Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Activité citoyenne

La sécurité pourra-t-elle fleurir sous la Métropolitaine ?

Publié le 18/06/2019
par Philippe Rachiele
Participants au «Jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Boîte de suggestions et participants au «Un jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Malgré le temps incertain, une soixantaine de citoyens déterminés, accompagnés d’élus, ont participé à une activité de mobilisation-citoyenne «Un jardin sous la Métropolitaine», le 15 juin dernier. L’activité était organisée par le citoyen Jacques Lebleu et Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC). Elle avait pour buts de souligner l’importance d’avoir des accès sécuritaires pour tous sous l’autoroute métropolitaine et de faire réfléchir à la meilleure façon de refaire cette infrastructure importante qui arrivera en fin de vie utile dans quelques années.

«Nous travaillons à des propositions sur le réseau de transport actif depuis 2016 et nous souhaitons qu’elles se réalisent et contribuent à augmenter la part modale des transports actifs dans nos déplacements», a souligné Jacques Lebleu, instigateur du mouvement Un jardin sous la Métropolitaine.

Le moment de l’activité a été choisi pour tenir compte de l’annonce récente du Réseau Express Vélo et du fait que le Plan local de déplacements d’Ahuntsic-Cartierville sera déposé cet automne. Ce plan devrait inclure de futures réalisations pour sécuriser les déplacements de tous les citoyens pour les 10 prochaines années.

Plantation symbolique au «Jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Plantation symbolique au «Jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Jacques Lebleu, accompagné des membres du MEAC et d’Ahuncycle (groupe-citoyens qui milite pour l’amélioration du transport actif) considèrent que ce n’est pas seulement l’axe Berri/Lajeunesse qui doit être repensé pour la sécurité mais aussi le boulevard Crémazie et l’autoroute Métropolitaine, deux structures qui cohabitent «douloureusement» entre elles et avec les humains.

Plantation et exploration

Pour l’occasion, un arbre a été planté symboliquement sous la Métropolitaine pour faire réfléchir les citoyens et les élus à la meilleure façon de rendre un peu de beauté à cet environnement austère.

Une «marche exploratoire» organisée par Tandem a précédé l’événement afin de mettre en lumière les différentes façon d’améliorer la sécurisation des lieux.

On y a noté notamment le manque de lumière sous la Métropolitaine le soir, des conflits entre automobilistes/piétons/cyclistes à l’intersection Crémazie/Lajeunesse ainsi qu’une pause« officielle» des autobus de la STM circulant sur la ligne 192 directement sur la piste cyclable située sur la rue Henri-Julien.

Émilie Thuillier au «jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Émilie Thuillier à l’activité citoyenne «Un jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

«Nous travaillons tous ensemble avec les employés mobilisés à l’amélioration de la sécurité de nos rues», a souligné pour sa part la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier.

La mairesse a mentionné que les rues ne sont plus refaites à l’identique.  Elle a donné l’exemple de la rue Lajeunesse qui aurait du être refaite à l’identique en 2018, mais qui sera plutôt resurfacée cette année en attendant d’être refaite de façon sécuritaire par la suite.

Dangerosité: les citoyens appelés à réagir

«L’engagement citoyen est important, a clamé Jonathan Fleury, agent de liaison avec la communauté de Vélo Québec, lors de son allocution durant la mobilisation.  Quand les citoyens voient quelque chose de dangereux ou quelque chose à améliorer, il ne faut pas hésiter à appeler le 311, et aller au conseil d’arrondissement», a-t-il souligné.

Tania Gonzalez du CRÉ au «jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Tania Gonzalez du CRE-Montréal au «Jardin sous la Métropolitaine» (Photo: jdv – Philippe Rachiele)

«En 2019, le transport ne doit pas se faire au détriment des populations locales», a exprimé Tania Gonzalez du Conseil régional de l’environnement (CRE) de Montréal, en faisant référence à l’autoroute métropolitaine qui divise encore les quartiers et les citoyens, ne leur permettant pas de passer de façon sécuritaire d’un côté à l’autre.

Jacques Lebleu a conclu l’activité en soulignant qu’il y aura d’autres événements du MEAC cet été pour continuer le processus d’amélioration des quartiers d’Ahuntsic-Cartierville.

 

Vélo blanc de Clément Bazin au «Jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

Vélo blanc du cycliste décédé, Clément Bazin, au «Un jardin sous la Métropolitaine» (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

 

Un jardin sous la Métropolitaine avec le Comité Méac, Ahuncycle, le CRE, les élus et Vélo Québec (Photo : jdv - Philippe Rachiele)

«Un jardin sous la Métropolitaine», avec des représentants du Comité MEAC, d’Ahuncycle, du CRE-Montréal, de la FTQ, des élus, et de Vélo Québec (Photo: jdv – Philippe Rachiele)

 

Carte des occupants d'un véhicule moteur blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)

Carte des occupants d’un véhicule moteur blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)

 

Carte des piétons blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)

Carte des piétons blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)

 

Carte des cyclistes blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)

Carte des cyclistes blessés de 2006 à 2015 (Source : François Tessier, DSP)