L’arrondissement aurait reçu quelques propositions pour le programme des ruelles vertes lancé il y a quelques mois, en collaboration avec l’organisme Ville en vert. La sélection, par contre, n’a pas encore été officialisée.

Les propositions seront sélectionnées au cours de la semaine prochaine, a indiqué par courriel Marlène Ouellet, chargée de communication. La date limite pour déposer un projet de ruelle verte dans Ahuntsic-Cartierville était le 1er août 2018.

La directrice de Ville en Vert, Élyse Rémy, n’a pas voulu commenter le dossier, en précisant que de plus amples informations seront communiquées dans les semaines à venir. Le nombre de propositions reçues n’a pas encore été dévoilé.

Projet en marche

Le projet des ruelles vertes avait été lancé en février dernier, Ahuntsic-Cartierville n’ayant alors aucun programme sur la question. L’arrondissement avait ainsi octroyé un montant de 105 000 $ à Ville en vert pour l’encadrement des différentes démarches et la réalisation de l’initiative. Par ailleurs, un budget a été alloué à la formation d’un comité de sélection composé de représentants de l’arrondissement ainsi que de Ville en Vert.

Au total, quatre projets devaient être sélectionnés. L’arrondissement accusait un retard dans les ruelles vertes, n’en comptant officiellement que trois réparties sur Bordeaux-Cartierville et dans le district Saint-Sulpice.

Un document expliquant les étapes à suivre pour réaliser une ruelle verte avait été mis en ligne en mars 2018 sur le site Web de l’arrondissement.

Des nouvelles de la Ruelle des lutins verts

En 2016, un groupe de riverains collaborant avec Mobilisation Environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC) avait proposé un premier projet-pilote appelé la « Ruelle des lutins verts ». Celle-ci est située dans le quadrilatère des rues De la Roche et Georges-Baril. Selon Mélanie Busby, riveraine de la ruelle, la présentation officielle du plan aux résidants a eu lieu en avril 2018.

«Il n’y a pas eu de développement cet été. Nous attendons des nouvelles de l’appel d’offres pour réaliser les travaux d’excavation afin d’aménager le jardin de pluie », écrit-elle via Facebook. « Le reste de l’aménagement se fera après ces travaux. »

Ce printemps, Ville en vert serait venu aider les résidants de la ruelle lors de leur corvée printanière. Une marche exploratoire a aussi été réalisée pour identifier les plantes envahissantes.

Selon Mme Busby, les riverains continuent de planter des végétaux en attendant l’aménagement officiel.

« Plus tard dans l’été nous avons participé à un atelier de Ville en vert sur la gestion du Nerprun comme plante envahissante. Des travaux ont été effectués à cet effet », ajoute-t-elle.

D’autres détails suivront.

Avec la collaboration de Christiane Dupont


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un arboretum qui manque d’amour

Très peu de gens le savent, mais un labyrinthe végétal comprenant des…
Maison vouée démolition sur Gouin Est

Un nouveau bâtiment inquiétant dans le Sault-au-Récollet

Pour remplacer une maison située dans le secteur patrimonial du boulevard Gouin…

Des résidants réclament un parc canin dans Saint-Sulpice

Une pétition sur le sujet a déjà récolté plus de 300 signatures…
Maurice Richard ancienne murale

La murale du «Rocket» sera refaite

Après avoir été vandalisée il y a presque deux ans, la murale…