Photo fournie par Shawn Rodrigue-Lemieux

Le 16 septembre dernier, Shawn Rodrigue-Lemieux a remporté le Championnat du monde d’échecs des moins de 18 ans, devenant ainsi le premier Québécois à réaliser cet accomplissement. D’ailleurs, c’est à l’école primaire Fernand-Seguin, située dans Ahuntsic, que le jeune homme s’est initié au jeu.

C’est en première année que M. Rodrigue-Lemieux a commencé à jouer aux échecs comme activité parascolaire à son école. Il a raconté au journaldesvoisins.com (JDV) avoir eu du succès immédiat :

« À l’âge de six ans, quelques mois seulement après que j’ai commencé à jouer, j’ai gagné mon premier tournoi. Ça m’a énormément motivé pour la suite. »

À l’époque, Thierry Libersan donnait des cours d’échecs à Fernand-Seguin pour l’Association Échecs et Maths. Le talent du jeune garçon lui avait immédiatement sauté aux yeux :

« Dès les premières leçons, j’ai remarqué qu’il comprenait beaucoup plus vite que les autres enfants. Il savait à peine lire et écrire, mais il connaissait déjà le nom de toutes les cases! »

Libersan a ensuite demandé aux parents du jeune garçon s’il pouvait lui donner des cours privés afin d’accélérer son apprentissage. Pendant plusieurs années, les deux se sont donc rencontrés pour des leçons face à face, plusieurs heures par semaine.

Mais un jour, l’élève a dépassé le maître : « Il est devenu meilleur que moi et a dû trouver un nouvel entraineur », s’exclame M. Libersan.

Un accomplissement historique

En remportant le Championnat du monde des moins de 18 ans, qui était disputé à Mamaia en Roumanie, M. Rodrigue-Lemieux a obtenu sa première norme de grand maître. Il devra en obtenir deux autres, qu’il pourra obtenir lors de diverses compétitions, afin d’officiellement recevoir le titre de grand maître, la récompense la plus prestigieuse qu’un joueur d’échecs peut obtenir.

Photo fournie par Shawn Rodrigue-Lemieux

Le jeune homme a expliqué au JDV qu’il se donnait un an afin d’accomplir cet exploit. Il deviendrait alors le plus jeune Québécois de l’histoire à le faire.

Peut-il donc être décrit comme un prodige?

« Oui, il a le talent brut et le cerveau fait pour ce jeu, mais depuis qu’il est enfant, Shawn a aussi mis beaucoup d’efforts pour se rendre là. Quelqu’un qui ne travaille pas et se fie seulement à son talent ne va pas percer. Shawn, lui, a le talent et la persévérance », explique M. Libersan.

Son ancien entraîneur se dit surtout fier du fait qu’il ait pu transmettre sa passion pour les échecs au jeune homme.

Une vie bien occupée

Après avoir complété son primaire à Fernand-Seguin, M. Rodrigue-Lemieux a étudié à Sophie-Barat lorsqu’il était au secondaire. Aujourd’hui, il poursuit son parcours scolaire en sciences humaines au Collège de Maisonneuve et espère étudier en droit à l’université.

À travers tout cela, le jeune homme de 18 ans a évidemment un horaire plutôt chargé. Il dit mettre 25 heures par semaine aux échecs pendant l’année scolaire et une quarantaine d’heures par semaine pendant l’été.

Puis, il a aussi participé à de nombreuses compétitions internationales au fil du temps. Sa première avait eu lieu à l’âge de 10 ans aux Émirats arabes unis et depuis, il dit adorer ce genre d’événement :

« C’est vraiment une belle expérience que j’apprécie à chaque fois. Ça me permet aussi de voir les amis que je me suis faits à travers le monde. »

Avec toutes ces victoires et ces titres, vient évidemment un peu de pression. M. Rodrigue-Lemieux dit toutefois bien la prendre :

« J’ai appris à bien gérer la pression. Je l’utilise même comme motivation! »

De son côté, M. Libersan a confiance en son ancien poulain :

« Jusqu’à maintenant, il montre beaucoup de calme et d’humilité. Il garde la tête froide. »



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lancement du livre de Janis Locas, Ahuntsicoise d’adoption

Une résidente d’Ahuntsic, Janis Locas, a récemment publié un nouveau livre, Moi,…
Ahuntsic en fugue

Concerts Ahuntsic en fugue prend une pause

Il n’y aura pas de Concerts Ahuntsic en fugue cette année. Les…
Bibliothèque Salaberry

Une bannière pour les 60 ans de la bibliothèque de Salaberry

La bibliothèque de Salaberry, à Cartierville, fêtera ses 60 ans d’existence le…

De jeunes entrepreneurs afrodescendants inspirants: Handy Hyacinthe

   Le Mois de l’histoire des Noirs qui s’est terminé hier est…