Vol de vélo au métro Henri-Bourassa (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Tout cycliste d’Ahuntsic-Cartierville a un cauchemar, celui de se retrouver devant ce qui était son vélo, dont le cadenas aura été coupé ou forcé, et son moyen de transport envolé. Certains propriétaires abandonnent vite l’idée de retrouver leur vélo, mais avant de baisser les bras devant ce fléau, les propriétaires peuvent dès maintenant enregistrer leur monture sur Garage 529. Cette base de données facilite la recherche de vélos volés un peu partout en Amérique du Nord.

Victime du vol de son vélo à l’automne dernier, Joël Flynn-Robitaille témoigne de sa malheureuse expérience au JDV. L’étudiant, qui avait l’habitude de parcourir la route entre Youville et l’Université de Montréal, regrette son vélo Specialized Allez. Une bicyclette qu’il qualifie « d’entrée de gamme, propre, aux couleurs vives et qui paraissait bien » se souvient Joël. Le délit a été commis durant la nuit derrière son appartement situé tout près du parc Henri-Julien. L’étudiant compte bien enregistrer ses prochaines bicyclettes sur Garage 529.

L’application gratuite permet d’authentifier son vélo à l’aide du numéro de série, sa couleur, sa taille et autres caractéristiques uniques. Le service est disponible autant en anglais qu’en français sur l’ordinateur. L’application mobile, elle, doit être entièrement traduite en français d’ici mi-juin, garantissait Lara Ferroni de Garage 529. L’organisme propose aussi d’apposer un autocollant dissuasif à un endroit visible sur le vélo.

L'autocollant dissuasif de Garage 529
L’autocollant dissuasif de Garage 529 mise sur des couleurs vives pour signaler au voleur que le vélo qui le porte est enregistré dans sa banque de données. (Photo JDV – Philippe Rachiele)

À Ahuntsic-Cartierville, les intéressés peuvent obtenir gratuitement cet autocollant dissuasif à l’effigie de Garage 529. Pour ce faire, il faut se rendre soit au Poste de quartier 10 qui dessert Bordeaux et Cartierville ou au Poste de quartier 27 dans Ahuntsic en montrant une preuve de résidence et une preuve selon laquelle le vélo est déjà inscrit sur l’application Garage 529.

Depuis ce printemps, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) travaille en collaboration avec Garage 529, en utilisant la base de données de l’application pour améliorer les chances de retrouver un vélo volé.

C’est le programme montréalais en sécurité urbaine Tandem Ahuntsic-Cartierville qui chapeaute le projet. Auparavant, une équipe consolidée par Tandem installait un stand sur le bord des pistes cyclables de l’arrondissement pour offrir un service de burinage, c’est-à-dire graver un numéro unique sur le cadre des vélos. La coordinatrice de projet de Tandem, Mikaelle Hotte, qualifie l’association ainsi : « Garage 529 c’est la version 2.0. du projet Numéro qui existait avant ». 

Le service de burinage, qui couvrait l’Île de Montréal prend donc fin, mais l’association avec Garage 529 va permettre d’agrandir le territoire de recherche à toute l’Amérique du Nord, explique Mikaelle Hotte.

« Tandem va encore faire des kiosques aux abords des pistes cyclables comme les années précédentes et dans les événements de place publique. En ce moment, je suis en contact avec les citoyens du secteur de Youville pour assister à la place publique et distribuer des autocollants de Garage 529 », annonce Mme Hotte. 

Prendre toutes les précautions 

Le porte-parole de Ahuncycle, Fréderic Bataille, accueille favorablement la récente association entre Garage 529 et le SPVM. Pour le groupe de bénévoles d’Ahuntsic-Cartierville qui œuvre pour la valorisation des transports actifs, l’application contribue à faciliter la recherche d’un vélo volé. Néanmoins, Ahuncycle pense que la problématique doit être réglée en amont.

« On milite pour qu’il y ait des supports à vélos sur toutes les rues. Souvent, les rues sont occupées aux deux tiers par des autos stationnées, là-dessus, il n’y a aucun endroit vraiment sécuritaire pour attacher des vélos »,  souligne M. Bataille.

Le porte-parole d’Ahuncycle croit que les résidants de chaque rue pourraient bénéficier d’un lieu sécurisé pour y laisser leur vélo. Il souligne que « ce n’est pas toujours simple d’apporter son vélo au deuxième étage par un escalier extérieur ».

D’ailleurs, c’est souvent dans des lieux mal aménagés comme les ruelles que des cyclistes se font voler leur vélo, fait remarquer le porte-parole d’Ahuncycle. C’est le cas pour la bicyclette de Joël Flynn-Robitaille par exemple.

La prévention commence avec deux bons cadenas, un cadenas en « U » pour la cadre et un autre cadenas en chaîne pour les roues.
La prévention commence avec deux bons cadenas, un cadenas en « U » pour la cadre et un autre cadenas en chaîne pour les roues. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

 Les intervenants sont unanimes, l’application Garage 529 peut enrayer une partie du problème, mais ce n’est pas non plus la panacée. La prévention commence avec deux bons cadenas, un cadenas en « U » pour la cadre et un autre cadenas en chaîne pour les roues, affirment Mikaelle Hotte et Frédéric Bataille.

 

 

Pour en savoir plus sur le phénomène de vols de vélos dans Ahuntsic-Cartierville, cliquez sur ici.

Pour plus d’infos, téléchargez ici le dépliant du SPVM/Garage 529 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Samuel M. Lacombe
Samuel M. Lacombe
1 Mois

Si vous allez au poste 27 pour les collants, assurez-vous d’appeler avant pour voir si quelqu’un pourra vous aider là-dessus car il semble qu’il y ait encore du personnel qui n’est pas au courant de ce programme.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Sécurité autour des écoles : prise deux

La vitesse des véhicules constitue un problème aux abords des écoles qui…

Développement immobilier rue Jean-Bourdon (2 de 3) : une histoire d’occasions manquées de préservation du patrimoine naturel

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville assure avoir fait tout ce qui pouvait l’être, à l’intérieur…

Avis publics – Semaine du 25 septembre 2020

Cette rubrique est une courtoisie de journaldesvoisins.com pour informer la population du territoire d’Ahuntsic-Cartierville.…

Que sont ces traînées blanches derrière les avions? Sont-elles dangereuses?

Récemment, un résidant d’Ahuntsic-Cartierville a envoyé des photos au journaldesvoisins.com. Ce citoyen…