ecole-christ-roi-51
La rue Lajeunesse près de l’école Christ-Roi est l’une des deux rues (avec la rue Berri) qui seront visités par les nouveaux radars mobiles. (Photo : Philippe Rachiele)

La Ville de Montréal a annoncé le déploiement de trois nouveaux radars photo automatisés et mobiles sur l’Île. Quatre zones scolaires sont ciblées dont celle de l’école primaire Christ-Roi, rue Louvain, dans Ahuntsic-Cartierville.

Il s’agit d’un projet pilote qui vise à identifier les types d’appareils les mieux adaptés à un contexte de haute densité urbaine. «Les sites ont été sélectionnés par la Ville de Montréal, en collaboration avec le SPVM et le ministère du Transport en fonction de critères spécifiques tels que : une présence d’un débit véhiculaire important; un nombre significatif d’accidents corporels observés et une géométrie de rue rendant difficile le déploiement de moyens conventionnels de contrôle de la vitesse», affirme Geneviève Dubé, relationniste à la Ville de Montréal.

Quatre radars étaient déjà en fonction sur l’île de Montréal.

Six zones urbaines seront également surveillés dès le 17 novembre, dont une sur le boulevard Henri-Bourassa Est, de la rue Lajeunesse à la bretelle de sortie direction du boul. L-H-Lafontaine direction sud-est.

Depuis 2009

Rappelons que l’instauration des radars photo afin d’inciter les automobilistes à diminuer leur vitesse s’est progressivement implantée au Québec depuis 2009.

Selon un rapport du ministère des Transports, les radars ont eu un impact majeur sur la diminution du nombre d’accidents sur les routes. Les radars mobiles auraient contribué à une diminution de 25% des accidents dans le secteur concerné tandis qu’on parle plutôt de 58 % pour les radars fixes. Ces données sont établies à partir d’une comparaison entre 2005 à 2007 et 2011 à 2013. «Pour les mêmes périodes, les résultats du bilan routier du Québec montrent une réduction de 25,7 % du nombre de tous les accidents (corporels et matériels)», précise toutefois Mme Dubé.

Plusieurs millions d’amendes depuis 2009

Entre 2013 et 2014, le nombre d’amendes délivrées au Québec grâce à ces dispositifs automatiques a presque doublé. Depuis le 19 août 2009, 802 575 amendes ont été délivrées, ce qui équivaut à un montant de 106 098 608 $. «Ces sommes ne peuvent être affectées qu’au financement de mesures ou de programmes de sécurité routière et d’aide aux victimes de la route», précise Mme Dubé. Pour le moment, le Fonds de la sécurité routière n’est utilisé que pour déployer et entretenir les radars photo. Un comité consultatif préparerait toutefois un programme d’aide à proposer au ministère.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a profité de ce projet pilote pour réitérer son souhait de rapatrier le contrôle des radars à Montréal.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’Opération sac à dos vient en aide à 830 enfants d’Ahuntsic-Cartierville

L’Opération sac à dos consiste à soutenir les enfants issus de familles…
viaduc Salaberry

Dur de circuler sous le viaduc Salaberry

La circulation sous le viaduc de la rue de Salaberry, à Cartierville,…

COMMUNIQUÉ : UNE 1ÈRE JOURNÉE INSTITUTIONNELLE DÉDIÉE À L’ENVIRONNEMENT AU COLLÈGE ANDRÉ-GRASSET POUR FORMER LES ÉCOCITOYENS DE DEMAIN

Montréal, le 26 septembre 2023 – Le Collège André-Grasset a souhaité poursuivre…

Aidez-nous à enquêter sur la crise du logement

La crise du logement vous interpelle? Vous constatez que des immeubles sont…