Dans leurs points de presse du lundi 27 avril, les premiers ministres du Canada et du Québec ont tenu des propos qui semblaient s’opposer. Alors que le Québec se prépare à la réouverture graduelle, le gouvernement fédéral prône la patience. 

À la tête d’une province qui est en pause depuis maintenant un peu plus de six semaines, le premier ministre François Legault sait que la patience de ses concitoyens commence à s’étioler. Bien que 84 personnes aient malheureusement perdu la vie dans la dernière journée en raison de la COVID-19, portant le total à 1599 pour le Québec depuis le début de la pandémie, M. Legault a annoncé son plan pour la réouverture des écoles de la province.

Deux poids, deux mesures

François Legault a mis en opposition la région de Montréal et le reste du Québec dans son plan de réouverture des écoles. À l’extérieur de la métropole, les garderies et les écoles primaires pourront accueillir les enfants dès le 11 mai, alors que ce sera le 19 mai dans le cas de Montréal.

« On va suivre la situation. Si jamais la situation empirait, on va se réajuster. Le mot important, c’est “graduel”. »

Ainsi, le gouvernement se donne une légère marge de manœuvre dans le cas de  Montréal, la région la plus touchée par la COVID-19 au Québec.

De plus, M. Legault a annoncé que pour les écoles secondaires, les cégeps et les universités, la réouverture ne se ferait qu’au début du mois de septembre. Cette décision est basée sur le fait que les étudiants de ces établissements prennent davantage le transport en commun, rendant la distanciation sociale plus difficile, et qu’il est plus facile pour ces derniers de suivre des cours en ligne.

Le premier ministre a cependant insisté sur le fait qu’il sera facultatif de renvoyer ses enfants à l’école ou non, la décision appartenant en bout de ligne aux parents. Il a également tenu à préciser que toute famille dont un membre a des problèmes de santé ne devrait pas envoyer son enfant à l’école prochainement.

Les cinq raisons de la réouverture

François Legault a mentionné que cinq facteurs avaient influencé son choix de permettre aux enfants de retourner à l’école dès le mois de mai. Les voici:

  1. Pour le bien des enfants, surtout pour ceux qui ont des difficultés d’apprentissage;
  2. Parce que le risque de conséquences graves pour les enfants est limité;
  3. Comme la situation est sous contrôle dans les hôpitaux (seulement 1500 des 7000 lits sont occupés), la province a la capacité de s’occuper de gens qui tombent malades;
  4. La santé publique a donné son accord;
  5. La vie doit continuer.

Prudence du côté d’Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau a abordé le sujet des écoles québécoises, lorsque questionné à ce propos lors de son point de presse matinal.

« On encourage [les provinces] à faire attention dans les étapes de réouverture de l’économie. On a d’ailleurs lancé une groupe de travail, basé à Montréal, pour étudier l’immunité face au virus.»

Possiblement en réponse à ces propos, François Legault a tenu à mentionner que l’immunité de groupe ne faisait pas partie des facteurs qu’il considère pour mettre en place le déconfinement.

La fin de semaine dernière, la docteure Theresa Tam, administratrice en chef de l’Agence de la santé publique du Canada, avait mentionné qu’aucune preuve scientifique n’était encore assez concluante pour savoir s’il est possible ou non d’attraper la COVID-19 plus d’une fois.

Le premier ministre Justin Trudeau s’est quand même fait encourageant durant son point de presse:

« À chaque jour, on se rapproche du moment où on pourra mettre tout ça derrière nous. »

Il faudra toutefois y aller graduellement et faire preuve de patience.

Demain, le premier ministre Legault prévoit présenter son plan de déconfinement graduel pour les entreprises du Québec.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19: points de presse, 18 mars: 94 cas confirmés – Ottawa ferme les frontières et aide l’économie

La nouvelle a été confirmée à 13 heures par le premier ministre…

COVID-19 : Points de presse, 29 mars – 2840 cas confirmés – Davantage de soutien aux personnes vulnérables-Montréal reste ouvert, mais plus cœrcitif

Dimanche pluvieux, les premiers ministres sont au rendez-vous. Justin Trudeau annonce que…

Montréal, Ahuntsic-Cartierville, et une 12aine d’arrondissements injectent plus d’1 M$ dans le Fonds d’urgence de Centraide

Afin d’aider les personnes les plus vulnérables en ces temps difficiles, la…

Approvisionnement alimentaire: cyclistes en renfort

S’il y a des points positifs à retenir de la crise de…