Le CIUSSS-CSMTL a signé une promesse d’achat afin d’acquérir ce bâtiment. (Photo: Éloi Fournier – jdv)

Le conseil municipal de Montréal a accepté la demande du CIUSSS du Centre-Sud de l’île de Montréal, soit de mettre en place un foyer d’accueil au coin du boulevard Gouin et de l’avenue de l’Esplanade.

Bien que l’immeuble en question – qui appartenait anciennement à des religieuses – soit situé dans un secteur de zonage résidentiel, la mise en place d’un foyer d’hébergement a été approuvée par le conseil municipal à l’occasion de sa dernière réunion.

« Le CIUSSS a utilisé une procédure spéciale pour des projets sociaux », explique la conseillère du district d’Ahuntsic, Nathalie Goulet. « Il y a d’ailleurs beaucoup de maisons de ce type dans le secteur », ajoute Mme Goulet.

Cette procédure a donc permis au CIUSSS de ne pas avoir recours à une consultation publique. Aucun avis public ne sera publié sur le site de l’arrondissement non plus, bien que les résidants avoisinant le futur foyer d’accueil aient été informés. Cependant, Mme Goulet mentionne que le projet a déjà reçu un fort appui.

« Neuf personnes ont envoyé des lettres au CIUSSS pour encourager le projet. Il y a donc déjà une grande acceptabilité sociale. »

Le foyer d’hébergement sera disposé à accueillir neuf jeunes filles âgées de 12 à 18 ans. Celles-ci, bien qu’elles soient aux prises avec des troubles de comportement léger ou de troubles mentaux légers, seront encadrées par l’équipe en place au foyer d’accueil. Elles fréquenteront les écoles du quartier.

La clientèle du foyer serait composée des jeunes filles suivies sous diverses lois, soit la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), la Loi sur la santé et les services sociaux (LSSS, et peut-être la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA).

D’après le rapport présenté au conseil municipal, l’objectif du futur foyer d’hébergement serait principalement de développer l’autonomie de ces jeunes et de leur permettre de développer un réseau social positif ainsi que de préparer leur passage à la vie autonome.

Aucune date n’a encore été donnée pour l’arrivée de ces adolescentes dans le bâtiment. Le projet en est encore à une étape embryonnaire, une promesse d’achat ayant été signée par le CIUSSS. Celui-ci ne compte pas faire effectuer de travaux à l’extérieur du bâtiment, mais réaménagera l’intérieur de la maison.

Le bâtiment ne sera pas une institution, ayant une vocation plus familiale, d’après Nathalie Goulet. Toutefois, des gardiens de sécurité protégeront les jeunes filles, le soir et la nuit.

« Nous leur souhaiterons avec joie la bienvenue chez elles, dans le quartier Ahuntsic! », lance Mme Goulet.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Réfection de la piscine Sophie-Barat : les procédures judiciaires se poursuivent

En septembre 2015, la piscine attenante à l’école secondaire Sophie-Barat fermait ses…

Ahuntsic-Cartierville suit le mouvement: un nouveau site Web collectif pour Montréal

Vous étiez un habitué et vous «surfez» souvent sur le site Web…

Vague de violence dans Ahuntsic-Cartierville : au-delà des faits divers (1er de 2 textes)

« Coups de feu dans Ahuntsic », relate La Presse le 3…

Le coin des commerçants – Semaine du 28 février 2020

Quartier Fleury Ouest Après la relâche, les sucres ne sont pas loin!…