La conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, dénonce le fait que la ville de Montréal paiera plus d’un demi-million de dollars pour assurer la surveillance de l’arrosage et de l’entretien des nouveaux arbres plantés. Pour Mme Thuillier, ces contrats démontrent que la réduction du nombre d’employés municipaux ont un impact majeur sur les services à la population.

Arbre dans Ahuntsic-Cartierville
Photo : Mélanie Meloche-Holubowski

Rappelons qu’en juin 2015, un important contrat de 8,6 millions de dollars a été donné à deux entreprises privées pour la fourniture, la plantation, l’entretien et l’arrosage de quelques milliers d’arbres sur une période de trois ans (2015-2017).

Les plantations réalisées par le Plan de gestion de la forêt urbaine visent à faire passer la canopée de la Ville de Montréal de 20 à 25 % d’ici 2025 par rapport à 2007.

« Mais cette plantation d’arbres, on n’y arrive pas, parce qu’on n’a pas assez d’employés », dit Mme Thuillier, qui rappelle que les Ahuntsicois doivent notamment attendre plusieurs mois, voire près d’une année, avant d’avoir accès au service d’un émondeur de l’arrondissement.

Mais comment s’assurer que ces nouveaux arbres soient bien entretenus et arrosés et que les arbres survivent (et ainsi soient toujours garantis)?

« La Ville fait planter les arbres par le privé, mais comment savoir s’ils arrosent les arbres, comme ils se doivent? Parce que si les arbres ne sont pas arrosés adéquatement, la garantie ne tient plus », précise Mme Thuillier.

Voilà pourquoi la ville a dû demander à une autre firme privée de surveiller l’entretien et l’arrosage de ces arbres…

Depuis le début de l’été, trois contrats ont été octroyés pour ces travaux de surveillance. Un premier contrat de 18 689 $ a été octroyé par les fonctionnaires en mai 2016 à Trame-verte pour la surveillance du contrat d’arrosage, d’entretien et de suivi des garanties des arbres plantés.

Puis, cet été, le conseil exécutif a autorisé un contrat de 135 082 $ à la Firme Tremblay et Tremblay S.E.N.C/Trame-verte, cette fois pour le suivi du contrat d’arrosage et d’entretien de 5000 arbres.

Enfin, le conseil municipal a accordé un dernier contrat de 579 219 $, toujours à l’entreprise Trame-Verte, pour la surveillance de l’arrosage et l’entretien de septembre 2016 à la fin de juin 2019. « Ce contrat est le seul outil qui nous permet de vérifier la conformité de l’exécution des travaux d’arrosage, d’entretien et de suivi de garantie », peut-on lire dans la résolution.

Cependant, si des arbres sont remplacés au cours des deux années suivant la plantation, ces activités pourraient se poursuivre au-delà de cette période.

Pour Mme Thuillier, ces contrats démontrent que « lorsqu’on va au privé – c’est une spirale sans fond. » Ces contrats ne sont qu’un exemple dit-elle des incongruités qui surviennent lorsque la Ville réduit l’expertise au sein de la fonction publique montréalaise. Par ailleurs, la conseillère de Projet Montréal ajoute que les contrats de surveillance de chantier cet été ont été très mal gérés, menant à des problèmes de circulation et beaucoup de frustration de la part de citoyens.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Ahuntsic-Cartierville, notre petite ville à nous…

La pandémie a amené plusieurs personnes à déménager en région. Or, elle…
Émilie Thuillier conseil d'arrondissement

Huit choses à savoir du conseil d’arrondissement du 7 juin

Ce conseil d’arrondissement qui a duré plus de trois heures a vu…

Des résidants d’Ahuntsic-Cartierville touchés de près par la guerre en Ukraine

Écrire que Lyubov Semenyuk est inquiète serait un euphémisme. La jeune femme…

COMMUNIQUÉ – Projet Montréal s’engage à embellir une importante cicatrice urbaine de Montréal : l’autoroute Métropolitaine

Montréal, le 2 novembre 2021 – Projet Montréal s’engage à profiter de…