Caricature de Martin Patenaude-Monette sur les institutions de santé.

Notre territoire pèse lourd en matière de santé et de services sociaux. Sans être le centre-ville, Ahuntsic-Cartierville abrite des institutions majeures, qui desservent bien plus que les 134 000 habitants de l’arrondissement.

Ce texte a été publié dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag papier de décembre 2023-janvier 2024, à la page 2. Il fait partie de notre dossier sur la santé.

La santé est sinon le premier, certainement parmi les plus importants employeurs de l’arrondissement. Ce n’est pas surprenant. Le territoire compte quatre hôpitaux, dont Sacré-Cœur, qui abrite le service d’urgence le plus achalandé du Québec, et plusieurs institutions, comme des CLSC, des CHSLD et de nombreuses cliniques médicales privées. 

On parle de milliers d’emplois bien rémunérés (quoique les négociations du secteur public pourraient laisser croire le contraire). Nombre de travailleurs de la santé habitent ou consomment ici. C’est une force économique indéniable.

La santé, ou plutôt son accès gratuit grâce à son financement par les impôts, fait partie de l’identité de ce pays. C’est, de loin, la plus importante responsabilité du gouvernement québécois, avec des dépenses prévues de 52 860 milliards $ en 2023-2024, en augmentation de 7,7 % en une seule année. La santé et les services sociaux représentent 42,6 % des dépenses totales de la province.

Les Américains ont beau nous traiter de socialistes, ils ne réalisent pas qu’ils paient beaucoup plus cher que nous avec leurs assurances privées pour recevoir essentiellement le même service (avec moins d’attente, il faut le reconnaître). Et des dizaines de millions de nos voisins sont abandonnés à leur sort. Ici, n’importe qui obtient les meilleurs soins au monde.

Santé dans les médias

La santé occupe l’espace médiatique en permanence. C’est un secteur en «crise» perpétuelle. Les attentes aux urgences (j’ai vu des manchettes remontant aux années 1990 sur le sujet), le vieillissement source d’engorgement du système, les ratés en santé mentale, qui est le parent pauvre du système avec les soins à domicile, la crise de la main-d’œuvre et le temps supplémentaire obligatoire (TSO), les médecins surpayés comparés au reste du pays, les réformes qui se succèdent sans changement sur le fond… 

On peut allonger cette liste, mais la santé demeure un sujet politique, où s’affrontent plusieurs chapelles de pouvoir, surtout celles des médecins et des syndicats. Ceux-ci empêchent souvent l’innovation et la flexibilité qui amélioreraient les soins aux patients. Le monstre bureaucratique est également un facteur que la pandémie a mis en lumière comme jamais, avec l’omniprésence des envois par télécopieur (fax), le développement du dossier santé informatisé au rythme de l’escargot, et j’en passe.

Parallèlement, quand on bénéficie des soins, on ne peut que s’émerveiller de la bonté, du professionnalisme et de l’humanisme des gens de la santé, à tous les échelons: du paramédic au médecin, en passant par les infirmières, les préposés et les bénévoles. On est gâté.

Dans le dossier Santé de cette édition, le Journal des voisins (JDV) vous présente plusieurs institutions d’Ahuntsic-Cartierville et leurs services offerts par des gens dévoués, qui ont à cœur notre qualité de vie.

Autres articles du dossier Santé parus dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag papier de décembre 2023-janvier 2024:

• Éditorial: Ahuntsic-Cartierville, un arrondissement de santé

Un gros morceau d’Ahuntsic-Cartierville

Entrevue avec Adélaïde de Melo, nouvelle PDG du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Ahuntsic-Cartierville s’adapte aux nouvelles réalités de santé mentale

Soins à domicile: quand l’hôpital vient à la maison

Le Centre d’études du sommeil de Sacré-Cœur est mondialement connu

L’alimentation comme remède face aux maladies chroniques

Le Collège Ahuntsic offre une formation en médecine nucléaire

• Un manque de stationnement pour personnes handicapées à Ahuntsic-Cartierville

• Une urgence du 21e siècle pour l’Hôpital Fleury



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Centre intégré de traumatologie de l’Hôpital Sacré-Cœur: déjà un an

Jeudi 15 juin, l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal célébrait la première année…

Anne Bhéreur, médecin engagée dans la lutte contre la COVID longue

Nous reproduisons l’article d’Anne Marie Parent primé aux Grands prix du journalisme…
CLSC CHSLD St-Joseph-de-la-Providence rue Bois-de-Boulogne (2)

Dossier santé – Ahuntsic-Cartierville s’adapte aux nouvelles réalités de santé mentale

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville est un large territoire, sur lequel le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal…

Dossier santé – Entrevue avec Adélaïde de Melo, nouvelle PDG du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Le Journal des voisins a rencontré Mme Adélaïde de Melo, nouvelle présidente-directrice…