SPCA de retour dans Ahuntsic-Cartierville
Image libre de droit

Depuis le 1er octobre dernier, c’est la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) qui s’occupe de la gestion des animaux à Ahuntsic-Cartierville. L’annonce de l’octroi de ce contrat à la SPCA a été faite lors de la séance ordinaire du conseil d’arrondissement du lundi 9 septembre.. C’était auparavant, pour les années 2017 à 2019, l’entreprise privée Berger Blanc qui avait le contrat, un choix qui ne faisait pas l’unanimité.

Le contrat a été octroyé à la SPCA pour une période de deux ans débutant le 1er octobre 2019 et se terminant le 30 septembre 2021, avec deux options de renouvellement d’un an, pour une somme maximale de 377 120 $, taxes incluses. Il comprend les frais d’hébergement, de soins vétérinaires et les services de capture-stérilisation-retour-maintien (CSRM) des chats errants.

Berger blanc, une entreprise peu appréciée

Le contrat confié à Berger Blanc en 2017 avait coûté près de 420 000 $ pour un peu plus de deux ans. C’était une augmentation de 23 % par rapport à l’exercice 2015-2017, alors que la SPCA détenait le contrat.

La mairesse actuelle d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, avait voté contre l’octroi du contrat à Berger Blanc à l’époque puisque, explique-t-elle, l’entreprise privée n’avait pas une bonne réputation en matière de contrôle animalier. Berger Blanc avait été accusée de maltraitance animale. La mairesse qualifie leur approche de « mercantile » alors que la SPCA, qui est une OBNL, a une approche qu’elle considère davantage axée sur « le bien-être des animaux ».

Pourquoi Berger Blanc?

Depuis sa création, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville avait toujours confié les services de contrôle animalier à la SPCA de Montréal, située sur la rue Jean-Talon Ouest, près de Décarie.

En 2017, la SPCA avait décidé de son propre chef de ne plus offrir les services canins à la municipalité afin de dénoncer le nouveau règlement de l’administration municipale de Denis Coderre sur les chiens dangereux, interdisant entre autres les pitbulls.

C’est ce qui explique que beaucoup d’arrondissements, dont Ahuntsic-Cartierville, avaient alors eu recours aux services de Berger Blanc, le seul soumissionnaire à l’époque.

Le retour de la SPCA

Le contrat de Berger Blanc étant finalement arrivé à terme, un nouveau contrat avec la SPCA a pu être négocié de gré à gré. C’est ainsi que l’OBNL a repris la gestion des services animaliers.

Maintenant, à Ahuntsic-Cartierville, lorsque les résidants ont des problèmes avec des animaux, que ce soit chats, chiens, moufettes, ratons laveurs, ils peuvent communiquer directement avec la SPCA.

Alors que Montréal est en train de bannir la vente de chats, chiens et lapins dans les animaleries, la SPCA sert aussi de refuge où il est possible d’acheter des animaux recueillis plutôt que d’en produire d’autres.

La mairesse affirme aussi que la SPCA travaille dans une optique de prévention, notamment avec le service de CSRM des chats errants. Ce service, qui n’était pas offert par Berger Blanc, permet de stabiliser la population de chats. C’est d’ailleurs pourquoi la ville payait un montant supplémentaire de 10 000 $ à la SPCA pour avoir ce service en marge du contrat à Berger Blanc. Ce service étant maintenant inclus, le contrat octroyé à la SPCA se révèle plus avantageux.

S'abonner
me prévenir de
guest
2 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Francine Lauzon
Francine Lauzon
2 Années

Enfin le retour de la SPCA dans l’arrondissement.

INouka
INouka
2 Années

Bravo j ai toujours acheté mes animaux à la SPCA ils offrent un service qui est très bon explique très bien et prenne le temps de nous conseiller , les animaux vendus sont en bonne santé j ai acheté plusieurs oiseaux chats chiens et je n ai jamais eu de mauvaises surprises comme dans un autre organisme que je ne nommerez pas je suis hyper contente qu on soit revenu avec la SPCA enfin merci beaucoup

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Plaque hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal

Perpétuer la mémoire des religieuses qui ont bâti l’Hôpital du Sacré-Cœur

Les malades et les visiteurs qui se rendent à l’Hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal…

Sacré-Cœur : le XXIe siècle au cœur d’un hôpital (presque) centenaire

Dans les prochaines semaines, le nouveau Centre intégré de traumatologie, de l’Unité…

COVID-19 : la quatrième vague s’estompe dans Ahuntsic-Cartierville

Après avoir été en tête des arrondissements montréalais les plus touchés par…
Centre communautaire Ahuntsic

Des organismes communautaires en quête d’une clé

Pour les organismes communautaires d’Ahuntsic, la seule solution viable serait de déménager…