Photo prise en 2016 lors de la démolition de l’usine. (Archives jdv)

Depuis la démolition de l’ancienne usine Montreal Works en 2016, il ne s’est toujours rien construit de nouveau sur le site du 9500, boul. Saint-Laurent dans le District central. Cette situation en désole certains, notamment les membres de la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC), mais l’arrondissement assure que des projets de développement du site sont présentement en réflexion.

Pour Yvon Gagnon, coprésident de la SHAC, l’ancienne usine de munitions Montréal Works constituait « un patrimoine industriel qui n’aurait jamais dû être démoli ».

L’endroit commémorait notamment le travail des femmes dans l’industrie de la guerre et la vie économique de l’époque.

La SHAC a déposé un mémoire au comité de démolition pour justifier les raisons pour lesquelles elle s’opposait à sa démolition. La Ville aurait fait sourde oreille à ses revendications.

Plusieurs organismes ont été expulsés à la suite de l’annonce de la démolition. La compagnie Télé Ciné Montréal, entreprise de décors et d’accessoires de cinéma, tente toujours difficilement de se relever de cet évincement.

« C’est vraiment désolant », estime le coprésident de la société d’histoire.

Le site de l’ancienne usine.

Édifice plus aux normes

La Ville a acheté le terrain de la Montreal Works en 2013. La mairesse de l’arrondissement, alors conseillère de Ville dans l’opposition, a récemment expliqué à une citoyenne qui la questionnait sur la démolition du bâtiment que cet édifice ne répondait plus aux normes et qu’un rapport avait à l’époque été produit, démontrant qu’il n’était pas viable d’utiliser l’édifice tel quel.

« Il y a de nombreuses idées pour ce terrain, mais peu de ces idées auraient pu être hébergées directement dans le bâtiment. La décision a donc été prise de démolir le bâtiment », précisait-elle.

Vision différente du quartier

À la suite de la démolition, le projet de la Ville pour le terrain était d’en faire une cour de voirie à ciel ouvert sur la moitié de l’espace et des bâtiments sur l’autre moitié.

Jean-François Desgroseilliers, directeur de cabinet de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, explique que la mutation en cours dans le District central fait que le quartier en devient un d’affaires, davantage mixte que simplement industriel comme il l’a déjà été dans le passé. Le projet initial ne correspond donc plus vraiment avec la vision que la nouvelle administration, en place depuis 2017, a pour le quartier.

« On souhaite planifier le développement du terrain de façon intégrée, explique le directeur de cabinet. On veut faire quelque chose de plus innovant, en gardant toujours l’idée de la cour de voirie mais plus cachée. Ça complexifie le projet mais c’est un geste important qui sera posé dans le quartier d’affaire. C’est un terrain gigantesque qui peut redéfinir le quartier. »

Outre une cour de voirie, le directeur de cabinet de l’arrondissement explique qu’il y a beaucoup de besoins dans le secteur qui peuvent être comblés par cet espace, dont le besoin d’espaces verts. Les usages restent à définir mais, mesurant non loin de 650 000 pieds carrés, le terrain peut assurément accueillir plusieurs choses.

En processus de développement

M. Desgroseilliers assure que la directrice d’arrondissement travaille sur le dossier et qu’un processus de développement du site sera enclenché cette année.

Des éléments de l’usine, en raison de leur valeur historique, devraient être conservés et intégrés dans le développement du site.

« On espère pouvoir lancer le tout à l’automne. »

Entre-temps

Dans l’attente de développement, pour ne pas que le terrain ne reste en friche, des activités temporaires y sont organisées. Il y a notamment eu l’an dernier le site de rassemblement éphémère Green Haüs. En raison de la pandémie de la COVID-19, l’activité n’a pas pu être reprise cet été.

Un voisin du terrain avait notamment souligné au représentant de votre média vouloir proposer des projets artistiques éphémères ou permanents intégrés dans un parc.

La STM loue pour l’instant une partie du terrain qui sert de stationnement à ses employés.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Mina De Vincenzo
Mina De Vincenzo
10 Mois

Je suis contente de voir que Projet Montréal a une vision plus réaliste pour cette espace vs l`ancien administration de Codère. Il y a un grand besoin pour de l`espace vert ainsi que une épicerie en grand format ( Metro), des espaces communautaire pour les résidents et travailleurs ainsi que du stationnement. Tel que mentionné par M. Desgroseilliers le quartier ce n`est plus définis comme quartier industrielle mais plutôt un quartier d`affaire. Projet Montréal est en train de humaniser beaucoup de quartiers dans Montréal (Centre Ville, Sud Ouest, Ville marie ) pourquoi pas le notre?

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les citoyens se prononcent sur le projet de réaménagement du boulevard Gouin Ouest

Lors d’une consultation publique qui s’est tenue en ligne le mardi 18…

Site Louvain Est : un premier pas vers une occupation transitoire

Le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a autorisé la semaine dernière l’occupation d’une partie…
Le site situé en bordure de la rue Louvain côté nord, entre les rues Lajeunesse et Berri, correspond au débarcadère d'autobus de l'école Christ-Roi. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

Youville s’offre un « cœur de quartier » : un espace public imaginé par ses résidants

Transposer la vivacité des gens du quartier dans un lieu public, c’est…

Après des travaux d’égout, quand et comment peut-on planter?

Après plusieurs difficultés pour les résidants du boulevard Olympia, dans Ahuntsic, ceux-ci…