Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Opération patrimoine Coup de cœur

Le Pavillon du parcours Gouin choisi par les Montréalais votants

Publié le 07/12/2018
par Christiane Dupont

(Photo: jdv P. Rachiele)

À l’occasion de l’Opération patrimoine de Montréal, c’est le Pavillon d’accueil du Parcours Gouin dans notre arrondissement qui a retenu la faveur du public ayant participé au vote dans la catégorie « Opération Coup de Cœur 2018 ».

Sur 10 choix possibles au prix Coup de cœur du public de l’activité Opération Patrimoine Montréal, les Montréalais participants ont donc donné leur vote au Pavillon d’accueil du Parcours Gouin. Les voteurs ont favorisé ce bâtiment de l’arrondissement le long du Parcours Gouin, lequel est situé à l’angle  des rues Basile-Routhier et Park Stanley.

Sur le total des votes pour 10 choix possibles dans la catégorie Coup de cœur, c’est donc le Pavillon d’accueil avec le tiers des votes qui a remporté la palme, nous a précisé Linda Boutin, relationniste pour la Ville-centre. Toutefois, à la question «combien de votes y a-t-il eu au total?», journaldesvoisins.com n’a pas eu de réponse.

Pour la mairesse Émilie Thuillier, le fait que le choix du public se soit porté sur le Pavillon la rend très fière!

«C’est extraordinaire!, a-t-elle dit en entrevue avec journaldesvoisins.com. Sur l’ensemble des propositions, le Pavillon a remporté la mise, nous sommes très contents.»

Mme Thuillier a mentionné qu’elle avait elle-même, hier, fait la présentation du Pavillon aux personnes présentes lors de la cérémonie de remise des prix à l’Hôtel de Ville [ndlr: voir vidéo à la fin du texte] et que nombreux étaient ceux et celles qui ne savaient pas que cet endroit existait.

«J’ai expliqué aux gens présents que tous les Montréalais pouvaient y avoir accès par le métro, puisque c’est situé non loin du métro Henri-Bourassa. Que des autobus y convergent, autant de l’ouest que de l’est. Qu’ils pourront, en le visitant, pénétrer dans l’ancien village de BackRiver [ndlr: la rivière des Prairies était ainsi appelée à l’époque]. En construisant ce pavillon à cet endroit, nous célébrons aussi le patrimoine naturel», a-t-elle ajouté faisant référence à l’endroit bucolique au bord de la rivière, «et nous avons aussi voulu nous projeter dans l’avenir en construisant un bâtiment net-zéro, a-t-elle ajouté. Plusieurs étaient très surpris d’apprendre qu’un bâtiment net-zéro de la Ville existait à Montréal», a-t-elle conclu.

La mairesse a aussi précisé au jdv que la promotion du vote s’était faite lors des séances de consultation publique dans l’arrondissement, notamment, depuis l’an dernier. Par ailleurs, d’autres Montréalais qui suivent ce genre d’activités sont directement allés visiter le site et ont porté leur choix –et leur voix– sur le Pavillon d’accueil du Parcours Gouin.

Coûts et autres considérations

Rappelons que le Pavillon d’accueil aura coûté la somme de 4,1M$, dont 3 M $ auront été défrayés par les contribuables montréalais (legs du 375 de Montréal) et les contribuables de l’arrondissement (prêt de 2 M $ à rembourser à la FCM et autres).

En effet, les fonds proviennent en partie du programme du 375e anniversaire de la Ville de Montréal (1 M $), d’Hydro-Québec (environ 600 000 $ obtenu du programme de compensation pour la construction du nouveau poste électrique Fleury et de la nouvelle ligne de pylônes installée dans le district de Saint-Sulpice), des contribuables de l’arrondissement, du Fonds vert de la Fédération canadienne des municipalités pour une subvention d’un montant de 321 380 $ et d’un prêt à taux réduit d’un montant d’un peu plus de 3 M$, dont 2 M$ serviront au chalet d’accueil.

