Inauguration du nouveau planchodrome du parc Ahuntsic. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

Le nouveau planchodrome du parc Ahuntsic a été inauguré ce mardi 8 novembre en compagnie de l’athlète olympique Annie Guglia et d’une foule de résidants ravis.  

Il fait bon vivre dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville pour les amateurs de glisse urbaine. Le planchodrome du parc Ahuntsic a fait peau neuve et a officiellement été inauguré ce mardi 8 novembre.  

Disposant de nombreux modules, le planchodrome peut désormais accueillir skates et trottinettes en grand nombre. Il rejoint ainsi les lieux favoris des amateurs de skateboard de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, aux côtés du Projet 45 et du TAZ situés avenue Papineau. 

Une collaboration citoyenne 

Lancée en 2019, la transformation du planchodrome a été possible grâce à un effort commun entre l’arrondissement et les planchistes.

Un comité constitué des skateurs et skateuses a en effet été mis en place, dont le plus jeune membre avait 12 ans à l’époque. Une certaine Annie Guglia en faisait elle aussi partie. 

« On avait fait plusieurs appels auprès de la population […] pour que les gens viennent participer. Des mamans m’écrivaient en disant “Mon fils fait de la trottinette, il veut un skatepark !” et elles me donnaient les noms de leurs enfants pour qu’ils fassent partie du comité. C’était magnifique », témoigne Nathalie Goulet, conseillère du district Ahuntsic.  

Un budget de 2,3 millions de dollars a été alloué par la Ville-centre à 80 %, dans le cadre du Programme des installations sportives extérieures (PISE), et à 20 % par l’arrondissement, pour la réalisation de cet espace.  

« On apprécie que les élus accordent de la crédibilité à ce sport. Pour moi, c’est le plus beau planchodrome du Québec », témoigne Yann Fily-Paré, cofondateur de l’association Skateboard Montréal et membre du comité du projet. 

Yann Fily-Paré, porte-parole de l’Association de skateboard de Montréal, lors de l’inauguration du nouveau planchodrome du parc Ahuntsic. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

La conception des plans du planchodrome a été réalisée par Charles Deschamps et Papillon Skateparcs inc., une société composée de passionnés de la planche, qui a déjà participé à plus de 70 projets de skateparks dans tout le Québec.  

Rassembler les jeunes 

Les jeunes, dont le lien social a souffert lors de la pandémie, ont maintenant un lieu adéquat où pratiquer leur sport favori. Ils ne manqueront pas de remarquer l’hommage à l’ancien planchodrome : les minirampes ont été conservées. Des bosses ont aussi été ajoutées pour satisfaire les envies de glisse des jeunes à trottinettes. 

Nathalie Goulet ajoute que l’installation se veut inclusive : les filles seront les bienvenues au même titre que les garçons.  

Le skateboard, longtemps un sport associé aux jeunes adolescents en Californie, jouit en effet d’une image faussement masculine. Le manque de visibilité des femmes dans ce sport demeure, car elles commencent à peine dans ce milieu, comme en témoigne la moyenne d’âge très jeune de 14 ans du podium de l’épreuve de street féminin des Jeux olympiques de Tokyo de 2020 (reportés en 2021).

Une invitée spéciale 

Annie Guglia, originaire et résidante d’Ahuntsic, faisait elle aussi partie du comité de consultation pour l’élaboration du projet. Venue faire la démonstration de ses talents à l’inauguration, la planchiste professionnelle s’est réjouie de la qualité du planchodrome.  

Annie Guglia, porte-parole du lancement officiel du nouveau planchodrome du parc Ahuntsic. (Photo : François Robert-Durand, JDV)

« Ce n’est pas juste n’importe quel skatepark, c’est un destination skatepark [NDLR : un planchodrome à visiter], affirme Annie Guglia. Un skatepark qui est trop petit, tu es tout le temps pris à tourner en rond et il y a toujours quelqu’un dans ton chemin. Celui-ci est tellement grand que tu peux toujours trouver quelque chose à skater. »

Forte de son expérience aux Jeux olympiques de Tokyo, Annie Guglia est bien connue du quartier. Le journaldesvoisins.com lui a demandé si elle avait un conseil à donner aux jeunes planchistes d’Ahuntsic. Elle nous a répondu ceci :

« Toujours sortir de sa zone de confort, mais de manière calculée. Il faut apprendre à conquérir ses peurs petit à petit. Il n’y a jamais un moment où tu es capable de tout faire et tout est facile : dans le skate, la progression est infinie. » 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
6 Commentaires
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Dupont, Christiane
Dupont, Christiane
1 Année

