Photo: Archives JDV

La vitesse et le débit élevé de la circulation dans les rues résidentielles est un problème depuis longtemps dans Ahuntsic-Cartierville. C’est notamment le cas, depuis un certain moment déjà, sur l’avenue Curotte dans le secteur Saut-au-Récollet. Un groupe de citoyens s’est réuni pour tenter de faire changer les choses et apporter plus de sécurité sur leur rue.

« C’est le chaos complet sur notre rue, se désole Carole Gaudet, résidante de l’avenue Curotte et membre du groupe de citoyens demandant du changement. Il n’y a aucun respect de la signalisation. »

Le contexte

Certains facteurs expliquent pourquoi l’avenue Curotte a été particulièrement achalandée au courant des derniers mois.

Il y a eu des travaux sur le boulevard Olympia, deux rues à l’est de Curotte, qui ont débuté en mai et duré pendant cinq mois. Tout le trafic qui aurait normalement emprunté Olympia a été dévié sur Curotte. Le chantier est terminé depuis peu et le boulevard est rouvert.

Une piste cyclable temporaire sur l’avenue Christophe-Colomb, trois rues à l’est de Curotte, a enlevé une voie de circulation automobile durant plusieurs mois. Plusieurs véhicules qui cherchaient une voie alternative ont pu emprunter la voie résidentielle de Curotte. On démantèle cette piste cyclable présentement.

Le conseiller de ville du Sault-au-Récollet, Jérôme Normand, habite ce secteur. Il emprunte l’avenue Curotte à vélo à l’heure de pointe et constate que le débit de voiture a diminué depuis la fin des travaux sur Olympia. Il pense aussi que le débit diminuera encore plus lorsque la piste cyclable temporaire sur Christophe-Colomb sera complètement démantelée.

Carole Gaudet admet que la situation sur sa rue s’est un peu améliorée depuis la fin des travaux sur Olympia, mais tout n’est pas encore à son goût, d’autant plus qu’elle estime que la situation était déjà alarmante, même avant le début de ses travaux.

Elle croit que le changement de sens unique sur Sauriol, lié à l’installation d’une piste cyclable sur cette rue, a contribué à l’augmentation du débit sur Curotte.

Jérôme Normand affirme pour sa part qu’il y a plein de bénéfices à ce sens unique sur Sauriol. Une étude d’impact conduite par une firme externe a été faite concernant cette piste cyclable et ce sens unique. Les recommandations de l’étude ont été appliquées.

La circulation de Régina Assumpta

Une autre source de la forte circulation sur l’avenue Curotte qui inquiète ses résidants provient du Collège Régina Assumpta, situé deux rues à l’est sur la rue Garnier.

Les autobus scolaires provenant de cette école passent tous sur l’avenue Curotte. Il y a également beaucoup de voitures de parents allant conduire ou chercher leur enfant.

Jérôme Normand explique cet achalandage de véhicules du fait qu’« en temps de COVID, plein de parents ne souhaitent pas envoyer leur enfant à l’école en transport scolaire et collectif. Ils se rabattent donc sur le transport individuel pour amener leur enfant ».

Les 2 et 3 septembre dernier, le groupe de citoyens de l’avenue Curotte s’est installé devant leur domicile de 14h12 à 15h12. Ils ont compté les passages : 138 autos, 7 autobus scolaires et 15 véhicules de service. En 20 minutes, ils ont compté 100 parents.

« C’est dangereux. Les autobus arrêtent à peine », affirme Carole Gaudet.

Jérôme Normand croit que cette circulation est normale en période de pointe. Il dit qu’elle ne dure que 20 minutes. Le problème ne serait donc ciblé qu’à deux courts moments de la journée.

La résidante voudrait que les autobus de Régina Assumpta cessent d’emprunter sa rue résidentielle.

« La rue artérielle Christophe Colomb n’est pourtant pas bloquée et est munie de feux de circulation contrairement à l’avenue Curotte, indique-t-elle. L’avenue Curotte est une rue résidentielle de notre quartier et non artérielle. Les véhicules lourds et les autobus doivent circuler sur les rues artérielles. »

Jérôme Normand est préoccupé par cette situation et par la sécurité des transports en général dans son district. La compagnie d’autobus a été contactée concernant ce problème. On lui a expliqué que les autobus terminent leur parcours au Collège Régina Assumpta et doivent se rendre à une école à Laval le plus rapidement possible, sinon tous les enfants là-bas doivent attendre. L’avenue Curotte est le chemin le plus rapide, c’est pourquoi ils l’empruntent.

Des discussions seraient en cours avec la compagnie.

« On cherche à trouver des façons d’éviter que les autobus passent par des rues résidentielles, sans retarder leur déplacement », affirme M. Normand.

Un large problème

Pour le reste, le conseiller de ville estime qu’il y a toujours un effet pervers lorsqu’on demande à un véhicule de ne pas tourner sur une rue puisqu’il va forcément en prendre une autre.

« On ne veut pas régler le problème à cet endroit pour en créer un ailleurs. Si le problème était simple, il y aurait une solution simple », affirme-t-il.

Il assure que la situation est présentement évaluée et que des mesures d’apaisement seront mis en place.

Carole Gaudet voudrait notamment que soit interdit l’accès aux autobus et aux camions sur sa rue et que la limite de vitesse à 30km/h soit mieux indiquée.

[ninja_form id=5]

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

6 commentaires
  1. Ce qu’il y a de plus inconfortable c’est que les automobilistes ne respectent pas les limites de vitesse et notre quartier en est un de passage les gens prennent n’importe quel rue résidentielles .
    Il faudrait que la police soit plus présente
    Gérard Kubat

      1. Pistes cyclables supprimant stationnements et voies automobiles, trafic d’heure de pointe qui refoule de Fleury jusqu’à la voie ferrée, rues doubles sens changées en sens unique qui nous font tourner en rond, travaux sur Olympia qui n’en finissent plus, c’est çà que çà donne. Sur Christophe-Colomb on l’a enduré alors faite votre part.

  2. Les autobus scolaires ne devraient pas emprunter l’avenue Curotte. Cet aspect devrait être simple à régler et à corriger avec le Collège et la compagnie. La raison invoquée est une farce car, si on se fie aux élogieuses études de la ville, la voie la plus rapide est Christophe-Colomb. Par contre, pour s’y rendre du Collège, cela peut prendre une demi-heure, gracieuseté des remaniements sur Sauriol. Hélas quand on fait un changement, cela devrait être pour le mieux et non le pire.

  3. Je vois que dans l’article, ,le journaliste mets le point sur les causes du problème: 1) La congestion occasionnée sur Christophe Colomb du à la piste cyclable et 2) les interminables travaux obligatoires sur Olympia , qui ont chamboulés tout l’été la circulation dans ce secteur. Maintenant qu’Olympia est terminé et que la piste CC sera démantelée, je crois que tout reviendra à la normale pour les gens de cette rue Curotte

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin des commerçants – Semaine du 2 octobre 2020

La Promenade Fleury Halloween et confinement! Afin de souligner l’Halloween en cette…
Publisac recyclage Ahuntsic-Cartierville Montréal

Publisac : la Commission sur le contrôle des circulaires recommande le «opt-in»

La Commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands…

Rédaction épicène: la Ville de Montréal fait un virage inclusif

Valérie Plante et son équipe amorcent une transition vers une rédaction inclusive,…
Vignette de stationnement

Des vignettes plus « vertes » dans Ahuntsic-Cartierville

En adéquation avec les recommandations du Plan local de déplacements (PLD) adopté…