(Photo : Pixabay)

La Ville de Montréal a annoncé qu’elle remplacera la portion privée des tuyaux de plomb des entrées d’eau de ses résidants. Une seule condition subsiste : la mesure ne s’applique qu’aux bâtiments situés à 1,5 mètre ou moins de la ligne de propriété privée.

Cette mesure s’étendra à 16 des 19 arrondissements de Montréal, dont Ahuntsic-Cartierville.

Le plomb est un métal toxique qui augmente les risques de contamination lorsqu’il se dissout dans l’eau stagnante. Il était fréquemment utilisé dans la construction de maisons et d’immeubles jusqu’à la fin des années 1960.

La Ville se donne ainsi jusqu’à 2026 pour remplacer 69 000 tuyaux de plomb par des conduites en cuivre.

Qu’est-ce qu’une entrée d’eau?

L’entrée d’eau est le tuyau de petite dimension qui achemine l’eau potable entre le réseau d’aqueduc qui se trouve sous la rue et les résidences. Ce tuyau relève à la fois du domaine privé et du domaine public.

Le propriétaire d’un bâtiment est responsable de sa portion du tuyau qui s’étend jusqu’à la limite de sa propriété tandis que la Ville est responsable de l’autre section.

Le porte-parole de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ), Hans Brouillet, trouve regrettable que les bâtiments dont l’entrée d’eau s’étend à plus de 1,5 mètre de la ligne de la propriété privée ne reçoivent pas l’aide de la Ville. Les résidants concernés devront alors se tourner vers des entrepreneurs privés pour remplacer leur tuyau de plomb.

Défi de « logistique »

Pour M. Brouillet, la Ville devrait faire une proposition aux résidants dont la portion privée des tuyaux de plomb s’étend à plus de 1,5 mètre de la ligne de la propriété privée par souci de « logistique et de coordination ».

« Lorsque la ville effectuera sa vague de travaux, ses équipements seront déjà sur place. La coordination entre les travaux de la Ville et ceux d’un entrepreneur privé, ce n’est pas simple », explique M. Brouillet, qui ajoute que certains résidants qui ne peuvent bénéficier de la mesure de la Ville seraient prêts à payer plus cher pour ne pas avoir à coordonner, non sans difficulté, les travaux d’un entrepreneur (sur la section privée) et ceux de la Ville (sur la section publique).

Les résidants qui profiteront des services de la Ville devront lui débourser 500 $.

La Ville s’explique

Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville de Montréal, explique que les résidants dont la portion privée de l’entrée d’eau se prolonge à plus de 1,5 mètre de la ligne de propriété sont libres de décider de remplacer leur conduite en plomb.

« Lorsque la résidence d’un citoyen est située à plus de 1,5 mètre de la ligne de propriété, cette ligne de propriété tombe sur le terrain du résidant (NDLR: et non sur le trottoir, soit le domaine public). Dans ce cas-ci, le propriétaire n’a pas à absorber des frais liés au domaine public », affirme M. Sabourin.

En d’autres termes, les propriétaires qui ne profiteront pas de la mesure proposée par la Ville de Montréal auront le choix de remplacer leur section du tuyau de plomb avant ou après que la Ville ait remplacé la sienne.

Crédit: Ville de Montréal

Sur ce point, le porte-parole de la CORPIQ fait part de ses réticences.

« Si la Ville remplace uniquement sa propre section entre l’aqueduc et la valve — et que la section privée (entre la valve et l’immeuble) demeure en plomb — le risque pour la santé est toujours présent », dit-il.

Dans le cas des résidants dont l’entrée d’eau de leur bâtiment se situe à moins de 1,5 mètre de la ligne de la propriété, la Ville fera le changement pour les propriétaires, et ce changement se fera d’un coup. Dans le cas contraire, le domaine public serait « démoli et reconstruit » deux fois plutôt qu’une tient à souligner Philippe Sabourin.

« Si la limite de la propriété arrive en plein milieu du trottoir, la Ville devra le démolir pour remplacer l’entrée d’eau du citoyen. Mais si le propriétaire décide de changer sa section un an plus tard, il devra déconstruire à nouveau le trottoir et le reconstruire à ses frais », affirme le chargé de communication à la Ville de Montréal.

« Nous voulons protéger le travail que l’on fait », insiste M. Sabourin.

Il est toutefois bon de préciser que la plupart des portions privées des entrées d’eau des maisons familiales sont situées à plus de 1,5 mètre de la ligne de propriété privée.

Hantée par ses retards?

En 2016, la Ville de Montréal accusait un important retard dans le remplacement des tuyaux de plomb. Si l’objectif que s’était fixé la Ville, en 2006, était de remplacer les 69 000 conduites d’eau en plomb d’ici 2026, elle n’en avait remplacé que 8 000 à mi-parcours.

Dans son plan d’action, la Ville ne remplaçait que la conduite sur la portion publique et ne proposait pas aux propriétaires admissibles de remplacer la portion privée des tuyaux de plomb.

Environ 500 millions de dollars seront investis d’ici 2026 pour remplacer les 69 000 conduites de plomb sur l’île de Montréal, et ainsi atteindre l’objectif fixé par la Ville.

 

Exemple de robinets d’entrée d’eau à moins de 1,5 mètres de la résidence sur le boulevard Saint-Laurent (Photo: jdv P. Rachiele)


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Guillaume
Guillaume
3 Années

Le sujet est toujours bien d’actualité comme l’indique l’article de LaPresse https://www.lapresse.ca/actualites/201910/23/01-5246674-plomb-dans-leau-des-cas-hors-normes-dans-120-villes.php

Il y a un guide que nous avons publié qui fait une bonne synthèse sur le sujet https://helpmee.ca/fr/guide-pratique-sur-les-entrees-deau-en-plomb

Vous pourriez aussi aimer ces articles
Vol de vélo metro Henri-Bourassa PR (1)

Légère augmentation des signalements de vols de vélo dans Ahuntsic

Après avoir connu une baisse lors des deux dernières années, une tendance…

Le TOD de la gare Bois-Franc lauréat Platine aux Prix du design 2022

Le 14 septembre 2022, le TOD Bois-Franc a remporté plusieurs honneurs à…

L’arrondissement sème son nouveau Plan maître de plantation pour la prochaine décennie

Ce sont 1 300 arbres par année qui seront plantés dans Ahuntsic-Cartierville…

Coopérative Maître d’Oeuvre : bâtir ou rénover en mode collectif

Un entrepreneur général du quartier Saint-Sulpice se démarque de tous les autres…