Autre année, autre résultat

L’année dernière, l’arrondissement avait également soumis une candidature pour le prix Coup de cœur 2017. En effet, la Place Iona-Monahan qui faisait partie des 10 propositions Coup de cœur de l’Opération patrimoine n’avait pas été retenue par le public pour l’occasion. C’est plutôt la Place Simon-Valois située dans Hochelaga-Maisonneuve-Mercier qui avait été remporté les faveurs du public à l’époque. Il faut préciser que la murale de l’artiste Jacques Lebleu n’était pas encore peinte sur les murs de la Place Iona-Monahan, l’an dernier.

Par ailleurs, il ne s’agit pas du premier prix gagné par l’arrondissement concernant le Pavillon d’accueil du Parcours Gouin. En effet, en octobre 2017, à l’occasion de son congrès annuel, l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM) remettait à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville le premier prix dans la catégorie « Municipalités ou arrondissements de plus de 50000 habitants» pour le projet «Le Parcours Gouin, du rêve à la réalité».

En ce qui concerne le prix Coup de cœur de cette année, il y a des chances qu’il y ait de nombreux Montréalais d’un peu partout à proximité du pavillon d’accueil du Parcours Gouin, le 25 mai prochain. En effet, ce sera l’emplacement choisi pour la journée Patrimoine en fête du printemps 2019. Il faudra donc partager le lieu!

Autres gagnants

Outre le Prix Coup de coeur,  six citoyens et organismes exemplaires en matière de mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel de Montréal ont été récompensés. Il s’agit des catégories suivantes:

  • Le prix pour la catégorie « Prendre soin » a été remis à Robert Girard et Louise Brossoit, propriétaires de la propriété victorienne située au 3708-3710, avenue Laval, en raison notamment de sa restauration exemplaire qui redonne le prestige à cette résidence. Une mention a également été accordée à Josée Courcy, Marie-Pierre Péladeau et Mathieu Angers pour la préservation constante du 8423-8425, avenue De Chateaubriand.
  • La réhabilitation de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, réalisée par Atelier TAG et Jodoin Lamarre Pratte architectes, est le choix du jury pour la catégorie « Redonner vie ». Celui-ci souligne la grande qualité du projet de la Société de la Place des Arts qui permet de retrouver l’ambiance caractéristique d’origine de cette prestigieuse salle de spectacle, tout en l’actualisant pour satisfaire les attentes des nouvelles clientèles.
  • Dans la catégorie « Savoir-faire », Marie-France Kech s’est distinguée pour son travail en tant qu’artisane spécialisée en décoration et restauration de décors peints et dorés. Le jury salue l’éventail de ses techniques ainsi que ses pratiques rares et essentielles à la restauration du patrimoine.
  • Pointe-à-Callière, Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, est la lauréate pour la catégorie « Faire connaître » pour son projet d’ouverture au public du site archéologique du Marché-Sainte-Anne-et-du-Parlement-du-Canada-Uni. Quelque 20 000 visiteurs ont visité les fouilles à l’été 2017. Cet exercice public a permis de promouvoir l’archéologie et l’histoire de Montréal.
  • Le collectif 7 à Nous a reçu le prix de la catégorie « Agir ensemble » pour la réalisation du projet Bâtiment 7, un ancien bâtiment du complexe des terrains du CN à Pointe-Saint-Charles, converti par et pour la communauté. Le jury salue l’importante mobilisation citoyenne pour un projet de conservation d’un bâtiment industriel et sa reconversion en un lieu signifiant pour une large communauté.

Cette activité de la Ville de Montréal est organisée, sous cette forme, depuis 2017 , en partenariat avec Héritage Montréal et le gouvernement du Québec.

Pour voir la présentation visuelle préparée par Opération Patrimoine pour le Prix Coup de coeur, c’est par ici!