Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

L’aréna Ahuntsic ne « patine » pas avec les travaux…

Publié le 07/10/2018
par Alain Martineau

Des travaux étaient en préparation à l’aréna Ahuntsic, l’été dernier. (Photo: jdv P. Rachiele)

Fermé un bon moment en 2012-2013 pour cause de «mise à niveau», question de le rendre «moins polluant», l’aréna Ahuntsic de la rue St-Hubert doit encore composer avec des travaux, cette fois dans le garage, travaux se chiffrant à 250 000$. L’arrondissement a toutefois assuré qu’ils seront terminés à la fin octobre.

L’arrondissement a tenu à préciser que les travaux en cours n’ont rien à voir avec ceux qui ont coûté près de 8 M $ et qui visaient, entre autres, à retirer l’ensemble des systèmes de réfrigération à fréon, dommageable pour l’environnement. À la suite de ces travaux, d’ailleurs, il y avait eu une petite cérémonie d’inauguration avec les élus de l’époque, notamment, en septembre 2013.

« Les travaux dans le garage ne font pas partie du projet majeur de rénovation », a confirmé Marlène Ouellet, l’une des chargées de communication au sein de l’arrondissement.

En fait, les travaux visent la dalle du garage et la fosse de l’aréna (où sont déposées la neige et la glace quand la Zamboni nettoie la patinoire).

Pas d’annulation

Les autorités ont mis en place un plan de match afin de ne pas nuire à la saison de hockey qui bat son plein.

« Pour ne pas mettre en péril la saison de hockey, a poursuivi la porte-parole, on a décidé de faire ces travaux durant la saison estivale. Cependant, le premier appel d’offres en 2017  ne respectait pas les budgets et on a dû reporter les travaux à cet été. Malheureusement, des imprévus en conception et en chantier ont retardé la livraison du projet », a ajouté Mme Ouellet.

Noël 2018 sur Fleury Ouest

Publicité

Les autorités affirment que pour limiter les fermetures et  maintenir les services, des efforts sont faits pour accélérer les travaux.

« Les échéanciers des travaux sont souvent comprimés au maximum ce qui laisse peu de place pour une marge de manœuvre », a tenu à dire l’arrondissement.

Les équipes de hockey et le service des Sports et Loisirs sont tenues au courant rapidement des échéanciers.

Gros projet

Alors que Gérald Tremblay était maire de Montréal, la municipalité avait annoncé la création d’un Fonds de 200 M $ pour que les 34 arénas de la ville soient mis aux normes.

La Ville-centre défraie  80 % des coûts des travaux, le reste étant épongé par les arrondissements.

En gros, les travaux visent à retirer l’ensemble des systèmes de réfrigération à fréon,  gaz  qui appauvrit la couche d’ozone.

En vertu du Protocole de Montréal, les arénas ainsi que les centres de curling du Québec doivent remplacer les halocarbures (fréon R-22) utilisés dans leurs systèmes de réfrigération d’ici 2020.

C’est ce qui se fait dans les arénas de la ville dont celui de la rue St-Hubert, jouxtant le parc Ahuntsic.

« L’aréna d’Ahuntsic est un aréna à une glace de 500 places qui a été mis aux normes en 2012-2013 au coût de 7,6 millions $ »,  a précisé Camille Bégin, du bureau des relations publiques de la Ville de Montréal.

A titre de comparaison, l’aréna de Saint-Michel, dont on vient de faire l’annonce de rénovation, compte deux glaces de 1750 places qui seront mis aux normes au coût de 21 millions $, a dit la Ville.

Des travaux ont été faits en divers endroits à l’intérieur comme à l’extérieur pour revamper les lieux.

« Le projet de l’aréna Ahuntsic a suivi les mêmes étapes que celles nous suivons présentement, soit : l’audit du bâtiment existant; la rédaction d’un programme fonctionnel technique pour le développement des plans et devis; le développement des plans; le devis et l’estimation des coûts de construction à chaque étape du projet » a conclu Mme Bégin.

Pour la réfrigération des patinoires, la Ville de Montréal a opté pour un gaz réfrigérant naturel, l’ammoniac, que l’on dit «peu polluant, plus écologique et efficace».

Des travaux importants de ventilation, de déshumidification et de chauffage ont été réalisés pour récupérer la chaleur rejetée par le processus de réfrigération. Et on a bien sûr amélioré l’isolation.