Malgré des progrès indéniables liés aux efforts ciblés menés par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, la couverture vaccinale demeure inégale dans l’arrondissement.

Le rythme de la campagne de vaccination contre la COVID-19 continue de s’accélérer, avec près de 40 000 doses supplémentaires administrées depuis le 2 juin.

« Notre CIUSSS a administré 275 816 premières doses ainsi que 16 746 deuxièmes doses », fait savoir Marie-Hélène Giguère, conseillère-cadre au bureau des relations avec les médias et des affaires publiques du CIUSSS.

Le taux de couverture vaccinale varie toutefois grandement d’un secteur à l’autre dans Ahuntsic-Cartierville, a constaté le JDV.

Des écarts marqués d’un secteur à l’autre

Selon des données fournies par la Direction régionale de la santé publique (DRSP), bien que plusieurs secteurs du Nord-de-l’île s’approchent tranquillement du seuil de 75 % de couverture vaccinale, plusieurs autres trainent encore de l’arrière.

Taux de couverture vaccinale (au moins une dose), selon les secteurs de voisinage. Le territoire d’Ahuntsic-Cartierville comprend les secteurs suivants : 62 (Ahuntsic), 63 (Ahuntsic-Centre-Nord), 64 (Ahuntsic-Nord-Ouest), 65 (Bordeaux-Cartierville), 76 (Saint-Sulpice), 77 (Saint-Sulpice-Est), 78 (Saint-Sulpice-Ouest) et 79 (Sault-au-Récollet). (Source : DRSP, Taux de couverture vaccinale au 8 juin 2021)

Alors que certains secteurs avoisinants dans Montréal-Nord et Saint-Laurent sont encore sous la barre des 50% de couverture vaccinale, l’ensemble des secteurs de voisinage d’Ahunstic-Cartierville ont maintenant franchi ce cap.

Taux de couverture vaccinale par secteur sur le territoire du CIUSSS du Nord. (source : DRSP)

D’importants écarts demeurent cependant entre les différents secteurs de l’arrondissement.

Par exemple, dans Ahuntsic-Centre Nord la couverture vaccinale atteint près des deux tiers de la population (64,4%), tandis qu’elle dépasse à peine la moitié dans Saint-Sulpice (50,7 %).

Entre ces deux extrêmes, on retrouve plusieurs secteurs qui ont nettement franchi le seuil des 50 % de couverture à au moins une dose, comme Bordeaux Cartierville (52,9 %), Ahuntsic (53,3 %), Saint-Sulpice-Ouest (54,8 %), Ahuntsic-Nord-Ouest (56,9 %), Sault-au-Récollet (57,3 %), mais seulement un qui approche la barre des deux tiers, soit Saint-Sulpice-Est (63,5 %).

La DRSP précise que « les couvertures vaccinales sont sous-estimées » et qu’un travail est en cours pour arrimer les données par secteur avec la base de données de la RAMQ.

La vaccination ciblée se poursuit

Sur le terrain, des efforts ciblés se poursuivent dans certains quartiers, notamment par le biais de cliniques éphémères.

Le 12 juin de 10 h à 18 h, la population des secteurs H4K, H4J, H3M ou H4N se verra offrir la vaccination sans-rendez-vous à la Mosquée Madani (12080, boulevard Laurentien).

La remorque Saputo, qui était présente à l’école Sophie-Barat cette semaine, sera stationnée au parc Henri-Julien le 16 juin de 8h30 à 09h30. La vaccination s y sera offerte pour les personnes résidant dans les codes postaux H3L, H2C, H2N, H2M ou H2B.

Des chapiteaux ainsi que la roulotte Saputo présents à l’école Sophie-Barat pour encourager les élèves à se faire vacciner (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Le même jour, de midi à 20 h, une clinique destinée à la population des secteurs H4K, H4J, H3M et H4N se tiendra au YMCA Cartierville (11885, boulevard Laurentien).

En parallèle à la vaccination ciblée par quartier, le CIUSSS prévoit toujours vacciner quelque 7000 élèves dans 10 écoles différentes dans le Nord-de-l’île.

« Depuis la semaine passée, nous avons débuté la vaccination dans les écoles secondaires publiques (12-17 ans) de notre territoire. Nous avons décidé d’aller vers les jeunes pour les rejoindre plus facilement », indique Séléna Champagne, conseillère aux relations médias et aux affaires publiques au CIUSSS.

Elle précise que des cliniques éphémères sont organisées près des écoles primaires pour rejoindre les élèves de 6e année (âgés de 12 ans) et que des transports scolaires sont prévus dans certaines écoles pour permettre aux élèves d’aller se faire vacciner en groupe.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Ils ont brillé sur La Promenade; ils signent le livre d’or d’Ahuntsic-Cartierville!

À l’occasion de la réunion du conseil d’arrondissement du mardi 8 juin,…
feu incendie manoir antoon feras jean-bourdon saraguay PR (3) - Copie

Un incendie criminel met à nu la maison du roi de la porno

Le palace qu’érigeait dans Saraguay Feras Antoon, le PDG de la société…

Vaccination des 5-11 ans : « C’est d’abord un choix personnel »

À peine lancée, la campagne de vaccination des 5 à 11 ans…

Création d’un réseau de parents actifs dans Ahuntsic

La pandémie aura causé beaucoup d’isolement. C’est notamment vrai pour les jeunes…