Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Page d'histoire

La prison de Bordeaux, un bel exemple d’architecture

(Photo: jdv archives)

L’établissement de détention de Montréal, mieux connu sous le nom de prison de Bordeaux, est situé au 800 boulevard Gouin Ouest, non loin de l’Hôpital Notre-Dame-de-la-Merci. Sa construction, qui a débuté en 1907, s’est terminée en 1912, à la suite de nombreux retards et d’importants dépassements de coûts. 

Son style architectural, dit pennsylvanien, est inspiré de l’Eastern State Penitentiary de Philadelphie, construit en 1829.  Il a été choisi par le gouverneur de la prison, Charles-Amédée Vallée. L’architecte Jean-Omer Marchand en a conçu les plans.

Le résultat final est exemplaire : une prison imposante et majestueuse en forme d’étoile hexagonale.

D’ailleurs, sa façade apparaît dans une scène du chef-d’œuvre de Sergio Leone, Once Upon a Time in America, réalisé en 1984.

La prison de Bordeaux a accueilli de nombreux criminels, dont l’énigmatique Lucien Rivard, l’un des plus importants trafiquants d’héroïne en Amérique du Nord.

Au printemps de 1965, selon la rumeur, Rivard aurait réussi à s’échapper de la prison en escaladant un mur à l’aide d’un tuyau d’arrosage qu’il aurait emprunté pour arroser la patinoire. Il semblerait plutôt qu’il se soit évadé après avoir soudoyé les gardiens. Ce n’est pas sans rappeler l’histoire des trois détenus qui, en décembre 2007, ont profité d’une importante tempête de neige pour franchir le mur de la prison sans se faire prendre.

Patinoire, tempête de neige : l’hiver est-il plus propice aux évasions?!

Cette chronique de «Page d’histoire» a été publiée une première fois dans notre mag papier de septembre 2013 et mise à jour en janvier 2018.

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone