Les autobus ne seront plus soumis aux aléas de la circulation sur le boulevard Henri-Bourassa, selon l'idée de Projet Montréal (Photo : Éloi Fournier - JDV)
Les autobus ne seront plus soumis aux aléas de la circulation sur le boulevard Henri-Bourassa, selon l’idée de Projet Montréal (Photo: Éloi Fournier, JDV)
Carte et visualisation du futur Métrobus sur Henri-Bourassa coin Papineau (Source : Projet Montréal)

Les candidats de Projet Montréal dans Ahuntsic-Cartierville, Montréal-Nord et Saint-Laurent se sont réunis à la station Henri-Bourassa, mercredi matin, pour présenter le Métrobus, un ambitieux projet de transport collectif destiné aux résidants du nord de la ville. 

Éric Alan Caldwell (Photo : Éloi Fournier – JDV)

L’an dernier, la Ville et la Société de transport de Montréal (STM) avaient lancé le Service rapide par bus (SRB) Sauvé/Côte-Vertu, et un tel projet était également dans la mire pour le boulevard Henri-Bourassa. Ce nouveau mode de transport portera toutefois le nom de « métrobus » Henri-Bourassa… un nom plus accrocheur, d’après Éric Alan Caldwell, conseiller d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et membre du conseil d’administration de la STM. 

« C’est un service d’autobus qui se rapproche d’un service de métro en termes de performance », a-t-il souligné.

Le projet s’inscrit dans la vision du parti de Valérie Plante, qui souhaite bonifier le réseau de voies réservées pour le transport en commun à Montréal en collaboration avec la STM. Celle-ci s’est dotée d’un plan pour faire passer de 24 à 70 % le nombre d’usagers du transport en commun qui circuleront sur des voies réservées d’ici 2025. 

Émilie Thuillier (Photo : Éloi Fournier – JDV)

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, se réjouit quant à elle du fait que le transport collectif crée une plus grande qualité de vie pour les citoyens. Selon elle, bien que l’arrondissement soit desservi adéquatement par le transport en commun, le parcourir à l’aide d’une seule ligne de bus représente un défi. 

« [Le boulevard Henri-Bourassa] est une fracture dans notre quartier. Huit voies pour automobiles… voyez comment nous pouvons faire mieux avec l’espace que nous avons », a-t-elle mentionné. 

Ce sont 60 000 usagers qui circulent quotidiennement sur le boulevard Henri-Bourassa à l’aide des autobus de la STM. Le projet de métrobus permettra à ces usagers de se déplacer du REM de l’est au REM de l’ouest en passant par le SRB Pie-IX et par la ligne orange du réseau de métro. 

« L’important, c’est qu’on va déplacer plus de gens d’une manière plus sécuritaire et plus rapide. […] On va pouvoir avoir accès aux arrondissements limitrophes et au REM, c’est une occasion à saisir », a soulevé Mme Thuillier. 

Le métrobus se dessinera sur environ 10 kilomètres et, selon les chiffres donnés par Éric Alan Caldwell, les passagers pourront économiser jusqu’à 10 minutes sur l’entièreté du parcours. 

Les coûts du projet n’ont pas encore été établis, mais Projet Montréal s’attend à une somme tournant autour de 60 M$. 

Une place pour le transport actif

Comme le métrobus sera aménagé au milieu du boulevard Henri-Bourassa et qu’il impliquera une circulation rapide d’autobus, les cyclistes ne pourront circuler sur la voie réservée. 

« On ne peut pas permettre les cyclistes pour des raisons de sécurité, mais on fait des réseaux parallèles performants », a soulevé Éric Alan Caldwell. 

Le directeur de cabinet du bureau de la mairesse d’arrondissement, Jean-François Desgroseilliers, a tout de même tenu à souligner au JDV que le Réseau express vélo (REV) serait prolongé dans les voies de droite du boulevard Henri-Bourassa entre la station Henri-Bourassa et la gare Du Ruisseau, permettant aux cyclistes de longer le métrobus sécuritairement. 

« C’est un des avantages de mettre les voies réservées au centre », selon M. Desgroseilliers. 

Rappelons que les cyclistes ne peuvent circuler sur le SRB Sauvé/Côte-Vertu car celui-ci est aménagé dans les voies de droite plutôt qu’au centre de l’axe routier. 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
3 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Elaine Bissonnette
Elaine Bissonnette
2 Années

Quel extraordinaire projet… pour rendre le transport en commun efficace… Bravo Mme Thullier

Jean Poitras
2 Années

J’en déduit par la visualisation de ce qu’aurait l’air ce projet, que toute végétation disparaîtrait de la bande médiane sur Henri-Bourassa.
Est-ce que tous les autres circuits d’autobus circulant sur Henri-Bourassa empruntront ce même tracé comme il serait logique de le croire?
Y aura t’il une fusion de certains cicuits?
Comment aménagera t’on les arrêts de ces autres circuits?

Haeck, Hélène
Haeck, Hélène
1 Année

On pouvait lire dans le journal Métro du 15 juin que les objectifs de notre mairesse pour Henri-Bourassa sont de mettre une voie réservée pour autobus, un REV et de bonifier le verdissement.
Parle-t-on encore de Métrobus ou simplement d’autobus? Que connait-on des études d’impacts de la STM sur cette voie réservée? Idem pour celle du REV? Comment chacun tiendra-t-il compte des effets colatéraux, de cette perte simultanée de deux voies dans chaque direction? Y aura-t-il suffisamment de cyclistes intéressés à emprunter ce trajet plutôt que celui de Gouin ou Prieur pour justifier la perte de la voie de stationnement?

Vous pourriez aussi aimer ces articles
marche pauvreté

Une marche contre la pauvreté le 17 octobre à Ahuntsic-Cartierville

Une marche est organisée mardi 17 octobre à Ahuntsic-Cartierville à l’appel de…
conseil arrondissement 2023

Ahuntsic-Cartierville: l’essentiel du conseil d’arrondissement en cinq points

Ce n’est pas un, mais bien deux conseils d’arrondissement qui ont eu…

Se loger près du REM coûte plus cher?

La présence du REM fait grimper le coût des logements situés à…
Nicolas Boudon, français chambre des communes

Français : l’offense qui occulte l’essentiel?

Traité «de plein de marde» par le député fédéral Francis Drouin, Nicolas…