En fugue

Clément Canac-Marquis peut enfin pousser un soupir de soulagement. Bien que l’organisation de quatre spectacles exige beaucoup de travail, le fondateur et directeur artistique des Concerts Ahuntsic en Fugue (CAF) est tout simplement ravi de retrouver son public. 

En juin dernier, M. Canac-Marquis était déjà heureux d’annoncer deux spectacles pour la saison 2021. Toutefois, deux autres concerts se sont ajoutés depuis, dont un gratuit  dans Cartierville.

« En juin, la loi sanitaire était moins permissive, mais il y a eu une ouverture du côté de l’événementiel par la suite, explique-t-il. Ça nous a donné l’occasion de passer à quatre événements! »

L’année dernière, Concerts Ahuntsic en Fugue avait dû annuler toutes ses activités en raison des restrictions du nombre de places. En 2021, cependant, l’organisme peut enfin présenter sa huitième saison.

De nouveaux lieux

Concerts Ahuntsic en Fugue va faire voyager les spectateurs… et ceux-ci auront la chance de voir des œuvres de grande qualité un peu partout dans l’arrondissement.

Le premier concert, le 19 août, sera présenté en plein air devant 200 personnes dans Cartierville. Intitulée LES PIEDS DANS LE SABLE – « Sur les plages du monde… être ailleurs», cette œuvre sera justement présentée dans le sable du terrain de volleyball du parc Raimbault. Les 200 billets gratuits ont cependant déjà été distribués… Les gens ont hâte d’entendre de la musique du monde à nouveau!

Par la suite, le 24 août, les Concerts Ahuntsic en Fugue se dirigent vers l’église Saint-André-Apôtre, dans Ahuntsic, et la programmation nous fait voyager de nouveau avec la pièce EXTRAITS D’UN COFFRE DE VOYAGE – « Des jardins de Grenade à Buenos Aires… être en mouvement ».

« C’est un concert magnifique qui raconte l’histoire de Manuel de Falla, un compositeur espagnol qui quitte son pays pour s’en aller en Argentine. […] Nous avons découvert un musicien argentin extraordinaire, Amijai Shalev, qui est un spécialiste du pur tango argentin et un virtuose du bandonéon. Il est doté d’un tel talent que je lui ai donné carte blanche! », souligne Clément Canac-Marquis.

Deux jours plus tard, le 26 août, les Concerts Ahuntsic en Fugue se retrouveront à l’église de la Visitation pour présenter CLAVECIN ET PIANO CONCERTANTS – « D’âme et d’esprit … être touché », où Luc Beauséjour et Jimmy Brière interpréteront respectivement le premier concerto de Bach pour clavecin et le deuxième concerto pour piano de Beethoven.

Pour le dernier spectacle de la saison, Concerts Ahuntsic en Fugue rendra de nouveau hommage à Beethoven. Après tout, la saison 2020 devait lui être consacrée puisque c’était alors le 250e anniversaire de la naissance du célèbre compositeur allemand.

« Nous voulons recréer la maison de Beethoven dans le village de Heiligenstadt, là où il a passé quatre mois pour se reposer sur recommandation de son médecin. Beethoven était fatigué et anxieux, il était en phase de découragement profond. Dans cette maison, il a rédigé un testament où il écrit qu’il vit dans son propre enfermement et que seule la musique peut le rattacher au monde », mentionne M. Canac-Marquis.

Ce concert, intitulé UN PEUPLE ET UN SOLITAIRE – « Autour d’un génie … être rassemblés », sera présenté à la salle Marguerite-Bourgeoys du Collège Regina Assumpta.

Un travail exigeant

Évidemment, les Concerts Ahuntsic en Fugue sont très heureux d’être de retour, mais ils font face à de grands défis. Normalement, Clément Canac-Marquis et son équipe bénéficient de quatre mois pour se préparer, mais cette fois, tout a dû être bouclé en moins de deux mois.

« Nous avons des bénévoles extraordinaires, et nous avons eu l’appui des députés, de nos commanditaires et de plusieurs organismes », explique le fondateur des Concerts Ahuntsic en Fugue.

Les billets pour les concerts du 24, du 26 et 28 août peuvent être achetés au coût de 30$ pour les 25 ans et plus, et de 20 $ pour les moins de 25 ans. Les billets sont vendus sur le site Web des Concerts Ahuntsic en Fugue.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Festival Trad Montréal : Un festival traditionnel ouvert à la diversité

Du 1er au 5 septembre, le Festival Trad Montréal présentera sa 29e…

Covid-19: La pandémie à la prison de Bordeaux – Les oubliés (1 de 3)

Journaldesvoisins.com publie de nouveau cette excellente série de trois articles rédigés par…

Appel aux suggestions pour l’aménagement du parc Avila-Vidal

Une consultation publique virtuelle concernant le parc Avila-Vidal, situé près de l’école…

Avis publics – Semaine du 24 septembre 2021

Cette rubrique est publiée gratuitement par Journaldesvoisins.com  pour le bénéfice de ses…