Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Le centre d'aide aux réfugiés en appelle à la générosité des gens pour ramasser 15 000$

Derniers développements au Centre Scalabrini

 

Le centre Scalabrini (Photo : archives jdv)

 

Contraint de déménager dans de nouveaux locaux, le Centre Scalabrini fait des pieds et des mains pour rester dans le quartier. En plus d’une campagne de sociofinancement en ligne, le centre organise aussi une soirée-bénéfice qui aura lieu le 27 mai prochain au 655, rue Sauriol Est.

Le presbytère de l’église Ste-Rita où sont situés les locaux du centre appartient aux missionnaires Scalabriniens de New-York. Décision a été prise, il y a quelques mois, de rapatrier le bâtiment peut-être pour le vendre à des promoteurs immobiliers. Si plusieurs promoteurs ont témoigné de leurs intérêts, on ignore toujours quelles sont les intentions réelles des missionnaires new-yorkais.

Le temps presse

Le temps presse, car le centre devra quitter les lieux dès le 30 juin, 15 000$ devant être, entre temps, amassés. Les fonds serviront à couvrir les frais de déménagement et de logement du centre dans ses nouveaux locaux, indique-t-on dans une vidéo disponible en ligne. Ceux et celles qui souhaitent donner peuvent le faire directement à l’adresse suivante.

En outre, tout est fait pour que les locaux de l’organisme demeurent dans l’arrondissement, tandis que les résidences vont déménager à Montréal-Nord. « Ce sera à Montréal-Nord dans le presbytère St-Rémi que nous déménagerons nos résidences, tandis que nos locaux pourraient rester à Ahuntsic-Cartierville », explique Miguel Arévalo, directeur du centre.

L’endroit qui a été ciblé pour l’aménagement du local est une église située au 11 775, rue Filion, et une entente serait sur le point d’être signée. Même si M. Arévalo voit la lumière au bout du tunnel, il est conscient que les événements des derniers mois auront des conséquences importantes sur le fonctionnement du centre.

Moins de ressources

Changer d’établissement, c’est aussi composer avec moins de ressources, notamment en termes d’hébergement. En déménageant ses résidences à Montréal-Nord, le centre d’hébergement qui compte actuellement dix chambres ne pourra désormais qu’héberger six personnes.

Une offre alléchante avait été faite pour aménager les résidences sur un terrain privé, mais une telle possibilité est désormais exclue. « C’était dans un secteur résidentiel de l’arrondissement, mais comme nous avons des chambres, la Ville n’autorise pas notre organisme à s’y installer », explique M. Arévalo.

Des pourparlers avec l’arrondissement

Pour le moment, et les inondations drainant l’essentiel des énergies déployées, le centre attend que la situation se rétablisse pour poursuivre les discussions.

En appui au centre, l’arrondissement a fait parvenir une lettre aux frères Scalabriniens de New York qui est restée sans réponse. La lettre disait reconnaître la valeur patrimoniale du bâtiment et souhaiter sa conservation.

Émilie Thuillier, conseillère au district d’Ahuntsic, se veut rassurante. S’il devait faire l’objet d’un projet immobilier, le centre devrait alors passer par une évaluation s’étalant sur plusieurs mois.

« Il y a d’abord une évaluation administrative. Ensuite, le dossier va au Comité consultatif d’urbanisme. Il va ensuite trois fois au conseil d’arrondissement avec, entre chaque fois, un processus de registre référendaire s’il y a lieu. Mais nous n’en sommes pas encore là », explique la conseillère,

Rappelons-nous qu’il y a quelques mois, le centre envisageait la possibilité de déménager ses locaux à Notre-Dame de Pompéi, à la frontière de Montréal-Nord, à la suite d’une suggestion des missionnaires propriétaires de New York. Cette proposition a depuis lors été battue en brèche lors d’une assemblée générale s’étant tenue en mars dernier.

Même si le centre déménage, les cours offerts durant l’été auront toujours lieu entre mai et juillet. En plus de la soirée-bénéfice du 27 mai prochain, un bazar est prévu les 23, 24 et 25 juin afin de récolter des fonds. Pour plus d’informations, les gens peuvent appeler au numéro suivant : 514 387-4477.

 

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone


bannière opinion