Ahuntsic en fugue soutien aux Ukrainiens
Le concert d’Ahuntsic en fugue en soutien aux Ukrainiens à la salle Marguerite-Bourgeoys affichait complet. (Photo : courtoisie, Ahuntsic en fugue)

Grand moment d’émotion vécu ce samedi au concert organisé dans le cadre du festival Ahuntsic en fugue en soutien aux Ukrainiens. La salle Marguerite-Bourgeoys, du collège Regina Assumpta, affichait complet.

Le parterre de la salle de 550 personnes était rempli alors que l’affluence se poursuivait.

« En fait, je ne sais pas combien de personnes exactement sont venues. Il a fallu ouvrir les balcons pour accueillir les nombreux spectateurs », raconte le directeur artistique du festival, Clément Canac Marquis.

Le concert intitulé « La 1000e orange » fait référence à la révolution orange de 2004 et à la lutte des Ukrainiens pour défendre la démocratie dans leur pays.

« C’était une soirée très émouvante. Elle a été faite avec beaucoup de respect et de dignité », a souligné M. Canac Marquis.

Pour lui, c’était aussi un moment pour rappeler que les événements brutaux changent le cours de l’histoire.

« Le concept de La 1000e orange a amené une réflexion sur la fragilité de la démocratie. C’est quelque chose qui n’est pas acquis et cela peut arriver dans d’autres pays. »

Au programme de la soirée des œuvres de Mozart et de  Brahms ainsi que de la compositrice américaine contemporaine Carolyne Shaw, auteure de Orange.

« Les musiciens ont fait un concert d’une grande beauté avec une énergie et une émotion fabuleuses », a relevé M. Canac Marquis.

Musiciens 1000e orange
Les musiciens Andrew Wan, Sharon Wei, Brian Manker et
Angela Park sur la scène de la salle Marguerite-Bourgeoys pour le concert La 1000e orange d’Ahuntsic en fugue. (Photo : courtoisie, festival Ahuntsic en fugue)

Les spectateurs ont pu apprécier sur scène Andrew Wan, premier violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), Sharon Wei, altiste canadienne invitée de la Canadian Opera Company, du Cincinnati Symphony et de l’Ensemble Matheus à Paris, et Brian Manker, violoncelliste solo de l’OSM et membre, entre autres, du New Orford String Quartet.

Angela Park, pianiste, s’est déjà produite dans le cadre de séries telles que Pro Musica de Montréal et Ottawa Chamberfest.

Le concert était aussi l’occasion de faire une collecte de fonds au profit d’un organisme soutenant les familles ukrainiennes qui arrivent à Ahuntsic-Cartierville. Le bilan financier n’est pas encore fait, puisque les chèques continuent de rentrer.

En même temps, Clément Canac Marquis ne cache pas sa joie de voir tous les concerts déjà présentés pour ce neuvième festival Ahuntsic en fugue se tenir à guichets fermés alors que pour les suivants il ne reste plus beaucoup de places.

« Cette année c’est vraiment exceptionnel, on a eu des salles pleines jusqu’à maintenant tout le temps , a-t-il confié. Cela fait neuf ans que l’on travaille avec la base et les citoyens se sont approprié ce festival. Les gens se déplacent. »

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Mag de février, concocté avec cœur, bientôt chez vous!

Depuis vendredi, le mag papier de février du JDV, version Ouest, est…
Martin Fecteau et son livre

Secrets de pêche et de pêcheurs

Un livre sur la pêche qui ne vous dira pas comment attraper…

Saint-Sulpice : petit quartier, grande histoire

Dorénavant, les visiteurs de Saint-Sulpice, à Ahuntsic se promènent en s’instruisant. Une…

Le coin communautaire – Semaine du 15 octobre 2021

Marche mondiale des femmes (édition locale) 2021 Dans le cadre des activités…