L’arrondissement compte mettre en place des mesures d’apaisement de la circulation sur plusieurs rues. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Le sujet de l’heure était sans conteste l’apaisement de la circulation lors de la séance ordinaire du conseil d’arrondissement la semaine dernière.

La table a été mise dès l’ouverture du conseil.

D’entrée de jeu, après avoir dévoilé les lauréats du budget participatif, la mairesse d’arrondissement, Émilie Thuillier, a annoncé des investissements de près de 350 000 $ pour verdir plus de 150 saillies de trottoir ainsi que l’octroi d’un contrat de 430 000 $ pour la construction de plus de 80 dos d’âne.

« C’est une première dans l’arrondissement, mais ce n’est pas une dernière », a promis la mairesse Thuillier.

Des dos d’âne par dizaine

La conseillère du district Ahuntsic, Nathalie Goulet, a d’ailleurs souligné qu’après de longues négociations avec la STM, l’arrondissement avait obtenu l’accord de la Société de transport de Montréal pour la construction de dos d’âne sur les rues Hogue et Meilleur, où circule l’autobus 180.

La STM refuse habituellement l’implantation de dos d’âne sur les rues où des autobus sont en service, a expliqué Nathalie Goulet, mais le transporteur public a accepté de faire exception à cette politique à la suite des représentations insistantes de l’administration Thuillier.

« Il y a vraiment un très grand volume et beaucoup de vitesse de circulation sur Hogue et sur Meilleur qui sont vraiment devenues des voies de transit », souligne la conseillère d’Ahunstic.

Ces deux rues sont de plus en plus utilisées par les automobilistes pour contourner le boulevard Saint-Laurent, un phénomène aussi observé ailleurs dans l’arrondissement.

Des mesures additionnelles sont d’ailleurs prévues sur Hogue, dont l’ajout de balises supplémentaires pour rétrécir davantage la chaussée et forcer les automobilistes à ralentir.

« On est vraiment très heureux de l’implantation de ces mesures d’apaisement de la circulation au bénéfice des usagers du transport en commun, des piétons et des cyclistes », s’enthousiasme la conseillère qui a fait face à plusieurs questions concernant le trafic de la rue Hogue.

Nouveaux panneaux d’arrêt et mise à sens unique sur Sauriol

En plus des nouveaux dos d’âne, des panneaux d’arrêt seront ajoutés à une demi-douzaine d’intersections tandis que des bases de béton seront construites pour installer des panneaux d’arrêt en potence à quatre intersections supplémentaires.

Le conseiller Jérôme Normand évoque « plusieurs mesures bien concrètes qui viennent sécuriser les déplacements des piétons, des cyclistes [et] renforcer les saines habitudes de vie par le fait même ».

Le conseiller du Saut-au-Récollet a par ailleurs souligné que l’arrondissement allait procéder à une mise à sens unique de la rue Sauriol entre Saint-Firmin et Papineau afin d’aménager une piste cyclable bidirectionnelle du côté sud de la chaussée. Le début de ces travaux est prévu dès le mois d’août.

Au total, pas moins de 13 questions sur la quinzaine adressées au conseil durant la période de questions du public portaient sur les mesures à prendre pour réduire la vitesse et le volume de circulation automobile ou pour assurer la cohabitation sécuritaire entre les différents usagers de la route partout dans l’arrondissement.

De la place Taché à l’intersection Sauvé/d’Auteuil, en passant par le boulevard Gouin Ouest, la rue James-Morrice, la rue Prieur et la rue Saint-Denis, les citoyens en avaient long à dire sur les problèmes de sécurité et le manque de convivialité des rues dans Ahuntsic-Cartierville.

Ces interventions publiques s’ajoutent à des nombreuses interventions privées qui appellent l’arrondissement à améliorer (ou simplement à entretenir) ses infrastructures.

Trottoir délabré sur Saint-Urbain entre Fleury et Prieur (photo courtoisie de Pierre Méthé)

Le barrage de questions au conseil du 5 juillet a amené l’administration à rappeler que des études de circulation sont en cours dans chacun des districts.

Les résultats de ces analyses pourraient mener à d’autres interventions, notamment à l’ajout de panneaux d’arrêts, de dos d’ânes ou de saillies supplémentaires ou encore à la création de nouveaux axes cyclables, par exemple sur Saint-Denis où l’implantation d’un axe cyclable reliant les pistes Prieur et Sauriol au District Central est dans les cartons.

« On va poursuivre la mise en place des mesures, rue par rue, coin de rue par coin de rue. On va y arriver pour que les choses s’améliorent pour les résidents ; et tout ça doit se faire en même temps que d’offrir aux gens de Montréal, des banlieues d’autres options que la voiture pour se déplacer en ville ou diminuer le nombre de voitures dans nos villes, également, pour apaiser nos rues en privilégiant la marche, le vélo, le transport en commun… » a fait valoir Nathalie Goulet.

Le JDV a cartographié les mesures d’apaisement adoptées le 5 juillet. Consultez la carte ci-dessous pour les détails sur la localisation des principales mesures.

Le conseil a par ailleurs été le théâtre d’échanges musclés entre l’opposition d’Ensemble Montréal, représentée par Hadrien Parizeau et Effie Giannou, et la mairesse d’arrondissement, des débats qui laissent entrevoir le ton pour le moins acerbe que pourrait prendre la campagne électorale à l’automne alors qu’Émilie Thuillier briguera un second mandat à la mairie sous la bannière de Projet Montréal.

Nous y reviendrons dans deux textes à paraître mercredi et jeudi.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Ahuntsic-Cartierville, conforme à la Charte de la langue française?

Dix des dix-neuf arrondissements de Montréal, incluant Ahuntsic-Cartierville, n’ont pas de certificat…

Pas d’augmentation de taxes en 2021

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville emboîte le pas à l’administration Plante en maintenant son taux…

Incursion sur la formation en éthique des élus

Après chaque élection municipale, la mairie de Montréal se charge d’organiser et…

Appel à l’aide des Pollués de MTL-Trudeau pour mettre fin à leur boulet financier

Condamnés à payer des dommages à Aéroports de Montréal, l’OSBL qui administre…