Cas et décès par arrondissement ou villes liées à Montréal (12 mai 2020).
Source : Santé Montréal/Population
https://santemontreal.qc.ca/population/coronavirus-covid-19/

À la veille d’une visite de deux jours à Montréal, le premier ministre du Québec, François Legault, n’a pas caché son insatisfaction concernant le nombre de tests devant être effectués par les autorités socio-sanitaires alors que l’on vise 14 000 tests, quotidiennement.

Comme l’avait signalé dimanche Kathleen Bertrand, la présidente du Syndicat des Professionnelles en soins du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS – NIM)  M. Legault a parlé de la faible affluence dans les centres de dépistage (dont ceux de Montréal-Nord).

Le PM Legault a ajouté qu’il aurait fallu «mieux s’organiser et mieux informer la population de la disponibilité des tests». Mme Bertrand, elle, parlait d’un sérieux problème de communication pour rejoindre les gens et plaidait pour la mise en place de cliniques «spontanées».

Conséquence d’une telle situation, les employés affectés aux tests dans les communautés comme celles de Montréal-Nord auraient pu travailler sans arrêt ailleurs pour tester notamment des travailleurs de la santé dans les établissements pour aînés comme les CHSLD.

« Ces tests, si on avait su que la population ne serait pas au rendez-vous dans les quartiers chauds, a expliqué le premier ministre, on les aurait mis dans les CHSLD. »

Journaldesvoisins.com a justement interrogé le CIUSSS de notre territoire  (englobant Ahuntsic, Cartierville et Montréal-Nord, notamment), concernant la  politique relative aux tests des employés. Et des critères bien précis doivent être respectés avant de tester.

« Selon les protocoles établis et qui respectent les normes de l’Institut national de la santé publique (INSPQ),  a indiqué le bureau des relations médias de notre CIUSSS, ces employés sont testés, les employés symptomatiques et asymptomatiques, mais ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID. Dans certaines installations, comme l’Hôpital Sacré-Cœur-de-Montréal et les CHSLD Laurendeau par exemple, un dépistage de l’ensemble du personnel a été fait. Un employé qui se questionne sur une situation liée à la COVID-19 survenue sur son lieu de travail et qui s’inquiète peut se référer au bureau de promotion et de prévention de la santé pour obtenir des réponses à ses questions. Sa situation sera évaluée par cette équipe dans le but de protéger sa santé et sa sécurité et celle des autres », a-t-on ajouté.

Une autre inquiétude a trait aussi aux membres du personnel encore appelés à se déplacer d’un centre à l’autre, ce qui augmente les risques de propagation de la COVID-19.

« Nous évitons le plus possible de déplacer le personnel d’une installation à l’autre, surtout ceux qui travaillent en zone chaude, a dit le bureau des relations médias. Nous travaillons sur la stabilité des équipes,  mais il arrive effectivement qu’afin de pouvoir assurer la sécurité des soins et éviter un bris de service, du personnel soit appelé à être déplacé. Aucun employé ne devrait être déplacé d’une zone chaude vers une zone froide durant son quart de travail. Tout notre personnel bénéficie de tous les moyens de protection requis et recommandés par la prévention et le contrôle des infections », a-t-on rappelé.

De l’hôtel à Laurendeau

Par ailleurs, des résidants du CHSLD Laurendeau qui avaient été déplacés dans un hôtel près de l’aéroport de Dorval sont revenus au bercail.

« Samedi et dimanche dernier, a indiqué notre CIUSSS, nous avons accueilli au CHSLD Laurendeau 16 résidents, dont 4 sont des cas confirmés de COVID-19. Ces résidants ne sont pas de nouveaux résidents admis en CHSLD, mais des résidents que nous avions temporairement installés à l’Hôtel Marriott, parmi lesquels il y a récemment eu une éclosion de COVID-19. Cette clientèle souffre de troubles cognitifs et exige des soins spécifiques auxquels l’environnement du Marriott ne nous permettait plus de répondre, dans un contexte de prévention et de contrôle des infections. Par ailleurs, l’orientation actuelle du ministère de la Santé et des services sociaux est en effet de reprendre les admissions de cas confirmés dans les zones chaudes de nos CHSLD. »

François Legault tiendra jeudi une conférence de presse à la Place des arts en compagnie notamment de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

M. Legault rencontrera aussi les pdg des CISSS et CIUSSS de l’île dont celui du Nord de l’île de Montréal, Frédéric Abergel.

« J’ai beaucoup de questions à leur poser sur ce qui s’est passé depuis deux mois; ce qui se passe actuellement; et voir les façons dont on pourrait les aider davantage », a mentionné le PM Legault, mercredi.

Situation actuelle à Montréal

Données du 13 mai 2020, 13 h 30

Cas confirmés

20 232

Décès

2 063

CHSLD et RPA publics avec au moins un cas confirmé de COVID-19

* 149

 

Sur le territoire du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, il y a 4967 cas (contre 4 729 cas samedi), Nous avons 1097 cas pour 100 000 habitants  contre 1044 samedi, une légère hausse.

Le nombre de décès a grimpé à 508.

Dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, nous comptons maintenant 1645 cas dont 321 travailleurs de la santé touchés par la COVID-19 et 223 décès, dont 202 dans des milieux fermés, tels les CHSLD ou hôpitaux.

Les autorités ont dévoilé ce mercredi leurs premiers tableaux en tenant compte d’une répartition des morts au jour officiel du décès.

Voici les chiffres dans nos centres hospitaliers

(pour l’ensemble du CIUSSS du nord)

CAS COVID EN CENTRES HOSPITALIERS

  • Hôpital du Sacré-Cœur :  76 cas
  • Hôpital Jean-Talon: 4 cas
  • Hôpital Fleury: 22 cas

DÉCÈS DANS CHSLD PUBLICS

  • CHSLD St-Joseph de la Providence : 7
  • Paul Lizotte : 20
  • Paul Gouin : 21
  • Légaré : 8
  • Laurendeau : 79
  • Saint-Laurent :  30
  • Petite Patrie : 10
  • Cartierville : 13
  • Auclair : 21
  • Notre-Dame-de-la-Merci : 50

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : Visualisation de données sur la deuxième vague dans Ahuntsic-Cartierville + Éclosion à Fleury

Alors que le gouvernement du Québec s’apprête à instaurer un nouveau confinement,…

Personnes handicapées: l’accessibilité voyage à la télé grâce à une ancienne Ahuntsicoise

Bien accrochée à son fauteuil, Aube Savard s’est promenée partout, de l’Italie…

Retour en classe à plein temps « sous haute surveillance » au secondaire

Alors que les élèves de 3e, 4e et 5e secondaires rentrent en classe…

Infections nosocomiales à la COVID-19 : le tir ajusté après la première vague

Dans le dernier mois, aucun nouveau décès lié à la COVID-19 n’a…