De gauche à droite, 4 générations de joueurs de baseball à Ahuntsic-Cartierville: Francis Vocino, Noah Warde, Marie-Claude Vocino, Pierre Vocino, Jacob Warde et Angelo Vocino. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Le baseball n’est pas qu’un loisir pour les Vocino. C’est une histoire d’amour qui transcende le sport. 

Ce texte de la chronique Ça bouge a été publié dans la version imprimée du Journal des voisinsle Mag papier d’août-septembre 2023, à la page 14.

Six membres de la famille divisés sur quatre générations ont été impliqués à un moment ou un autre chez les Panthères, l’organisation locale de baseball dans l’arrondissement, que ce soit en tant que joueurs, entraîneurs ou dirigeants. Pierre Vocino en est l’exemple parfait, alors qu’il y est impliqué depuis 53 ans.

Comme bien des jeunes de sa génération, M. Vocino a joué au hockey et au baseball lors de son enfance. La venue des Expos à Montréal en 1969 lui a toutefois donné une piqûre pour le sport de balle, qui ne s’est pas encore dissipée à ce jour. 

Débutant d’abord en tant que joueur chez les Panthères des Loisirs de Saint-Paul-de-la-Croix (aujourd’hui Ahuntsic-Cartierville), Pierre Vocino a par la suite occupé tous les postes possibles au sein de l’organisation à titre de bénévole. D’entraîneur à vice-président, en passant par responsable de l’équipement, il n’a jamais arrêté de donner son temps à la communauté. 

L’importance du bénévolat

«Mes parents m’ont enseigné que c’est important le bénévolat, parce que sans cela, il n’y aurait pas de sport mineur. C’est important de redonner au prochain, tout comme les plus vieux ont fait pour nous auparavant», explique-t-il.

Cet amour pour le sport, qu’il décrit comme étant viscéral, l’a même amené à œuvrer chez Baseball Québec dans les années 1980. Mais son attachement pour le quartier était trop grand et il a préféré consacrer son temps aux Panthères: «Je suis né dans Ahuntsic et j’ai vécu les 65 années de ma vie ici! J’ai passé presque toute ma vie dans le parc Saint-Paul-de-la-Croix

Aujourd’hui, Pierre Vocino occupe les postes de responsable des relations avec l’arrondissement, coresponsable de l’équipement et responsable des arbitres, en plus d’être «l’éminence grise de l’organisation.»

Lorsqu’il a observé une baisse de l’intérêt des plus jeunes pour l’arbitrage, il a décidé de mettre la main à la pâte en s’inscrivant au cours d’arbitre en 2019. M. Vocino passe donc une partie de ses soirées d’été à arbitrer des équipes de tous âges et à mentorer ceux qui débutent dans le métier. 

De gauche à droite: Pierre Vocino, Noah Warde et Jacob Warde se lancent la balle sur le terrain de baseball du parc Saint-Paul-de-la-Croix. (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)

Difficile arbitrage

Il compatit avec les jeunes qui sont réticents à devenir arbitre : «Ils veulent plus de sous et ils sont tannés de se faire crier après par les entraîneurs et les spectateurs. Les gens ne comprennent pas que ce sont des jeunes de 13 ans qui commencent à arbitrer. C’est normal qu’ils fassent des erreurs!» 

Tout de même, il note que l’arrondissement est aux prises avec une moins grande pénurie d’arbitres que d’autres, et que des jeunes d’Ahuntsic-Cartierville doivent même travailler dans d’autres quartiers. 

«J’essaie de diminuer ma charge de travail depuis six ou sept ans, mais ce n’est pas facile!» Malgré plus de cinq décennies à s’impliquer dans le baseball local, Pierre Vocino ne ralentit pas. Tout comme d’autres l’ont fait avant lui, il porte le sport mineur à bout de bras, donnant ainsi la chance à une plus jeune génération de s’épanouir au sein de sa communauté. 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Dans la tête du prof – Plaidoyer pour une école incarnée

La pandémie a été marquée par l’enseignement en ligne. Plutôt que de faire…

Capsule ornithologique – La Paruline à calotte noire

Une ornithologue ontarienne m’a décrit cette paruline comme «un oiseau jaune qui…

Vert… un avenir possible – Le projet de la sobriété dans un monde capitaliste

Depuis plus d’un an déjà, le projet de Collectivité ZeN (zéro émission…

Rachad Antonius, sociologue local… de renommée mondiale

Rachad Antonius, chercheur et professeur de sociologie retraité, vit dans Ahuntsic depuis…