Après deux ans d’attente, les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, de même que les touristes, seront heureux d’apprendre que la Maison du Meunier a été restaurée et rouvrira ces portes cet été. Un montant total de 1 427 361,11 $ avait été octroyé par les élus pour restaurer la Maison du Meunier du parc-nature de l’île-de-la-Visitation. 

La Maison du Meunier est sens dessus dessous depuis l’automne 2017, lorsque la Ville a commandé des travaux de réfection pour ce bâtiment datant de 1727. Si l’enveloppe budgétaire de 1,4 million de dollars a été respectée, il en est tout autre pour le délai des travaux qui ont duré un an de plus que prévu.

De nombreux travaux

Les travailleurs ont transformé la façade extérieure, retiré les balcons pour y ajouter une véranda, construit un escalier donnant sur une salle à manger à l’étage (auparavant une salle de réunion) et rénové les salles de bain de l’édifice. Les portes et fenêtres ont également été changées. Le bâtiment patrimonial répond maintenant aux normes de sécurité.

L’objectif était de redonner à la Maison du Meunier ses lettres de noblesse, et ce, pour plusieurs années. Les ébénistes ont travaillé d’arrache-pied sur l’immeuble pour lui redonner son cachet d’antan.

Le tout, nous assure Gabrielle Fontaine-Giroux du service des communications de la Ville-Centre, a été effectué «dans le respect d’exigences très strictes dictées par l’application de la Loi sur le patrimoine culturel

Ces exigences vont jusque dans le choix des matériaux.

Désireux d’être conséquent dans sa volonté d’actualisation, la Ville a également fait en sorte que le lieu soit désormais accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Comme à leurs habitudes, les citoyens pourront compter sur les services de la Corbeille de Bordeaux-Cartierville, un organisme d’insertion sociale,  pour assurer l’offre alimentaire dans l’ancien moulin à farine.

Des fouilles

Étant donné que la Maison du Meunier est un bâtiment classé au registre du patrimoine du Québec, en plus d’être situé sur un site historique protégé, certaines exigences s’imposent.

Lors de travaux d’excavation, des fouilles archéologiques doivent être effectuées. La Maison du Meunier n’a pas fait exception à cette règle. C’est d’ailleurs ce qui a engendré la prolongation de la durée des travaux l’été dernier, note Gabrielle Fontaine-Giroux.

Quelques artéfacts ont pu être déterrés sur place :

« Les principaux artefacts étaient des fondations, des latrines et des âtres, qui sont tous restés en place et ont été enfouits à nouveau ou recouverts par des finis contemporains », indique Serge Tsoto, relationniste à la Ville de Montréal.

Mais ces artéfacts n’ont révélé aucun élément nouveau :

« Tous les artefacts observés et recueillis dans les sols excavés dataient de la période s’étendant du second au troisième quart du XIXe siècle. Aucun artefact de valeur ou antérieur à cette période n’a été observé », explique-t-il.

Si l’on peut se réjouir de la réouverture de la Maison du Meunier, il faudra toutefois se montrer patient pour que le site des Moulins puisse, lui aussi, être accessible au public.

« La Ville a la volonté de redonner un accès aux vestiges, suite à leur stabilisation », nous révèle Mme Fontaine-Giroux.

Ce ne sera toutefois pas pour cette année. D’ici là, vous pourrez toujours vous rendre au parc-nature de l’île-de-la-Visitation pour une randonnée, et, pourquoi pas, une petite bouchée cet été!

 

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucie Lanthier
Lucie Lanthier
1 Année

Bonjour,

SVP Serait-il possible de voir des photos de l’intérieur de la Maison du Meunier, pour mieux apprécier les récents travaux?

Merci à l’avance,
Lucie

Joran Collet
Admin
1 Année
Répondre à  Lucie Lanthier

Bonjour, malheureusement, nous ne disposons pas de photos de l’intérieur. Nous allons chercher à remédier à cette situation.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le goût de l’été bientôt, et encore avec le Festigoût, à la Maison du Meunier

Le Festigoût Café, qui a remplacé le Bistro des Moulins en 2016…

Des résidants d’Ahuntsic-Cartierville touchés de près par la guerre en Ukraine

Écrire que Lyubov Semenyuk est inquiète serait un euphémisme. La jeune femme…

Trois prix et 12 000 $ pour le projet Ligne verte Millen

Le projet de la Ligne verte Millen a été récompensé lors du…
Plus de 100 arbres et arbustes sur la voie d'accès aux gradins extérieurs du Complexe sportif Claude-Robillard, le 18 novembre 2021, au coin Christophe-Colomb et Étienne Blanchard - (Crédit Leila Fayet)

Des gradins en péril, des arbres à protéger

Aujourd’hui, s’asseoir sur les gradins extérieurs du Complexe sportif Claude-Robillard est encore…