Un événement couru d’Ahuntsic-Cartierville depuis plusieurs étés a –c’est le cas de le dire– une portée outre-territoire: les Concerts Ahuntsic en fugue (CAF). On se rappellera que, à l’occasion d’une des soirées de Concerts Ahuntsic en fugue (CAF), D’espace et de temps, le compositeur canadien Julien Bilodeau, avait créé une oeuvre musicale qui avait été présentée le 22 août dernier, dans la Tour Nord du 433 Chabanel. Or, cette oeuvre a été soumise par CAF aux prix OPUS 23 [2019] du Conseil québécois de la musique, dans la catégorie « Création de l’année ». Le Gala et le choix final des œuvres gagnantes aura lieu en janvier prochain.

Cinq œuvres sont en nomination dans la catégorie «Création de l’année»aux Prix OPUS 23 du Conseil québécois de la musique, pour l’année 2019, dont: L’hypothèse Caïn ; Alone/Unalone ; MauerFall Lieder pour orchestre et images multimédia ; Ode au métal ; et Promenades prolétaires. 

Interrogée par journaldesvoisins.com, la directrice générale de Concerts Ahuntsic en fugue, Lucie Hamel, a précisé:

«La création Promenades prolétaires est effectivement finaliste pour le prix Création de l’année!»

La création était ainsi décrite dans le programme de la soirée du 22 août dernier:

«Dans un immense loft industriel, une scénographie mobile et un éclairage interactif joueront avec l’espace tout en traçant le rapport au temps qui avance pour finir avec la création d’une œuvre contemporaine du compositeur canadien Julien Bilodeau, commandée par Concerts Ahuntsic en fugue, inspirée de l’évolution du territoire du quartier Chabanel dans sa traversée du temps et dédiée aux couturières de l’industrie du vêtement. Ce concert est possible grâce à la collaboration de la SDC District Central. Neuf musiciens serviront des œuvres du XVIIe au XXIe siècle pour une expérience unique. »

Genèse

La composition de Julien Bilodeau,«Promenades prolétaires», voulait notamment souligner la présence des femmes qui ont travaillé dans l’industrie du vêtement de ce quartier ouvrier, à l’époque. L’œuvre musicale, inédite s’inspire de l’évolution du territoire du quartier Chabanel dans sa traversée du temps.

Cette oeuvre a été commandée par Concerts Ahuntsic en fugue (CAF), alors même que le compositeur et sa conjointe ont également participé à la direction artistique de l’ensemble du concert de la soirée.

Alors qu’il visitait les lieux extérieurs et le site du futur concert, le compositeur s’est imprégné de l’atmosphère du quartier. Il y a vu, dit-il en entrevue au jdv, que l’ancien y côtoie le moderne, que la diversité ethnique y est omniprésente, que l’atmosphère recèle encore des souvenirs des ouvrières et des ouvriers aux machines à coudre.

Ainsi se sont mises en place les idées musicales qui allaient lui donner la clé pour créer cette pièce qui dure entre 13 et 14 minutes. Outre cette visite inspirante, le compositeur a épluché des anthologies de poésie québécoise à la Bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ) cherchant là des textes qui refléteraient un quartier ouvrier et qui l’inspireraient.

Interprétation

Avant d’interpréter la pièce au soir du 22 août, le compositeur qui a conduit les neuf musiciens a d’abord dû patienter, le temps du passage d’un avion qui faisait un bruit d’enfer, le concert se donnant dans un loft de la rue Chabanel.

Puis, les musiciens ont «attaqué» la nouvelle oeuvre, résolument moderne, de Bilodeau.

La soprano Andréanne Brisson-Paquin a accompagné les musiciens en chantant un extrait du poème de Clément Marchand, « Les prolétaires», dont s’est inspiré le compositeur. Sa performance et celle des musiciens ont visiblement ravi les spectateurs qui ont réservé au compositeur, à l’orchestre, ainsi qu’à la chanteuse, une ovation à la toute fin.

Voici l’inscription officielle telle que déposée au Prix OPUS par CAF:

«Promenades Prolétaires – hommage aux âmes ouvrières du quartier Chabanel, Julien Bilodeau, compositeur, Concerts Ahuntsic en fugue, D’espace et de temps, Quatuor Andara, Choros-quintette à vent, Andréanne Brisson Paquin, soprano, 22 août 2019.»

Le nom de la création gagnante sera connu à l’occasion du Gala des Prix OPUS 23 [2019] du Conseil québécois de la musique, qui aura lieu le 19 janvier prochain, à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Les sentiers prévus au parc Ahuntsic : En rouge le sentier multifonction, en bleu le sentier principal et en vert les sentiers secondaires (Source : Ville de Montréal)

Cure de jeunesse pour le parc Ahuntsic

Un étang avec filtration biologique et une placette, de nouveaux jeux pour…

Tranches de vie quotidienne – Incivilités

Permis de déneigement sur le domaine public dans Ahuntsic-Cartierville: plus de 1800 demandes

En septembre dernier, Ahuntsic-Cartierville annonçait l’instauration d’un permis de 50$ nécessaire à…

Des dépliants “identitaires” dans Ahuntsic-Cartierville

C’est avec étonnement que plusieurs résidants ont constaté jeudi dernier, l’apparition de…