École Saint-Isaac Jogues (Photo: François Robert-Durand)

L’école Saint-Isaac-Jogues s’est ajoutée lundi à la liste des écoles avec un cas de variant suspecté tenue par COVID Écoles Québec. Il s’agit de la première école d’Ahuntsic-Cartierville a y apparaître.

Le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a confirmé au JDV mardi matin qu’un cas de variant a été rapporté à l’école sans offrir plus de détails.

Peu de détails disponibles

« Pour obtenir plus de détails, je vous invite à communiquer avec la Direction régionale de santé publique [DRSP] », a indiqué le porte-parole du CSSDM, Alain Perron.

Le JDV s’est adressé à la DRSP pour savoir de quel type de variant il s’agit et quelles mesures sont prévues pour éviter la propagation du variant dans l’établissement scolaire.

« Nous ne sommes pas en mesure de commenter les cas spécifiques », fait savoir Éric Forest, conseiller aux relations médias à la DRSP.

La DRSP a renvoyé le JDV vers le CSSDM pour confirmer les détails du cas et des mesures spécifiques prises dans l’établissement.

« Les mesures demeurent en place, port du masque, lavage des mains, distanciation, etc. », indique Alain Perron.

La DRSP a détaillé l’approche suivie par la Santé publique lorsqu’un cas présomptif de variant est détecté dans une école qui s’ajoute aux mesures de base en vigueur en milieu scolaire.

Une procédure renforcée

« Lorsqu’un cas de variant est déclaré, la Direction régionale de santé publique effectue une recherche rapide de ses contacts dans le milieu scolaire afin de les isoler », indique le porte-parole de la DRSP.

Il explique que le traçage de contacts et l’identification des cas à risque se fait de façon plus attentive.

« Par exemple, les professeurs seront la plupart du temps considérés comme des contacts à risque modéré, de même que tous les contacts dans le transport scolaire », explique-t-il.

La Santé publique exige par ailleurs que deux tests de dépistage soient réalisés pour ces contacts de cas. Le premier doit être passé trois jours après la première exposition au cas et le second, deux jours avant la fin de la période d’isolement de 14 jours.

« Nous demandons l’isolement de la bulle familiale des contacts à risque modéré jusqu’à l’obtention d’un résultat de test négatif », précise par ailleurs le porte-parole de la DRSP.

La DRSP précise par ailleurs qu’elle ne préconise pas systématiquement la fermeture des écoles ni le dépistage massif dans les milieux scolaires où sont détecté des cas de variants.

« Nous essayons autant que possible de bien identifier les contacts et de comprendre les chaînes de transmission pour chaque cas », insiste Éric Forest.

École Saint-Issac-Jogues (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

La qualité de l’air en jeu?

Les milieux scolaires sont l’un des lieux où l’on rapporte le plus de cas liés aux variants plus contagieux et plus virulents qui pourraient contribuer à entraîner une troisième vague de COVID-19 au printemps. Ceci, combiné au rôle de plus en plus clair des écoles dans la transmission communautaire, a ranimé les discussions sur la qualité de l’air dans les écoles.

Dans le cas de Saint-Isaac-Jogues, qui a fait l’objet d’important travaux d’agrandissement ces dernières années, les résultats de tests réalisés à la fin février semblent indiquer une qualité de l’air acceptable, selon les critères établis par le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ).

Selon la fiche de renseignements sur l’école et de collecte de données publiée sur le site du CSSDM, l’école dispose d’un système de ventilation mécanique. Des mesures de qualité de l’air y ont été réalisées dans cinq classes le 26 février.

Environ la moitié des analyses ont montré des niveaux de dioxyde de carbone (CO2) situés à l’intérieur de la fourchette de 600 à 800 parties par million (PPM), généralement considérée comme l’indicateur d’une ventilation intérieure adéquate. Les mesures les plus élevées enregistrées ne dépassaient par la cible de 1000 PPM fixée par le MEQ.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’actualité du mois de décembre en photos à Ahuntsic-Cartierville

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de décembre…

Loger à bonne enseigne, en pleine crise du logement

Cet éditorial est paru dans la version imprimée du Journal des voisins,…
viaduc Salaberry

Dur de circuler sous le viaduc Salaberry

La circulation sous le viaduc de la rue de Salaberry, à Cartierville,…

Une Maison de quartier à Bordeaux-Cartierville

La Maison de quartier a ouvert ses portes au sein du Centre…