L’autobus 121 circulant sur la rue Sauvé, près du boulevard Saint-Laurent. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Le 6 janvier, la Société de transport de Montréal (STM) annonçait la fin de sa promesse d’un service aux 10 minutes maximum sur les 31 lignes d’autobus qui offraient cette fréquence aux heures de pointe. 

Aux prises avec un déficit de 78 millions de dollars, la STM affirmait qu’elle n’avait pas le choix que de couper dans l’offre de service. D’autant plus que l’achalandage et les habitudes des usagers ont diminué avec la pandémie. Pourtant, en septembre 2020 la STM espérait ne pas effectuer des coupures de service, comme le rapportait le Journaldesvoisins.com (JDV).

En conséquence, seulement huit lignes conservent cette fréquence, dont la 64 (Grenet), qui relie le métro Côte-Vertu au Manoir Cartierville (ou au fameux Spot Bowling, pour les habitués), dans Cartierville.

Par contre, la ligne 121, qui dessert aussi les métros Côte-Vertu et Sauvé, et qui s’étend entre les boulevards Cavendish et Saint-Michel, a perdu sa promesse de fréquence aux 10 minutes. Le JDV s’est entretenu avec des usagers de cette ligne d’autobus qui traverse l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville d’un bout à l’autre de la rue Sauvé.

Témoignages recueillis à la station Sauvé, direction ouest

A.J., 24 ans, salariée dans l’arrondissement

A.J. prend la 121 chaque jour pour son travail. Elle a remarqué un certain changement d’horaires, mais « le soir, le matin, je suis correcte ». En revanche, la fin de semaine, elle attend parfois jusqu’à 30 minutes! Elle travaille près du boulevard Saint-Laurent et prend la ligne 121 depuis la station Sauvé. Elle remarque des fluctuations dans les horaires de cet autobus depuis maintenant un mois.

Diana : 20 ans, visiteuse de l’arrondissement

Diana prend la 121 occasionnellement pour rendre visite à une amie qui vit proche d’un arrêt de cette ligne. Elle n’utilise donc pas tous les jours cette ligne, mais elle a effectivement remarqué que les fins de semaine, cela prenait beaucoup plus de temps pour rendre visite à son amie. La semaine, elle ne constate toutefois pas d’attente excessive. 

Témoignages recueillis à la station Côte-Vertu, direction ouest 

Sarah : 22 ans, étudiante (au centre d’achats Place Vertu)

Sarah prend quotidiennement, matin et soir, la ligne 121 depuis la station Côte-Vertu pour aller à Place Vertu, où elle suit des cours. « Ça m’a affectée pendant la tempête de neige, c’est sûr! C’est venu me retarder pour mes cours », raconte-t-elle. Elle affirme que les modifications d’horaires engendrées par la fin du 10 minutes max de la STM viennent lui ajouter de 20 à 25 minutes sur son temps de trajet, entre son domicile et son école. 

Samia : 47 ans, salariée dans l’arrondissement de Saint-Laurent

Samia prend quotidiennement la 121 depuis la station Côte-Vertu vers son travail, angle du chemin de la Côte-Vertu et de la rue Marlatt. Elle témoigne avoir remarqué quelques changements, et avoir dû adapter la planification de ses déplacements. « Mais ça reste gérable », dit-elle. Les changements d’horaires ont ajouté 10 minutes à son trajet depuis chez elle jusqu’au travail. 

Kaila : 19 ans, étudiante

Elle prend la 121 quotidiennement pour se rendre à l’école. Elle rigole quand je lui demande si ça prend plus de temps ces derniers temps. « Oui c’est vrai que c’est plus long, mais bon, ça m’ajoute 10 minutes », dit-elle. Son trajet total jusqu’à l’école est passé de 15 à 25 minutes.

Témoignages recueillis dans le bus 121, depuis la station Côte-Vertu jusqu’à la station Sauvé, direction est  

Lucia : 32 ans, salariée au District Central 

Lucia prend la 121 quotidiennement pour se rendre au travail. Elle occupe un nouvel emploi au District Central; elle a commencé en octobre. Elle explique que, comme elle veut s’assurer d’être à l’heure et de faire bonne impression, elle a dû modifier sa routine. « J’ai remarqué qu’il y avait moins de bus ces derniers temps, alors j’ai commencé à me rusher », témoigne-t-elle. Auparavant, elle mettait 30 minutes au total pour se rendre à son emploi. Son temps de déplacement est maintenant passé à environ une heure. Elle vit à Notre-Dame-de-Grâce. 

Tania : 49 ans, salariée dans le Vieux-Montréal

Tania prend la ligne 121 chaque jour pour se rendre au travail. Toutefois, il s’agit d’une correspondance pour se rendre au centre-ville. Elle n’a pas remarqué de changement, et les modifications d’horaires ne l’affectent pas. Elle dit mettre 45 minutes au total pour se rendre de chez elle jusqu’au travail, que ce soit avant ou après les modifications d’horaires.

Témoignage recueilli à la station Sauvé, direction est  

Kielo : 15 ans, élève au collège Regina Assumpta 

Kielo prend la 121 matin et soir pour faire la navette entre son domicile et le collège privé dans Ahuntsic. Elle a effectivement remarqué des changements d’horaires sur la ligne 121 depuis quelques temps. Elle tempère toutefois et démontre une certaine patience : « Ça ne vient pas me bousculer dans mes habitudes parce que finalement, il y en a toujours qui passent quand même, surtout aux heures de pointe. »

Une manif funéraire!

Pour souligner les réductions de service et la fin du service aux 10 minutes sur les 31 lignes d’autobus de la STM, Trajectoire Québec et le Conseil régional de l’environnement de Montréal organisent une cérémonie funéraire demain, le 26 janvier, de 8 h à 9 h, angle de la rue Bleury et du boulevard Maisonneuve (métro Place-des-Arts).

Les gens pourront signer le livre de condoléances et écouter des oraisons funèbres… On l’aura compris, le ton sera celui de l’humour noir.

Fin des 31 lignes du Réseau 10 minutes max de la STM. (Photo : courtoisie site Internet de Trajectoire Québec)

En collaboration avec notre rédacteur en chef et journaliste Stéphane Desjardins.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un tricycle électrique fait son entrée au Quartier des Générations à Ahuntsic-Cartierville

Le jeudi 15 juin dernier, le Quartier des Générations, en collaboration avec…

Ahuntsic-Cartierville: le royaume du char

Ahuntsic-Cartierville est le royaume de l’automobile. L’auto individuelle est le moyen de…

Se loger près du REM coûte plus cher?

La présence du REM fait grimper le coût des logements situés à…

Ahuncycle et cordonnerie Kelly «honorés» par Vélorution Montréal

Le lobby cycliste Ahuncycle a finalement remporté une mention honorable au Gala…