Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Possible de relier «les 2 Fleury»? La STM: «Peut-être!»

Publié le 11/05/2018
par Hassan Laghcha

La 140 Fleury fera-t-elle toute la rue Fleury, d’est en ouest, dans un avenir rapproché ? (Photo: archives jdv)

Il y a peut-être de l’espoir au bout du…trajet d’autobus! Mercredi 2 mai, Élaine Bissonnette, résidante d’Ahuntsic-Cartierville,  a présenté au conseil d’administration de la STM la pétition qu’elle avait lancée en février dernier pour demander la mise en place d’un service de transport public reliant les deux parties de la rue Fleury (Est et Ouest). À cette occasion, Mme Bissonnette était accompagnée de la mairesse Émilie Thuillier qui n’a cessé, depuis huit ans, alors qu’elle était conseillère municipale, de défendre ce dossier auprès de la STM.

En entrevue avec journaldesvoisins.com, Élaine Bissonnette s’est réjouie de la « bonne réception » de la part du président du conseil d’administration de la STM, Philippe Schnobb,  de sa demande, appuyée par 1032 signatures de citoyens du quartier. Ce responsable a  indiqué que la STM est ouverte à cette demande qui s’inscrit dans la lignée des améliorations annoncées, lors de la même séance du conseil d’administration concernant plusieurs secteurs de la ville dont Chabanel.

« Je ne vous garantis pas ça pour l’automne prochain. Il faut prendre le temps d’étudier le dossier, a dit M. Schnobb à Mme Bissonnette. Ce n’est pas seulement le nombre de signatures qui compte mais c’est aussi la pertinence de la demande.»

Selon Élaine Bissonnette, l’argument le plus fort en faveur du projet de navette reliant d’un bout à l’autre la rue Fleury, actuellement scindée en deux « comme s’il y avait une frontière entre Fleury est et Fleury ouest» est le fait que cette rue est une rue marchande très achalandée.  

« Tout au long de Fleury, il y a des commerces. Et pour aller d’un bout à l’autre de la rue, il faut  utiliser deux lignes d’autobus, avec un temps d’attente moyen de 10 à 15 min, dit-elle. Ce n’est pas pratique pour une artère commerciale. Les gens finissent par utiliser leurs voitures. »

Elle exprime sa gratitude pour le soutien de la part de la mairesse, qui était derrière cette requête depuis huit ans déjà.

« Maintenant, on a l’appui de la population pour que la STM réponde favorablement à cette demande qui concorde parfaitement avec les nouvelles orientations des administrations provinciale et locale concernant la promotion du transport collectif qui respecte l’environnement », ajoute-t-elle.

« La persévérance paie !»

Dans une entrevue avec journaldesvoisins.com, la mairesse Émilie Thuillier s’est réjouie de la mobilisation citoyenne impulsée par Élaine Bissonnette.

« C’est un enjeu vécu par de nombreux citoyens du quartier, dit-elle. Je crois à la participation citoyenne pour faire avancer les dossiers. Et dans ce dossier de la rue Fleury, la mobilisation citoyenne permet de faire comprendre à la STM qu’il y a effectivement une base d’usagers intéressés par ce service de transport public.»

Cette jeune élue à la tête de l’administration d’Ahuntsic-Cartierville décrit comment elle n’a cessé, depuis huit ans, de déployer ses efforts auprès de la STM pour que la rue Fleury ne soit plus coupée en deux et ne soit plus desservie par deux services d’autobus, avec tous les désagréments que cette situation cause aux usagers ! Cette artère connaît un développement urbain et commerciale notable qui, logiquement, doit être suivi par un développement conséquent du service du transport collectif et durable.

Elle souligne l’ouverture avec laquelle a été reçue la demande citoyenne de la part du président du Conseil d’administration de la STM et indique qu’il sera pertinent que la STM se penche sur la réorganisation du service en question.

« La persévérance paie ! », dit la mairesse, citant l’exemple de la demande de la prolongation de  la ligne 55 – Saint-Laurent jusqu’à la station Henri-Bourassa, également à la suite d’une pétition citoyenne, et qu’elle même a défendue durant huit ans et qui a fini par être acceptée par la STM, l’été dernier.

Modifs au bénéfice de Chabanel

À noter que lors de cette même séance du conseil d’administration, la STM a annoncé des modifications du service du réseau des bus dans plusieurs secteurs de Montréal et notamment dans le quartier Chabanel, et ce, à partir du 27 août prochain.

Il s’agit de la modification de parcours de la ligne 54 – Charland/Chabanel qui deviendra la ligne d’accès principale du secteur Chabanel et de la fusion des lignes 19 – Chabanel/Marché Central et 53 – Boulevard Saint-Laurent, pour devenir la ligne 19 – Chabanel/Marché Central, qui offrira une desserte élargie aux commerces du Marché Central, notamment les fins de semaine.

Selon un communiqué de la STM, l’amélioration de cette  desserte vise à faciliter « l’accès au secteur d’emploi et à ses commerces, ainsi qu’à augmenter l’attrait de ce secteur pour les entreprises et pour des projets de construction résidentiels et commerciaux. L’ensemble des mesures mises en place vise à simplifier les déplacements vers ce secteur».

Signalons aussi l’ajout de service dans l’arrondissement rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles.

« La STM offrira un service bonifié dans le secteur Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles avec la création d’un lien nord-sud, en vue de réduire les temps de déplacement en transport collectif ainsi que le nombre de correspondances. Pour ce faire, la STM mettra en service la nouvelle ligne 81 – Saint-Jean-Baptiste donnant accès aux commerces, aux pôles d’emplois et aux activités culturelles entre le Centre Communautaire Roussin, à Pointe-aux-Trembles, et Espace-Rivière, à Rivière-des-Prairies. Par ailleurs, des modifications seront également apportées aux lignes 40 – Henri-Bourassa-Est, 86 – Pointe-aux-Trembles et 183 – Gouin Est, par cohérence avec l’arrivée de la nouvelle ligne, en vue d’améliorer l’éventail de parcours disponibles en transport collectif dans l’arrondissement », précise le communiqué.