Excellent compte-rendu de la cérémonie ! Vous avez un très beau style et une excellente plume. 🙂 Je ne tirerai pas sur la messagère qui n’est pas responsable du projet. Je me pose toutefois de sérieuses questions sur la décision de la Ville et de l’arrondissement quant à la pertinence d’agrandir cet espace devenu un immense ilot de chaleur dans un parc dont la vocation était, de prime abord, d’assurer aux Ahuntsicois, et aux Montréalais en général, un havre de paix, un grand parc vert nature dans le nord de la ville. Montréal et le reste du monde ne font-ils pas face désormais aux vagues de chaleur extrême durant l’été avec les changements climatiques ? Il semble que oui, n’est-ce pas?. Et l’administration montréalaise répète ad nauseam qu’elle veut verdir son territoire pour diminuer les ilots de chaleur? Cherchez l’erreur. Un autre endroit du territoire –déjà minéralisé, car il y en a– aurait pu mieux convenir à la confection d’un tel lieu de planche à roulettes pour que les jeunes puissent en profiter pleinement sans perturber l’équilibre de verdure du parc Ahuntsic déjà mis à mal par l’agrandissement du terrain de balle. Dommage.

Daniel
Daniel
1 Année
Répondre à  Dupont, Christiane



Daniel
Daniel
1 Année
Répondre à  Daniel

Suis complètement d’accord avec Mme Dupont:  “Un autre endroit du territoire –déjà minéralisé, car il y en a– aurait pu mieux convenir à la confection d’un tel lieu de planche à roulettes pour que les jeunes puissent en profiter pleinement sans perturber l’équilibre de verdure du parc Ahuntsic déjà mis à mal par l’agrandissement du terrain de balle.” Chaque espace vert devient de plus en plus précieux, et il faut penser à long terme. La planète se réchauffe et il faut épargner nos espaces verts quand on le peut. Construire un plus grand skate-park dans un lieu déjà minéralisé aurait été un bel actif pour les jeunes, et ne pas doubler la surface minéralisée du skate dans le parc Ahuntsic aurait été un bel actif vert pour des milliers de personne qui auraient profité de ce poumon du quartier.

Daniel
Daniel
1 Année

Suis complètement d’accord avec Mme Dupont:  “Un autre endroit du territoire –déjà minéralisé, car il y en a– aurait pu mieux convenir à la confection d’un tel lieu de planche à roulettes pour que les jeunes puissent en profiter pleinement sans perturber l’équilibre de verdure du parc Ahuntsic déjà mis à mal par l’agrandissement du terrain de balle.” Chaque espace vert devient de plus en plus précieux, et il faut penser à long terme. La planète se réchauffe et il faut épargner nos espaces verts quand on le peut. Construire un plus grand skate-park dans un lieu déjà minéralisé aurait été un bel actif pour les jeunes, et ne pas doubler la surface minéralisée du skate dans le parc Ahuntsic aurait été un bel actif vert pour des milliers de personnes qui auraient pu mieux profiter de ce poumon du quartier.

Claudette Viau
Claudette Viau
1 Année

Combien d’arbres ont été coupés pour cette affaire-là?

Rédaction
Editeur
1 Année
Répondre à  Claudette Viau

Bonjour,
Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez au journaldesvoisins.com
La coupe d’arbres menée au Parc Ahuntsic était en lien avec l’agrandissement du stade Gary-Carter selon Emilie Thuillier.
voir l’article Ce qui vous attend au parc Ahuntsic
L’arrondissement a officiellement présenté le planchodrome sans coupe d’arbre impliquée.
Si vous avez constaté que des arbres avaient disparu suite à l’installation du planchodrome, vous pouvez nous écrire à journaldesvoisins@gmail.com
La Rédaction

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Félicitations à Joëlle White, deuxième position chez les femmes au Marathon de Montréal

L’Ahuntsicoise Joëlle White a couru les 42,2 km en 2 heures 58…

Une statue en l’honneur de Marie Gérin-Lajoie au parc Basile-Routhier

Le parc Basile-Routhier témoigne désormais de l’héritage de Marie Gérin-Lajoie, figure majeure…
RDV citoyens - Patrimoine

Rendez-vous citoyens : de belles rencontres!

  Le mercredi 1er mai, votre JDV a repris avec succès les…

En images – L’actualité du mois de septembre à Ahuntsic-Cartierville

Voici notre traditionnel florilège des photos du mois! Le Journal des voisins…