Le 6 septembre dernier, plus de 200 personnes se sont réunies pour discuter de l’avenir du site Louvain. Depuis cette assemblée publique, le Chantier Habitation de Solidarité Ahuntsic s’est réuni à quelques reprises dans le but d’aider à la mise sur pied d’un organisme à but non lucratif (OSBL) afin de piloter le redéveloppement du site.

Selon Solidarité Ahuntsic, le développement du site situé entre les rues Christophe-Colomb et St-Hubert devra se faire « par et pour » la communauté. Après la réunion publique du 6 septembre, le Chantier Habitation de Solidarité Ahuntsic a décidé de tenir compte de la demande des citoyens et de créer un OSBL qui deviendra maître d’œuvre du futur chantier.

Pour cela, le Chantier Habitation s’est réuni le 2 octobre et a constitué « un comité de réflexion pour aider à la mise sur pied de l’organisme et à l’élaboration d’une politique de gouvernance qui visera à assurer que les intérêts de la communauté seront représentés au sein de celui-ci », explique Solidarité Ahuntsic dans son communiqué de presse.

Le comité de réflexion est formé de professionnels habitués à ce genre de démarches.

« Ce sont des professionnels qui ont déjà procédé à une démarche de la sorte ou encore qui ont des connaissances particulières qui peuvent aider », explique Rémy Robitaille, l’agent des communications et du développement de Solidarité Ahuntsic.

Comité de réflexion

Les membres du comité de réflexion se sont rencontrés mardi 24 octobre. Parmi eux, on retrouve évidemment Azzedine Achour, le directeur de Solidarité Ahuntsic, et Carole Brousseau, la porte-parole du Chantier Habitation. Il y a aussi un architecte de la firme Rayside la Boissière, Roch Tremblay de la Société de Développement de St-Sulpice, un avocat des affaires de la firme Joli-Cœur Lacasse, un PDG d’entreprise, Hélène Blanchet, une citoyenne entrepreneuse indépendante, et Nancy Neamtam, ancienne directrice générale du Chantier d’Economie sociale et présentement conseillère stratégique pour le même organisme.

Le but de leur réunion était de créer la base de l’OSBL et réfléchir au détail d’une charte d’un OSBL. Le 24 octobre, les membres du comité de réflexion ont réfléchi à  des scénarios possibles  pour assurer la représentativité de la communauté au sein de l’OSBL. Ils ont commencé à réfléchir à la composition du conseil d’administration et à définir le rôle des membres du futur organisme. Le comité de réflexion présentera le résultat de son travail le 15 janvier à l’occasion d’une nouvelle réunion  publique.

Une démarche possiblement vaine

Il faut toutefois noter que cette démarche-là pourrait encore être abandonnée. La Ville de Montréal pourrait décider d’ignorer la proposition d’OSBL d’Ahuntsic et vendre en lots.

« La personne qui pourrait décider ça, c’est le ou la futur(e) maire. À l’heure actuelle, on sait que Projet Montréal adopte 100% de la démarche, donc si c’est eux il n’y a pas de danger. Du côté de l’administration Coderre, ils ne se prononcent pas, » tempère Rémy Robitaille.

L’administration Coderre devrait faire une annonce sous peu pour faire part de sa position vis-à-vis du projet.

Selon Rémy Robitaille, les élus de l’arrondissement du côté dÉquipe Coderre semblent faire part d’une certaine ouverture à l’idée d’un OSBL qui piloterait le redéveloppement du site.

Le Chantier Habitation de Solidarité Ahuntsic continue cependant d’avancer dans cette démarche comme si les autorités l’acceptaient afin de ne prendre aucun retard.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 4 mars 2022

Nouvelles du Centre des femmes solidaires et engagées (CFSE) L’écriture, c’est une…
Suzanne Bourque bénévole et présidente du CA - Diane Bélanger bénévole au SNAC- Dépannage alimentaire du 1er décembre 2021 - Crédit Leila Fayet

Pandémie: les organismes communautaires gardent la tête haute

La pandémie a chamboulé la façon dont les organismes communautaires travaillent dans…

Diane Martel: faites connaissance avec la dg d’Ahuntsic-Cartierville

Diane Martel entame ses 18 mois à la direction de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.…

Arbres coupés à la façon Castor au Parc Nicolas-Viel

Fin août, au Parc Nicolas-Viel, Monique Doyon, résidante du quartier, se promène…