notre planète et de mettre en place des politiques qui auront un impact sur les changements climatiques. J’ai donc l’impression que ce legs est empreint d’une mission. »

La conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier (Photo: jdv P. Rachiele)

Flo Fest 2019

Publicité

Quant à la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, elle s’est dite très heureuse que le projet se concrétise enfin. « Lorsque j’ai été élue il y a plus de sept ans, plusieurs citoyens se plaignaient du manque d’engagement de l’arrondissement au parc Basile-Routhier, a-t-elle mentionné. On est passé en l’espace de quelques années d’un endroit presque désert à un des endroits les plus aménagés du quartier. »

Un projet novateur

Le pavillon d’accueil du Parcours Gouin, qui accueillera dès le 10 juin cyclistes, marcheurs et adeptes de plein air, est le premier édifice à consommation « nette zéro » de la métropole, c’est-à-dire qu’il produit autant d’énergie qu’il en consomme.

Salle des machines à l’intérieur du pavillon (Photo: jdv P. Rachiele)

« La construction nette zéro est très innovatrice, parce que ça demande de limiter considérablement la consommation d’énergie. Cela est possible grâce à une enveloppe de bâtiment performante, aux équipements à faible consommation qui sont intégrés dans le bâtiment ainsi qu’à un système de production d’énergie solaire », a expliqué Maryse Laberge, architecte et chargée de projet chez BBBL Architectes, qui a réalisé les plans du bâtiment.

Notons que la Ville souhaite que le pavillon obtienne les certifications LEED-Or et nette zéro, mais pour ce faire, comme l’a déclaré le président du comité exécutif, Pierre Desrochers, à journaldesvoisins.com, le bâtiment devra être audité par les organismes responsables de telles certifications selon des paramètres bien établis.

Origine du projet

L’origine du projet remonte en 2013, alors que des consultations publiques sur le Parcours Gouin ont eu lieu. Au départ, la maison Berri devait être restaurée, afin de servir d’espace muséal. Mais, lorsqu’un incendie a détruit cette maison historique, empêchant ainsi de réaliser le projet, l’idée du pavillon d’accueil a alors été lancée. Puis, c’est le 12 mai 2016 que la première pelletée de terre a donné le coup d’envoi à la construction du bâtiment.

Le budget total du projet s’élève à 4,3 millions de dollars. Ce n’est qu’en début de semaine, soit quelques jours avant l’inauguration, que le montage financier a été complété. Ainsi, les fonds proviennent en grande majorité de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville (2 293 980 $), de la Ville de Montréal (1 million $), d’Hydro-Québec (684 640 $) et du Fonds vert de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), qui est financé par le gouvernement fédéral (subvention de 321 380 $ et un prêt de 3 213 800 $).

Vue de la grande salle (photo: jdv P. Rachiele)

La députée d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, a souligné sa fierté d’avoir défendu le dossier, puisque la subvention et le prêt alloués par le Fonds vert de la FCM constituent « l’un des plus gros investissements que le fédéral a faits en 10 ans à Ahuntsic-Cartierville ».

Notons toutefois que le Comité exécutif de la Ville de Montréal n’a pas encore entériné la demande de prêt et la demande de subvention octroyées par la FCM, demande qui a été recommandée au moyen d’une résolution votée par les élus de l’arrondissement lundi, mais cela devrait se faire prochainement.

Une grande fête pour tous

Dès cet été, une foule d’activités auront lieu au nouveau pavillon d’accueil. C’est l’organisme GUEPE qui en sera responsable, en plus de s’occuper de la gestion et de la promotion du Parcours Gouin.

Pour lancer la programmation estivale, une grande fête familiale, à laquelle tous les citoyens sont conviés, aura lieu le samedi 10 juin, dès 16 h. Entre autres, un pique-nique familial avec activités, animation et spectacle est prévu, suivi d’un cinéma en plein air.

Vue de l’extérieur depuis la salle du haut (Photo: jdv P. Rachiele)

 

Vue de l’extérieur du pavillon, avec le sentier qui passe sous le panneau solaire. (Photo: jdv P. Rachiele)

 

Système installé sur un des toits pour préchauffer l’eau et ainsi diminuer la consommation d’énergie. (Photo: jdv P. Rachiele)