Le bâtiment principal de l’Institut Pacifique sera réhabilité, mais la section à l’ouest sera démolie. (Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)
Institut Pacfiquw
Vue arrière de l’Institut Pacifique, sur le boulevard Gouin Est, depuis le sentier du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation (Crédit-photo: jdv P. Rachiele)

Les dés sont jetés. Il n’y aura pas de référendum qui se tiendra pour approuver ou non le projet d’agrandissement/rénovations de l’Institut Pacifique, située au 2901, boulevard Gouin Est. Dès que le conseil d’arrondissement aura adopté un troisième projet de résolution, la direction de l’Institut pourra aller de l’avant après avoir obtenu son permis.

La demande pour obtenir l’ouverture d’un registre de signatures qui se poursuivait jusqu’à 17 h, le 2 mars, n’a pas été concluante. Malgré le désir de quelques résidants des environs qui sont venus demander au dernier conseil d’arrondissement d’avoir plus de temps pour approuver le projet modifié et pour qu’il soit plus conforme à l’environnement actuel, aucun résidant ne s’est manifesté pour demander l’ouverture d’un registre de signatures (autre étape vers un référendum), selon le service des communications de l’arrondissement.

On se rappellera qu’ à la suite de l’assemblée publique de consultation qui avait eu lieu le 6 septembre, avec très peu de représentants des résidants, ces derniers ayant mentionné qu’ils n’avaient pas vu l’avis public les invitant à la consultation, le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a adopté, à sa réunion du 13 février, un deuxième projet de résolution, «dans le but d’accorder, pour l’emplacement identifié comme étant le lot 1742392 du cadastre du Québec et portant le numéro 2901, boulevard Gouin Est, l’autorisation de démolir la partie avant et latérale du bâtiment, de conserver le volume du bâtiment d’origine, d’agrandir le bâtiment vers l’arrière et d’aménager une nouvelle aire de stationnement, à des fins d’activités communautaires et socioculturelles».

Comme le projet d’agrandissement et de rénovations de l’Institut nécessitait plusieurs dérogations, le projet devait être approuvé par le conseil d’arrondissement. Le projet dérogeait notamment pour la hauteur maximale;  la hauteur des dépassements autorisés; l’alignement de construction; les usages (de résidentiel à communautaire); et la projection des saillies.

Déjà, le projet d’agrandissement avait fait l’objet de modifications, au cours des derniers mois alors que quelques citoyens s’étaient opposés à la première mouture du projet.

Efforts conjugués

La conseillère du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, jointe par journaldesvoisins.com aussitôt après l’échéance du jeudi 17 h, s’est dite très contente. « C’est la preuve, a-t-elle dit, qu’on a travaillé fort et que cela a donné des résultats. Ce sont les efforts de tout le monde», a-t-elle ajouté, précisant que les locaux qui datent de 1956 ont clairement besoin de faire l’objet de travaux. « Tout le monde est gagnant, a poursuivi la conseillère. Les jeunes auront des locaux en meilleur état et le voisinage un édifice en meilleur état. Le Sault-au-Récollet aura une maison ancestrale remise en état et mise en valeur », a-t-elle conclu.

(Mise à jour 2017-03-03, 9 h 04) Résidante du secteur, Wedad Antonius s’était opposée, de concert avec d’autres résidants des environs au projet, dès le départ. « En effet, personne n’a demandé d’ouverture de registre, a écrit Mme Antonius à journaldesvoisins.com, malgré tous les compromis que ce projet exige des citoyens. L’institut nous a fait des promesses… Espérons qu’il les tiennent», a-t-elle ajouté.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Querry
Alain Querry
5 Années

Espérons que le projet de loi visant a éliminer les référendums au municipale ne voit pas le jour

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Mélanie Joly : « la plus belle circonscription au Canada »

Au lendemain de l’élection fédérale qui a reporté le Parti libéral du…

COVID-19: Un soupir de soulagement

Plus le temps avance, plus il apparaît clair que la cinquième vague…

COMMUNIQUÉ: Apaisement de la circulation dans Bordeaux-Cartierville :  L’équipe Thuillier va rendre la rue de Salaberry et les rues locales plus sécuritaires

La candidate de Projet Montréal à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, et…

Covid-19: De moins en moins d’hospitalisations dans le nord de Montréal

Alors que le nombre de gens atteints de la COVID-19 ne cesse…