Des personnes itinérantes passent l’hiver dans des conditions difficiles. Un nouveau refuge d’urgence ouvrira à l’automne 2024, qui pourra leur offrir temporairement un toit. (Photo: Philippe Rachiele, JDV)

Le tout premier centre d’hébergement d’urgence pour personnes en situation d’itinérance devrait voir le jour en octobre 2024 à Ahuntsic. Ce projet est porté par le milieu communautaire depuis plusieurs années. Il pourrait enfin bientôt devenir réalité.

Les refuges d’urgence offrent un hébergement à court terme, pour quelques nuits tout au plus, aux personnes en situation d’itinérance. Un lieu où dormir au chaud, prendre une douche, un repas… Faire une pause. 

Jusqu’à présent, aucun établissement de ce genre n’existe à Ahuntsic-Cartierville. Les itinérants doivent donc se rendre dans un autre arrondissement, dans le centre d’hébergement de L’amour en action de Montréal-Nord (lamourenaction.org), ou encore celui du Refuge du Cœur de l’Île, l’Abri de Villeray (info@refugecdi.com), situé à Villeray. Il y a également le centre de jour (mais sans hébergement) du Projet ado communautaire en travail de rue, le PACT de rue, dans Villeray.

Cette situation pourrait changer d’ici quelques mois.

Un appel à projets

À Ahuntsic-Cartierville, «les besoins sont grandissants, donc on travaille fort pour lancer ce projet d’ouverture d’un refuge d’urgence en octobre 2024. Un appel à projets a été lancé par la Santé publique, et Comité itinérance et travail du sexe d’Ahuntsic-Cartierville de l’arrondissement va déposer un dossier», explique René Obregon-Ida, directeur de l’organisme communautaire RAP Jeunesse, qui intervient auprès des itinérants. 

RAP Jeunesse n’ayant pas de mandat pour gérer ce type de structure, c’est le Refuge du Cœur de l’Île qui en prendra la direction. Cet organisme est en effet spécialisé dans la création et l’administration de ressources d’hébergement pour les personnes vivant une situation d’instabilité résidentielle. 

Les deux organismes, ainsi que les acteurs du Comité itinérance et travail du sexe d’Ahuntsic-Cartierville, cherchent un site pour loger ce tout premier refuge d’urgence de l’arrondissement. 

Opposition?

Si acteurs sociaux et institutions publiques se réjouissent d’ores et déjà qu’un tel projet puisse voir le jour, ils s’attendent toutefois à avoir des opposants. En septembre dernier, l’annonce de l’implantation de 18 logements sociaux destinés à des jeunes, Héberjeune, rue Péloquin près du métro Henri-Bourassa, avait créé la polémique. Certains résidents du quartier se sont en effet mobilisés, en vain, pour tenter de faire avorter le projet. 

La population en situation d’itinérance étant souvent victime de préjugés créant des inquiétudes, dont certaines peuvent s’avérer légitimes, on peut imaginer que ce nouveau projet ne sera pas à l’abri de la critique.

La création de solutions d’hébergement d’urgence est toutefois une nécessité indéniable dans un contexte de crise du logement qui pousse chaque jour de nouvelles personnes dans la précarité.

Ce texte du dossier Itinérance a été publié dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag papier de février-mars 2024, à la page 7.

Autres articles parus:

Les invisibles: être une femme dans la rue

Une présence de plus en plus marquée dans Ahuntsic-Cartierville

Un centre d’hébergement d’urgence bientôt à Ahuntsic

Vieillir dans la rue

Des intervenants sociaux dévoués sur le terrain

• Dossier Itinérance – Travailler pour exister: «Ça m’apporte une certaine fierté»

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Aliments, vêtements… les dons sont nécessaires toute l’année

En cette période de partage, on pense aux plus démunis facilement, le…
Martin Raymond, directeur de la SDS Itinérants

Itinérance: deux heures et demie pour convaincre

Malgré une opposition clairement exprimée par les riverains, la Ville semble déterminée…
Règlement d'urbanisme, Sault-au-récollet

Règlement d’urbanisme, les citoyens invités à s’exprimer

L’arrondissement veut écouter les citoyens pour améliorer son règlement d’urbanisme qui aurait…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 26 février

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de…