SONY DSC

Le déconfinement se fait sentir. Obligatoirement fermés depuis le 24 mars dernier, les commerces non-essentiels d’Ahuntsic-Cartierville notamment peuvent rouvrir leurs portes à Montréal dès aujourd’hui, lundi 25 mai. Toutefois, les salons de coiffure et centres d’esthétique du territoire montréalais ne pourront quant à eux rouvrir dès le 1er juin, comme les autres situés ailleurs au Québec, alors que l’on vise une date ultérieure au cours du même mois pour ceux de la métropole. Ces annonces représentent un soulagement pour plusieurs propriétaires d’entreprise.

La joie

Karine Demers de la boutique Espace FLO sur Fleury Ouest se dit « vraiment contente de retrouver la clientèle du coin ».

Elle avait très hâte. Elle dit d’ailleurs n’avoir jamais compris pourquoi les magasins comme Home Dépôt et Walmart pouvaient être ouverts mais pas les petites boutiques de quartier.

Cette joie est partagée par plusieurs autres propriétaires de commerces de l’arrondissement.

Derniers mois difficiles

Les deux derniers mois ont été difficiles pour plusieurs d’entre eux. L’annonce de l’obligation de fermer leurs portes avait été un grand choc.

« On ne savait pas trop où on s’en allait, confie Mme Barakat de la Lunetterie Barakat sur la Promenade Fleury. J’ai trouvé ça dur de passer deux mois dans l’incertitude. »

Cette commerçante a eu peur pour son entreprise tout comme Nathalie Leclair de chez Chaussures Leclair sur la rue Fleury Ouest et Nidia Mendez de chez Abat-jour Design sur la rue Chabanel.

Encore de l’inquiétude

Craignant la récession qui risque de découler de la pandémie, la propriétaire de Chaussures Leclair est encore inquiète pour son entreprise, même si elle peut rouvrir ses portes dès aujourd’hui 25 mai. Elle croit que les gens auront possiblement moins d’argent et donc vont moins acheter.

« On espère que les clients vont venir, que ça va bien aller », dit pour sa part Nidia Mendez de chez Abat-jour Design.

Ajustements à faire

Les commerçants sont conscients que certaines habitudes devront changer à l’intérieur de leurs commerces et que des ajustements devront être faits pour respecter les directives de sécurité du gouvernement.

Néanmoins, ils se disent prêts.

Coiffeurs prêts

Pour ce qui est des salons de coiffure, Stéphane Roy, président de l’Association des coiffeurs du Québec (ACQ) et propriétaire du salon Oblic sur la Promenade Fleury, dit lui aussi avoir hâte à l’ouverture des salons de coiffure à Montréal. Selon les rumeurs qu’il a entendues, l’ouverture devrait se faire le 8 juin. Même si c’est plus tard, il affirme que son salon sera prêt pour cette date.

Plexiglas, visières, désinfectant, tout le matériel de protection a été commandé.

Les coiffeurs devront laver leurs mains et désinfecter tout leur matériel entre chaque client. Ils porteront masque et visière.

Le coiffeur anticipe une forte demande. Des milliers de clients se trouvent déjà sur sa liste d’attente.

« Ça va se remplir à grande vitesse! Ce sera Noël au mois de juin! », s’exclame-t-il.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Bilan du rapport des Forces armées dans différents CHSLD du territoire ; Situations maintenant stables un peu partout

Aux prises avec une situation très difficile, les CHSLD du nord de…

Retour en classe à plein temps « sous haute surveillance » au secondaire

Alors que les élèves de 3e, 4e et 5e secondaires rentrent en classe…

Travailleurs de la santé : « Il y a un essoufflement qui s’installe »

Bien que la deuxième vague de la COVID-19 semble être relativement sous…

Le coin des commerçants – Semaine du 22 mai 2020

Les commerces non-essentiels d’Ahuntsic-Cartierville et de Montréal ont réouvert  leurs portes lundi…